Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Façade sud
©Ville de Montréal, 2007
 
Façade nord et mur pignon ouest
©Ville de Montréal, 2008
 
La maison Cazal en 1978
©Ville de Montréal, 2008
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Cazal

Adresse civique :
  • 4765, boulevard Gouin Est
Arrondissement ou ville :

Montréal-Nord (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1755

Nom du propriétaire constructeur :
  • Ambroise Cazal
    (propriétaire de 1750 à 1780)
    Fils d’Ambroise Cazal dit Lalime et de Marie-Élisabeth Lecomte, le cultivateur Ignace Ambroise Cazal et son épouse Marie-Françoise Hust acquièrent en 1750 la terre sur laquelle ils érigent la maison vraisemblablement vers 1755. En 1780, ceux-ci font don de la terre et de la maison à leur fils Ambroise.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée

Commentaire sur la construction

En 1750, le cultivateur Ambroise Cazal acquiert une terre faisant front à la rivière des Prairies. Trente ans plus tard, celui-ci cède à son fils Ambroise sa terre qui comprend alors une maison en pierre, une grange et une étable en pièce sur pièce. La date de construction retenue dans le Répertoire d’architecture traditionnelle de la Communauté urbaine de Montréal portant sur l’architecture rurale est vers 1755.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Quelques années après l’acquisition de la terre en 1750, Ambroise Cazal fait construire une maison en pierre qu’il cède à son fils en 1780. La propriété passe aux mains de plusieurs cultivateurs au fil des siècles. Malgré qu’aucun document ancien décrivant la maison aux XVIIIe et au XIXe siècle n’ait été trouvé, l’état de la maison vers le début des années 1970 démontre une évolution de la maison au cours des années, celle-ci ayant été transformées et agrandies afin de répondre aux besoins de ses propriétaires.

Exploité par des cultivateurs jusque vers le milieu du XXe siècle, le site est acquis par un nouveau propriétaire en 1974. Celui-ci entreprend quelques années plus tard la restauration complète de la maison, un projet visant le retour à une composition architecturale du XVIIIe siècle, tant au niveau de l’extérieur que de l’intérieur.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 juillet 2010 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : entre 1975 et 1983
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration de la façade, percement d’une nouvelle fenêtre sur le mur pignon ouest, suppression des galeries avant, arrière et côté est, suppression de la porte du mur pignon est, suppression de l’annexe arrière et du garage, rénovations intérieures.
    Réfection du toit, remplacement des bardeaux d’asphalte de la toiture par des bardeaux de bois, remplacement de la grande lucarne par une plus petite.
    Ajout d’une galerie en bois longeant la façade principale (sud), réaménagement du garage au sous-sol en cuisine.


     
haut de page
Lecture architecturale  
La composition architecturale actuelle de la maison Cazal est le résultat des travaux majeurs de restauration réalisés entre 1975 et 1983 qui visait à retrouver un état représentatif de l’architecture vernaculaire rurale du XVIIIe siècle. La maison d’un étage et demi est implantée sur un terrain en pente descendant vers la rivière des Prairies, cette topographie permettant d’avoir un rez-de-chaussée peu dégagé du sol au niveau de la façade principale et un sous-sol dégagé au niveau de la façade arrière. Les murs en pierre massifs sont percés d’ouvertures de dimensions variées disposées de façon asymétrique sur les murs gouttereaux et le mur pignon ouest. Le toit à deux versants, qui recouvre les murs pignon sans débordement par rapport à ceux-ci, est caractérisé par sa forte pente, la présence de petites lucarnes situées près des larmiers et sa couverture de bardeaux de bois. Un four à pain, construit lors des travaux de restauration, est adossée au mur pignon ouest de la maison.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :Le bâtiment est identifié aux inventaires patrimoniaux dans la catégorie suivante :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-10-0003-01

Propriété :

9999-10-0003

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 3 mai 2010