Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Caserne De Lorimier numéro 26
©Ville de Montréal, 2002
 
Caserne De Lorimier numéro 26 (détail)
©Ville de Montréal, 2006
 
Caserne De Lorimier numéro 26
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Hôtel de ville De Lorimier et poste de pompiers

Autres appellations :
  • Caserne De Lorimier
  • Caserne numéro 26
  • Hôtel de ville De Lorimier
Adresses civiques :
  • 2151-2165, avenue du Mont-Royal Est
  • 4505, avenue des Érables
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Le Plateau-Mont-Royal (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Avenue du Mont-Royal (entre Saint-Urbain et Frontenac)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1901

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Joseph H. Bernard & Paris et J.O.A. Laforest
    (architectes)
    Nous savons peu de choses de l’origine et de la formation de ces architectes. En 1898, Joseph H. Bernard et Paris sont admis à l’Association des architectes de la province du Québec (AAPQ). Ces architectes conçoivent en 1901, en collaboration avec J.O.A Laforest les plans de l’hôtel de ville De Lorimier. Joseph H. Bernard conçoit les plans de l’édifice Trudel, 1014-1016 Saint-Laurent (1899). Aucune autre œuvre des architectes Paris ou Laforest n’est répertoriée.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Ville De Lorimier
    (propriétaire de 1901 à 1909)
    Le village De Lorimier est créé en 1895, il est issu d’un détachement de la municipalité du village de la Côte-Visitation. En 1909, le village De Lorimier est annexé à la ville de Montréal.
Typologie d'origine :
  • Hôtel de ville
haut de page
Histoire  
Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1909 à aujourd'hui)
    Lors de l’annexion de la ville De Lorimier à la ville de Montréal, le bâtiment devient la propriété de la ville de Montréal. La caserne de pompiers est alors désignée par le numéro 26.
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Centre d’hygiène service de santé de la ville de Montréal
    (locataire de 1945 à une date inconnue)
    La ville de Montréal bénéficie entre 1865 à 1975 d'un service municipal voué à la préservation et à l'amélioration de la santé de sa population. L’édifice accueille le centre d’hygiène en 1945.
  • Caisse d’économie des Pompiers
    (locataire de 1946 à 1965)
    Les caisses d’économie forment dans le Mouvement Desjardins des coopératives financières qui se caractérisent par leur présence en milieu de travail. La Caisse d’économie des pompiers, dont les membres appartiennent à ce corps de métier, loge dans les locaux de l’ancien hôtel de ville durant cette période.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 avril 2008 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1931
    Fin des travaux : 1931
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    (Réfection de la corniche et de la façade)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1945
    Fin des travaux : 1945
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    (Plan pour l’aménagement aux étages d’un centre d’hygiène pour le Service de santé de la ville de Montréal)

    Concepteur de la transformation :
    Donat Beaupré (architecte)
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1960
    Fin des travaux : 1960
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    (Ajout d’une cage d’ascenseur du côté Ouest, dans la tour à boyau)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9943-17-4797-01

Propriété :

9943-17-4797

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 12 janvier 2012