Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Ancienne académie du Sacré-Coeur
©Ville de Montréal, 2002
 
Ancienne académie du Sacré-Coeur
©Ville de Montréal, 2007
 
Ancienne académie du Sacré-Coeur
©Ville de Montréal, 2007
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Académie du Sacré-Coeur

Autres appellations :
  • École Marguerite-Bourgeoys Annexe
  • École Plessis
  • Les Compagnons du Devoir
Adresse civique :
  • 2075, rue Plessis
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Rue Sherbrooke Est (entre Amherst et des Érables)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1877-1878

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Adolphe Lévesque
    (architecte)
    Fils de menuisier, Adolphe Lévesque (1829-1913) est né à Saint-Charles-sur-Richelieu. Il a probablement appris les rudiments de son métier auprès de son père. En 1958, il se fait connaître à Montréal par la construction du cabinet de lecture de la paroisse Notre-Dame. Tout au long de sa carrière, il construit un certain nombre d’églises et d’écoles à Montréal. Entre 1870 et 1880, la Commission des écoles catholiques de Montréal confie à Adolphe Lévesque, la construction d’une série d’écoles, toutes démolies aujourd’hui à l’exception de l’école Plessis. Il est aussi l’auteur de la traduction de l’ouvrage de A.W. Pugin : L’architecture religieuse.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Commission des écoles catholiques de Montréal (CÉCM)
    (propriétaire de 1877 à 1972)
    La CÉCM est créée le 9 juin 1846 pour administrer les écoles catholiques du territoire de la Ville de Montréal. Le 1er juillet 1998, la Commission scolaire de Montréal succède à la CÉCM suite à la modification de la Loi sur l’instruction publique qui prévoit la division du territoire québécois en commissions scolaires linguistiques plutôt que confessionnelles. L'académie du Sacré-Coeur (plus connue sous le nom d'école Plessis) est en activité entre 1878 et 1972. L’enseignement est d’abord confié aux frères des Écoles chrétiennes avant d’être remplacés par un personnel laïc.
Typologie d'origine :
  • École
haut de page
Histoire  
Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1979 à aujourd'hui)
    La Ville de Montréal acquiert cet édifice en 1976 pour loger son bureau des élections. Elle loue l’édifice depuis 1985 à l’Association ouvrière des Compagnons du devoir du tour de France.
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Frères des Écoles chrétiennes
    (locataire à aujourd'hui à une date inconnue)
    Fondé par Saint Jean-Baptiste de La Salle à Reims, en France, vers 1680, l'Institut des Frères des Écoles chrétiennes se développe d'abord en France. C'est en 1837 que les premiers frères arrivent à Montréal sur l'invitation de Mgr Bourget. Il s'agit alors de la première communauté de frères enseignants au Québec.
  • Compagnons du devoir du tour de France
    (locataire à une date inconnue à aujourd'hui)
    Cette association originaire de France est un organisme de formation professionnelle qui regroupe des corps de métiers traditionnels et une fraternité. L’Association possède plusieurs maisons dans le monde. Les membres de cette association obtiennent leur formation technique en voyageant à travers les différentes maisons où ils peuvent étudier. Il s’agit de leur première maison en Amérique du Nord.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 29 septembre 2007 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1891
    Fin des travaux : 1892
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement

    Concepteur de la transformation :
    Perrault & Mesnard (architecte)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1930
    Fin des travaux : 1930
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réaménagement intérieur, construction d’une cheminée qui remplace les trois cheminées d’origine, modification du fenêtrage du premier étage

    Concepteur de la transformation :
    Henri Julien (architecte)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9942-94-3494-01

Propriété :

9942-94-3494

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 3 septembre 2012