Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Bibliothèque Saint-Sulpice
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Bibliothèque de Saint-Sulpice

Autre appellation :
  • Bibliothèque nationale du Québec (édifice Saint-Sulpice)
Adresse civique :
  • 1700-1706, rue Saint-Denis
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Rue Saint-Denis (entre Ontario Est et Sainte-Catherine Est)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1912-1914

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Eugène Payette
    (architecte)
    Né à Montréal, Eugène Payette (1854-1959) travaille comme dessinateur au bureau de Joseph Venne, puis à titre d’associé de J.-E. Huot jusqu’en 1907. Il réalise aussi la bibliothèque municipale de Montréal, 1210 rue Sherbrooke Est (1914), le refuge Meurling, 435 rue du Champ-de-Mars (1913-1914) et le collège André-Grasset, 1001 boulevard Crémazie Est (1927).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Les Messieurs de Saint-Sulpice
    (propriétaire de 1912 à 1941)
    Fondée en 1915 par les sulpiciens, le nom historique de cette bibliothèque réfère aux Messieurs de Saint-Sulpice, seigneurs de Montréal dès 1663.
Typologie d'origine :
  • Bibliothèque
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Au début du siècle, les sulpiciens veulent reloger le cabinet de lecture de la bibliothèque paroissiale de la rue Notre-Dame. Suite à l’achat d’un terrain sur la rue Saint-Denis, ils décident de procéder par concours pour la construction d’une bibliothèque. Onze projets sont soumis et c’est celui d’Eugène Payette qui est retenu. L’architecte est invité à retourner à ses planches à dessin trois fois avant que ne soient acceptés définitivement les plans du bâtiment. Ouverte au public le 12 septembre 1915, la bibliothèque ferme ses portes en 1931, alors que le conservatoire de musique s’installe dans les locaux du sous-sol et du rez-de-chaussée dès 1928.

En 1941, le gouvernement du Québec acquiert l’édifice et l’ouvre au public en janvier 1944. Le 12 août 1967, le gouvernement crée la Bibliothèque nationale du Québec, qui relève du ministère des Affaires culturelles et dont l’édifice Saint-Sulpice fait partie. Les collections et les biens de la bibliothèque Saint-Sulpice constituent son premier fonds documentaire. L’édifice, qui conserve encore la même apparence depuis son origine, est classé à titre de monument historique en 1988 par le gouvernement du Québec.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Gouvernement du Québec
    (propriétaire de 1941 à aujourd'hui)
    Le gouvernement du Québec acquiert en 1941 la bibliothèque Saint-Sulpice, comprenant ses collections et ses biens mobiliers. L'Assemblée nationale du Québec adopte le 12 août 1967 une loi créant la Bibliothèque nationale du Québec, laquelle relève du ministère des Affaires culturelles.
haut de page
Lecture architecturale  
L’édifice de la bibliothèque Saint-Sulpice se distingue par son architecture d’esprit Beaux-Arts, par ses vitraux de même que par la qualité de son mobilier urbain. Utilisant un style architectural raffiné, dont la symbolique décorative renvoie au classicisme, l’emploi des matériaux nobles, dont le granite, la pierre calcaire et le grès, participe à cette élégance. Il en va de même du mobilier urbain, alors que deux lampadaires, dessinés par l’architecte, sont disposés de part et d’autre de l’entrée. La pièce décorative la plus remarquable se situe au-dessus de l’entrée principale : il s’agit d’un cartouche en pierre sculptée, portant un bas-relief à l’effigie d’un livre ouvert.

L’intérieur est richement décoré et les murs de la salle de lecture sont recouverts de pierre de Caen. Le chêne est privilégié pour les boiseries et le mobilier. L’ensemble des cinq vitraux d’une grande qualité mérite que l’on s’y attarde. En plus d’être un immeuble patrimonial en soit, la bibliothèque conserve également un patrimoine littéraire important.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Bibliothèque Saint-Sulpice
    Anciennement un monument historique classé (1988-07-15) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9941-74-4169-01

Propriété :

9941-74-4169

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013