Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Édifice Unity
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Édifice Unity

Autre appellation :
  • Unity Building
Adresses civiques :
  • 454, rue De La Gauchetière Ouest
  • 1030, rue Saint-Alexandre
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Beaver Hall, Paper Hill

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1912-1913

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • David Jerome Spence
    (architecte)
    Né à Louiseville, Kentucky, David Jerome Spence (1873-1955) fait ses études à Boston au Massachusetts Institute of Technology (1896). Établi à Montréal un peu avant 1900, iI signe notamment les plans de deux autres bâtiments industriels sur les bords du canal de Lachine soit : le Dominion Textile Co.(anciennement Mount Royal Spinning Wool Co.), 5524 rue Saint-Patrick (1919) et le Canada Malting Co. Ltd., 5052 rue Saint-Ambroise (1905). Parmi ses réalisations, on note également des édifices publics, des immeubles de bureaux et des résidences.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Unity Building Ltd.
    (propriétaire de 1912 à 1914)
    Le 13 mars 1912, la compagnie Hudson Bay Knitting cède une partie du lot 1073 par bail emphytéotique de 99 ans à la Unity Building Ltd., qui fait construire l’édifice la même année à des fins industrielles.
Typologie d'origine :
  • Atelier / entrepôt / usine / garage
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Secteur résidentiel au XIXe siècle, le quartier à l’est de la côte du Beaver Hall est baptisé Paper Hill au début du siècle suivant, en raison des nombreux bâtiments industriels dédiés à l’imprimerie qui s’y implantent. Les occupants de l’édifice Unity, construit entre 1912 et 1913, sont d’ailleurs des entreprises d’imprimerie, de graphisme et d’édition. Plusieurs propriétaires se succèdent tout au long de l’histoire de l’immeuble sans en modifier la fonction ni l’architecture, mis à part le réaménagement du hall d’entrée sur la rue Saint-Alexandre en 1956.

L’édifice Unity connaît cependant un changement important au début des années 2000. En effet, Les Développements D'Arcy McGee Ltée recyclent l’édifice en habitations, ce qui leur vaut l’obtention, en 2003, du Prix de mise en valeur du patrimoine Wawanesa de l’Opération patrimoine architectural de Montréal. Cette transformation de l’édifice nécessite le remplacement de fenêtres (reproduisant le modèle ancien) et le percement de nouvelles ouvertures sur la façade sud. L’entrée principale est déplacée de la rue Saint-Alexandre à la rue De La Gauchetière. L’immeuble est classé à titre de monument historique sous le nom de Unity Building par le gouvernement du Québec en 1985.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 mars 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 2002
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Le projet Cité Unity propose des lofts de prestige dans un édifice patrimonial. Ce projet est une réalisation de l’entreprise Les développements D'Arcy McGee Ltée.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Représentant le renouveau technologique à l’aube de la Première Guerre mondiale, l’édifice Unity est l’un des premiers immeubles montréalais à adopter la dalle de béton de plancher, reposant sur des colonnes « champignons », dont le chapiteau est une pyramide tronquée. Ce système structural est développé en 1908 par l’américain C.A.P. Turner.

Cet édifice reprend l’ordonnance de la colonne classique, avec une base, un fût et un chapiteau mais son traitement formel laisse voir une certaine influence de l’école de Chicago, mouvement précurseur des gratte-ciel du XXe siècle. La verticalité de sa composition, ses larges ouvertures tripartites distribuées régulièrement sur les façades et enfin l’ornementation en terre cuite de la corniche, sont autant de caractéristiques traduisant cette influence.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Édifice de la Unity Building
    Anciennement un monument historique classé (1985-02-11) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection de l'Édifice de la Unity Building depuis le 1986-03-24 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9940-81-2414-01

Propriété :

9940-81-2414

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013