Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maison William-Cairns
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison William-Cairns

Autre appellation :
  • Maisons de la rue Jeanne-Mance
Adresse civique :
  • 2032-2034, rue Jeanne-Mance
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble résidentiel de la rue Jeanne-Mance
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Rues Jeanne-Mance et Saint-Urbain au sud de Sherbrooke Ouest

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1887

Nom du propriétaire constructeur :
  • William Cairns

Typologie d'origine :
  • Maison en rangée

Commentaire sur la construction

On ne peut spécifier avec certitude le nom de l’architecte qui a œuvré sur tel ou tel autre bâtiment de cet ensemble résidentiel de la rue Jeanne-Mance. Toutefois, il est certain que les architectes Alexander Cowper Hutchison et Alexander Francis Dunlop ont participé à certaines parties de ce projet architectural de dix-sept maisons mitoyennes.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

La maison William-Cairns fait partie d'un ensemble résidentiel construit entre 1886 et 1890 sur le côté ouest de la rue Jeanne-Mance entre les rues Président-Kennedy et Sherbrooke. Cet ensemble comporte dix-sept maisons mitoyennes réparties dans neuf sous-ensembles comportant chacun de un à quatre bâtiments similaires.

Plus précisément, la maison William-Cairns est comprise dans un sous-ensemble de quatre maisons mitoyennes identiques de deux étages (2028 à 2046 Jeanne-Mance). On sait peu de choses sur l’évolution de cette résidence. Cependant, la plupart des maisons de l'ensemble résidentiel de la rue Jeanne-Mance ont été transformées en appartements durant le XXe siècle. L’ensemble résidentiel, originellement de propriété privée, est divisé en plusieurs coopératives d’habitation vers 1976, sauf pour les numéros civiques 2060-2062-2064 et 2070-2072. Des travaux de restauration sont menés entre 1979 et 1984. Le classement de cette enfilade de façades en 1975 et en 1977 dénote une volonté nouvelle de conserver non plus seulement des monuments isolés, mais aussi des éléments du paysage urbain.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1979
    Fin des travaux : 1984
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Travaux de restauration réalisés sur l’ensemble résidentiel en trois phases

    Concepteur de la transformation :
    Michael Fish (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
L’ensemble résidentiel de la rue Jeanne-Mance s’apparente au modèle de maisons en terrasse, une forme de lotissement domiciliaire d’origine britannique popularisée au Canada durant la seconde moitié du XIXe siècle. Il s’agit d’une série de maisons unifamiliales en rangée, de deux ou de trois étages, érigées sur des lots étroits et profonds et possédant une marge de recul en façade et une cour arrière desservie par une ruelle. Le regroupement de plusieurs maisons mitoyennes permet de créer une façade monumentale rythmée par des jeux d’avancées et de reculs, de symétries et de répétitions. Bien que ces dix-sept maisons de la rue Jeanne-Mance ne forment pas un ensemble homogène, nous retrouvons quand même une composition symétrique formée par la disposition des sous-ensembles de résidences.

La maison William-Cairns fait partie d’un ensemble de quatre maisons identiques de deux étages. Chaque maison, de style Second Empire, possède un toit en fausse mansarde percé de deux lucarnes à pignon ainsi qu’un oriel. L’effet de répétition de ces éléments ainsi que des escaliers droits qui mènent à chacune des entrées crée un certain rythme dans cette longue façade monumentale revêtue de pierre calcaire.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Façades de la rue Jeanne-Mance - Maison William-Cairns
    Anciennement un monument historique classé (1975-12-17) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection des Façades de la Rue-Jeanne-Mance depuis le 1979-02-19 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9940-37-5413-01

Propriété :

9940-37-5413

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013