Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Théâtre Dominion
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Théâtre Dominion (des Variétés)

Autres appellations :
  • Le Jovial
  • Théâtre des Variétés
  • Cabaret du Plateau
Adresse civique :
  • 4530, avenue Papineau
Arrondissement ou ville :

Le Plateau-Mont-Royal (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1913

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Joseph-Arthur Godin
    (architecte)
    La production architecturale de Joseph-Arthur Godin (1879-1949) est empreinte d’éclectisme et d’originalité. Elle inclut des arcs de triomphe pour le congrès eucharistique de 1910 à Montréal, l’académie Querbes, 215 Bloomfield, à Outremont (1913), des résidences ainsi que deux théâtres cinématographiques, le Dominion et le Mount Royal (1914, aujourd’hui démoli). Il réalise aussi parmi les premiers immeubles d’appartements à structure de béton armé à Montréal, dont les appartements Saint-Jacques, 1710-1714 Saint-Denis (1914-1916), les appartements Riga, 330 Christin (1914), et l’immeuble Joseph-Arthur-Godin qui porte son nom, 2112-2122 Saint-Laurent (1914-1916), tous d’influence Art nouveau.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Confederation Amusement Limited
    (propriétaire de 1913 à environ 1939)
    Cette société de distribution est la propriété des familles Lawand et Tabah, d'origine libanaise. Outre le Dominion, elle érige au cours des années 1920 les cinémas Le Château, Maisonneuve, Laurier Palace, Empress, Cartier et Outremont. La société Famous Players Canadian Corporation de Toronto prendra le contrôle de la Confederation Amusement à la fin des années 1930.
Typologie d'origine :
  • Théâtre / auditorium / cinéma

Commentaire sur la construction

En ce qui concerne la date de construction initiale, les sources varient. Jocelyne Martineau la situe entre 1913 et 1919, Dane Lanken indique 1913, et le rôle foncier indique 1910. Aucune autre source ne permet de dater la construction avec exactitude. La date « vers 1913 » a été indiquée, 1913 étant la date de l’article apparu dans La Presse (source : Album Massicotte) qui annonce que la construction du théâtre est commencée.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Le théâtre Dominion est érigé vers 1913 pour la société Confederation Amusement Limited qui l'exploite jusque vers 1939. Le théâtre Dominion, alors sous le contrôle de Famous Players Canadian Corporation, cesse la projection de films et ferme vers 1960. Le théâtre des Variétés occupe les lieux de 1967 à 2000. Une nouvelle marquise, un nouveau hall d’entrée et une nouvelle scène ont été construits à des dates indéterminées. L’ancien théâtre Dominion conserve aujourd’hui sa vocation de salle de spectacles.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Gilles Latulippe
    (propriétaire de 1967 à 2000)
    Le comédien et auteur Gilles Latulippe est né en 1937 à Montréal. Il débute sa carrière en 1959 et se produit dans de nombreuses pièces de théâtre et séries télévisées. Il fait l’acquisition de l’ancien théâtre Dominion en 1967 pour y établir le théâtre des Variétés qu’il dirige jusqu’à sa fermeture en 2000. Le théâtre des Variétés fait revivre la tradition des spectacles de vaudeville et présente chansons, numéros de danse et sketches. Gilles Latulippe est nommé membre de l’Ordre du Canada en 2003.
haut de page
Lecture architecturale  
L’architecture du théâtre Dominion se rattache à celle des théâtres cinématographiques construits à Montréal entre 1900 et 1915. Ces théâtres présentent jusqu’aux années 1930 des pièces de vaudeville, des concerts et des projections de films. Tant l’extérieur que l’intérieur du théâtre Dominion ont conservé en grande partie leur aspect d’origine et témoignent de cette époque de l’histoire du cinéma.

Les théâtres cinématographiques cherchent, par la composition et l’ornementation de leur façade, à se démarquer des bâtiments résidentiels et commerciaux avoisinants et à annoncer ainsi leur fonction particulière. La partie supérieure de la façade du théâtre Dominion est divisée en trois sections verticales clairement délimitées par des pilastres en briques. La section centrale est décorée de deux oculi superposés et est couronnée par un fronton intégrant un motif d’arc surbaissé d’influence Art nouveau. La façade se distingue également par son bandeau horizontal d'affichage situé à mi-hauteur et par son revêtement de brique vernissée de couleur rouille. L’intérieur du théâtre, d’une capacité d’environ 825 places, comporte un balcon en forme de fer à cheval typique des théâtres cinématographiques construits à cette époque.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Théâtre des Variétés
    Anciennement un monument historique reconnu (2001-02-22) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9843-84-7357-01

Propriété :

9843-84-7357

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013