Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Club Mount Stephen
©Ville de Montréal, 2002
 
Club Mount Stephen (clôture)
©Ville de Montréal, 2002
 
Club Mount Stephen (plaques commémoratives)
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Club Mount Stephen

Autre appellation :
  • Mount Stephen Club
Adresse civique :
  • 1430-1440, rue Drummond
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Guy-Drummond (entre Sherbrooke Ouest et Sainte-Catherine Ouest)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1880-1883

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • William Titus Thomas
    (architecte)
    Fils de l’architecte William Thomas, William Titus Thomas (1828-1892) reçoit sa formation d’architecte par son père puis travaille au sein de la société torontoise William Thomas and Sons, fondée en 1857. Il quitte Toronto vers 1863 pour s’installer à Montréal où il pratique l’architecture. William Titus Thomas construit d’autres grandes résidences bourgeoises célèbres à Montréal, comme la maison Shaughnessy, 1923 boulevard René-Lévesque Ouest (1874) et la résidence de William Dow, Strathearn House, 1175-1181 place du Frère-André (1860-1861).
Nom du propriétaire constructeur :
  • George Stephen (homme d'affaires)
    (propriétaire de 1883 à 1888)
    Né en Écosse, George Stephen (Lord Mount Stephen) arrive à Montréal en 1850 comme marchand général. Il devient président de la Banque de Montréal en 1876 et il est le premier président de la société du Canadien Pacifique. Il se retire en Angleterre en 1888 jusqu’à sa mort.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

En 1880, George Stephen décide de construire sa résidence sur la rue Drummond. À son départ pour l'Angleterre, en 1888, il prête sa maison à Robert Meighen, mari de sa soeur Elsie. Ce dernier en fait l'achat en 1890. Acquise en 1926 par un groupe d'hommes d'affaires pour fonder un club privé, elle est baptisée Mount Stephen Club en l'honneur de son premier propriétaire.

Diverses transformations sont faites pour adapter la résidence aux besoins du club. En 1927, le jardin d’hiver, situé à l’ouest, avec sa structure en fonte et en verre, est remplacé par une structure en pierre suivant la même forme. Cette pièce devient un salon privé réservé aux femmes et porte le nom de Madeleine de Verchères. En 1948, ce salon est agrandi du côté sud. En 1953, un ajout est érigé du côté nord de la maison. Un dernier agrandissement à l’arrière est réalisé entre 1956 et 1957 afin d’améliorer l’efficacité des services offerts par le club.

En 1975, l’ancienne résidence est classée monument historique par le gouvernement du Québec et désignée site historique national par le gouvernement du Canada.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Robert Meighen
    (propriétaire de 1900 à 1926)
    Né à Dungiven en Irlande du Nord, Robert Meighen (1837-1911) vient en Amérique du Nord britannique avec sa mère après la mort de son père, survenue en janvier 1838. Ils s’installent chez son oncle Charles McLenaghan en 1839 près de Perth. Après avoir fréquenté l’école locale, il s’installe à Perth et travaille à l’épicerie de son frère. Employé au magasin dès l’âge de 14 ans, il s’associe en 1867 à la compagnie Arthur Meighen and Brothers, qui devient la plus grosse maison de commerce du comté de Lanark. En 1868, Robert Meighen épouse Elsie Stephen, la plus jeune sœur de George Stephen, un des magnats de l’industrie montréalaise du textile. En 1882, il s’établit à Montréal afin de participer à l’administration de l’empire commercial de Stephen, qui ne cesse de croître. En 1884, Meighen succède à Stephen à la présidence de la New Brunswick Railway Company. En 1889, il devient président et administrateur délégué de la Lake of the Woods Milling Company Limited.
  • Mount Stephen Club
    (propriétaire de 1926 à aujourd'hui)
    Le Mount Stephen Club fait l’acquisition de la propriété le 14 octobre 1927 afin de fonder un club privé.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 mars 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1927
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Démolition de la serre et construction d'une adjonction suivant le même plan pour y aménager un salon
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1937
    Reconstruction partielle ou totale du bâtiment.

    Reconstruction de l'escalier extérieur.
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1948
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement du côté sud de l'ancienne serre transformée en salon en 1927.
     
  • Travaux 4
    Date des travaux : 1953
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement du côté nord.
     
  • Travaux 5
    Date des travaux : 1956
    Fin des travaux : 1957
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement à l’arrière.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Construite à l’époque faste des luxueuses résidences du Mille carré doré, la maison George Stephen dont l’architecture emprunte ses éléments à la Renaissance italienne, traduit, par son décor extérieur, l’aisance de son propriétaire. Le caractère unique de cette demeure réside dans la richesse de son ornementation, réalisée dans la pierre calcaire grise de Montréal, matériau réputé pour sa dureté et sa difficile malléabilité. L’accent est mis sur le porche, lequel est décoré de quatre colonnes et de deux pilastres gravés de fins motifs. Le tout est surmonté d’un balcon, ce qui confère à la résidence une allure de palais.

L’intérieur de la maison, dont chaque pièce bénéficie d’un traitement unique, est richement décoré en bois exotiques et compte parmi les plus remarquables du pays.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Édifice du Mount Stephen Club
    Anciennement un monument historique classé (1975-03-11) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection de l'Édifice du Mount Stephen Club depuis le 1978-04-11 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-86-4478-01

Propriété :

9839-86-4478

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013