Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Chaufferie du Collège de Montréal
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Chaufferie du Collège de Montréal

Adresse civique :
  • 1931, rue Sherbrooke Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble du Grand Séminaire de Montréal
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Fort de la Montagne

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1870

Nom du propriétaire constructeur :
  • Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice
    (propriétaire de 1870 à 1994)
    La Compagnie des prêtres Saint-Sulpice est créée en France en 1641. À l’origine, en France, la vocation des sulpiciens est principalement orientée vers la formation des prêtres par la mise sur pied de séminaires. Le sulpicien Jean-Jacques Olier, étroitement lié à l’histoire de Montréal malgré qu’il n’ait jamais foulé le sol de la Nouvelle-France, est l’un des fondateurs de la Société de Notre-Dame de Montréal. Celle-ci est à l’origine de la fondation de Ville-Marie en 1642. La paroisse de Notre-Dame est desservie par les sulpiciens à partir de 1657, qui deviennent ensuite propriétaires de la seigneurie de l’île de Montréal en 1663. Leur statut de seigneurs permet aux sulpiciens d’être actifs dans le développement de l’île de Montréal en construisant notamment des moulins. C’est à la demande de monseigneur Ignace Bourget, en 1840, que les sulpiciens renouent avec leur vocation d’origine en acceptant la responsabilité de la formation des futurs prêtres du diocèse de Montréal.
Typologie d'origine :
  • Atelier / entrepôt / usine / garage
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

L’édifice du Grand Séminaire (1854) ainsi que celui du Collège de Montréal (1868-1871), auxquels plusieurs ailes se sont greffées au fil du temps, constituent le principal ensemble architectural du site. Cependant, une série de bâtiments secondaires viennent compléter le complexe initial du Grand Séminaire et du Collège de Montréal, dont la chaufferie.

En 1909, on agrandit la chaufferie par la construction d’un appentis, et on démolit la cheminée en 1985. Le bâtiment principal de la chaufferie a aussi servi, au fil des années, d’écurie, de boutique, de dépôt et d’atelier de menuiserie.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Corporation du Collège de Montréal
    (propriétaire de 1994 à aujourd'hui)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 18 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1909
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement de la chaufferie avec la construction d’un appentis.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1985
    Démolition totale ou partielle du bâtiment.

    Démolition de la cheminée.
     
haut de page
Lecture architecturale  
La chaufferie de l’ensemble composé par le Grand Séminaire et le Collège de Montréal est un bâtiment d’accompagnement destiné à répondre à un besoin précis. Le caractère constructif et utilitaire prend ici plus d’importance que le côté formel et esthétique du bâtiment. Construit en 1870, le bâtiment original en pierres comporte deux étages. La disposition irrégulière des ouvertures est dictée par la vocation utilitaire du bâtiment. Les façades sont d’une grande sobriété, et des chambranles en pierres de taille, légèrement en saillie, encadrent les baies. Seules deux ouvertures du rez-de-chaussée sont surmontées d’un arc surbaissé. En 1909, un appentis d’un seul étage a été érigé, formant ainsi un bâtiment en forme de L. Il s’agit d’un bon exemple d’architecture fonctionnelle affectée à une vocation utilitaire.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Situé dans le site patrimonial du Domaine des Messieurs de Saint-Sulpice (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (1982-05-26) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection des Tours du Fort-des-Messieurs de Saint-Sulpice depuis le 1975-05-12 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-12-6740-07

Propriété :

9839-12-6740

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 3 septembre 2012