Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Tours du fort des Messieurs de Saint-Sulpice
©Ville de Montréal, 2002
 
Tour sud-est du fort des Messieurs de Saint-Sulpice
©Ville de Montréal, 2002
 
Toit en poivrière d'une des tours
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Tours du fort des Messieurs de Saint-Sulpice

Autres appellations :
  • Tours du fort Belmont
  • Tours du fort de la Montagne
Adresse civique :
  • 2065, rue Sherbrooke Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble du Grand Séminaire de Montréal
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Fort de la Montagne

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1684-1686

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • François Vachon de Belmont
    (sulpicien -- constructeur)
    François Vachon de Belmont (1645-1732), prêtre, sulpicien, missionnaire, maître d’école, curé de la paroisse Notre-Dame, seigneur de l’île de Montréal, supérieur du séminaire de Saint-Sulpice de 1701 à 1732 et vicaire général de l’évêque de Québec. Il voit à la réalisation des plans et à la construction du séminaire de la rue Notre-Dame, du fort de la Montagne, de la façade de l’église Notre-Dame, de la chapelle de la congrégation des hommes et il restaure les caves et le toit du Séminaire.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal
    (propriétaire de 1684 à aujourd'hui)
    En 1663, le roi de France accorde au supérieur du Séminaire de Saint-Sulpice à Paris la seigneurie de l'île de Montréal. En tant que seigneurs de Montréal, les Messieurs de Saint-Sulpice se réservent un vaste domaine au pied de la montagne et décident en 1676 d'établir sur ces mêmes terres une mission pour évangéliser les Amérindiens.
Typologie d'origine :
  • Édifice religieux
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Situées sur le flanc sud du mont Royal, les tours sont les derniers symboles du fort construit à partir de 1684 selon les plans de François Vachon de Belmont. Ce fort en maçonnerie est de forme rectangulaire, flanqué de quatre tours aux angles. Au centre de cette enceinte, on construit une maison pour les missionnaires sulpiciens. Les tours ont des meurtrières en raison de leur fonction militaire mais les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame s’en servent comme école (tour sud-ouest) et résidence (tour sud-est).

À partir de 1824, on transforme la tour sud-est en chapelle. Elle fait l’objet d’un incendie en 1921. L’usage de la tour sud-ouest est inconnu mais elle a probablement servi de dépôt, selon des fouilles archéologiques.

Les tours nord-ouest et nord-est du fort de la Montagne sont démolies en 1854 au moment de la construction du Grand Séminaire, mais on conserve la maison des sulpiciens jusqu’en 1860 entre les ailes en U du Grand Séminaire.

Les deux tours conservées sont classées à titre de monuments historiques par le gouvernement du Québec en 1974.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 mars 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1984
    Fin des travaux : 1986
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration des tours.

    Concepteur de la transformation :
    Beaupré et Michaud (architectes)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Symbole d’une longue occupation du sol par les sulpiciens, ces tours sont parmi les plus vieux bâtiments sur notre territoire. En effet, les tours, toujours visibles de la rue Sherbrooke, sont les derniers vestiges du fort des Messieurs de Saint-Sulpice. Elles faisaient partie à l’origine d’un ensemble de quatre tours reliées entre elles par une enceinte de pierre visant à protéger les occupants de ce lieu. D’une hauteur de 43 pieds chacune et coiffées de toits en poivrières, les deux tours sont munies de meurtrières, ce qui confirme cette fonction militaire initiale même si elles n’ont jamais vraiment servi à cette fin.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Tours du Fort-des-Messieurs de Saint-Sulpice
    Anciennement un monument historique classé (1974-11-20) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Domaine des Messieurs de Saint-Sulpice (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (1982-05-26) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection des Tours du Fort-des-Messieurs de Saint-Sulpice depuis le 1975-05-12 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-12-6740-01

Propriété :

9839-12-6740

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013