Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Théâtre Séville
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Théâtre Séville

Autre appellation :
  • Cinéma Séville
Adresse civique :
  • 2153-2159, rue Sainte-Catherine Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Rue Sainte-Catherine Ouest (entre Guy et Atwater)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1928

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Cajetan L. Dufort
    (architecte)
    Cet architecte conçoit les plans de deux cinémas : le théâtre Corona (ancien Family Theatre, 2490 rue Notre-Dame Ouest (1922) et le Séville. On trouve plusieurs autres de ses oeuvres à Montréal, comme l'hôtel de ville de Sainte-Cunégonde, 530 rue Vinet (1904), celui de Maisonneuve, 4120 rue Ontario Est (1910-1911), l'édifice Vineberg, 4060 boulevard Saint-Laurent (1912) et de nombreux immeubles d'habitation et résidences privées.
  • Emmanuel Briffa
    (décorateur -- décoration intérieure)
    Emmanuel Briffa réalise la décoration intérieure de plus de 200 cinémas dans l'est du Canada et aux États-Unis, dont la majorité des cinémas construits à Montréal avant 1940, notamment le Rialto, 5711 avenue du Parc (1923), l'Outremont, 1248 rue Bernard Ouest (1928), le Château, 6956 rue Saint-Denis (1931) et le York (aujourd'hui démoli).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Benjamin Isaacs
    (propriétaire de 1928 à 1973)
    Benjamin Isaacs est propriétaire du théâtre, qui fait partie de la chaîne United Amusement, jusqu'à ce que sa succession le vende en 1973.
Typologie d'origine :
  • Théâtre / auditorium / cinéma
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Le théâtre Séville est construit en 1928 sur l’ancien emplacement de l’église méthodiste Douglas. Au tout début, on y fait des projections cinématographiques ainsi que des représentation théâtrales.

À la fin des années 1940, le cinéma devient une salle de concert de musique populaire pour ensuite concentrer ses activités sur la projection de films.

En 1950, la décoration intérieure est refaite par le décorateur Oscar Glas. Malheureusement, lors d’un incendie en 1968, le bâtiment a subi des dommages importants.

Lorsque la chaîne United Amusement s’en départit en 1973, le Séville est réouvert comme salle de cinéma de répertoire, puis définitivement fermé en 1984. Vingt ans plus tard, le bâtiment est toujours en attente d’une nouvelle vocation.

haut de page
Lecture architecturale  
Le théâtre Séville présente une architecture représentative des salles de cinéma de quartier construites avant 1940. À cette époque des débuts du cinéma, on cherche à créer l’image d’un lieu magique et luxueux avec une façade originale et distinctive. Celle du Séville utilise un vocabulaire classique agencé de manière fantaisiste. Le rez-de-chaussée se divise en trois parties, soit l’entrée du cinéma au centre et les façades de deux commerces de part et d’autre. Au niveau de l’étage, la façade est également composée de trois travées séparées par des pilastres. La travée centrale domine l’ensemble par la présence d’une triple baie surplombant l’entrée du cinéma. Toutes les baies sont encadrées de pierre artificielle (ou fausse pierre), matériau fort populaire à l’époque de la construction du théâtre.

Bien que l’intérieur du théâtre se soit considérablement détérioré depuis son abandon, il est intéressant de mentionner que son décor était originalement de style « atmosphérique ». Cette mode, née aux États-Unis vers 1922, visait à recréer une ambiance ou un paysage donnant l’illusion aux spectateurs de se trouver à ciel ouvert. Le Séville est le premier cinéma montréalais avec un plafond à ciel étoilé, et un des trois cinémas atmosphériques construits à Montréal, avec le Monkland et le Granada.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
Anciennement un monument historique cité (1990-11-26) (juridiction municipale)Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9838-27-7383-01

Propriété :

9838-27-7383

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 8 décembre 2011