Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maison-mère des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame
©Ville de Montréal, 2002
 
Maison-mère des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame (partie arrière)
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-mère des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame

Autre appellation :
  • Collège Dawson
Adresses civiques :
  • 3040, rue Sherbrooke Ouest
  • 2050, avenue Atwater
    (façade latérale)
  • 4001-4011, boulevard De Maisonneuve Ouest
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble du Collège Dawson
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Maison mère de la congrégation de Notre-Dame

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1904-1908

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Marchand et Haskell
    (architectes)
    Jean-Omer Marchand (1872-1936) est né à Montréal et est le premier architecte canadien à obtenir son diplôme de l’École des beaux-arts de Paris. Marchand et l’architecte américain Samuel Stevens Haskell (1871-1913) sont associés de 1902 à 1913. Outre la maison-mère des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, on compte parmi leurs réalisations l’agrandissement de la chapelle du Grand Séminaire, 2065 Sherbrooke Ouest (1902-1907). Marchand conçoit d’autres édifices pour la Congrégation de Notre-Dame, dont l’École normale Jacques-Cartier, 2330 Sherbrooke Ouest (1911).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Congrégation de Notre-Dame
    (propriétaire de 1904 à 1982)
    Marguerite Bourgeoys (1620-1700) fonde la Congrégation de Notre-Dame à Montréal en 1671. Cette communauté vouée à l’enseignement s’établit sur la rue Saint-Paul, entre les rues Saint-Dizier et Saint-Jean-Baptiste, à l’emplacement actuel du boulevard Saint-Laurent. Elle quitte cet emplacement en 1880 pour s’installer sur la propriété Monklands sur le mont Royal. Les édifices sont détruits par un incendie en 1893. La nouvelle maison-mère est construite sur la rue Sherbrooke sur un terrain acquis par la Congrégation en 1904. En 1984, les religieuses déménagent de nouveau et quittent le site, cette fois pour Westmount.
Typologie d'origine :
  • Édifice religieux
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

La sixième maison-mère de la Congrégation de Notre-Dame est érigée sur un terrain acheté des sulpiciens en 1904. La construction de l’édifice débute la même année et se termine en 1908. Les ailes arrière sont agrandies entre 1956 et 1957 selon les plans de l’architecte Gaston Gagnier.

En 1982, le Collège Dawson fait l’acquisition de la maison-mère afin de réunir en un seul lieu ses différents campus. Les architectes Dimitri Dimakopoulos et associés, en collaboration avec Jodoin, Lamarre, Pratte et associés, sont mandatés pour transformer l’édifice en collège. Les travaux sont exécutés en plusieurs étapes. Ils comprennent le réaménagement de la maison-mère, complété en 1989, et la construction des sections centre et est d’une nouvelle aile à l’arrière du collège, face au boulevard De Maisonneuve, en 1990 et 1991. Les architectes Gersovitz, Becker et Moss sont chargés de la conception de la section ouest de l’aile située sur le boulevard De Maisonneuve et sa réalisation en 1995-1996 est confiée à l’architecte David John Wigglesworth en collaboration avec Tétreault, Parent, Languedoc et associés.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Collège Dawson
    (propriétaire de 1982 à aujourd'hui)
    Le collège Dawson est le premier cégep de langue anglaise lorsqu’il ouvre ses portes en 1969. En 1982, le collège Dawson fait l’acquisition de la maison-mère des soeurs la Congrégation de Notre-Dame afin de réunir en un seul lieu ses différents campus.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 19 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1956
    Fin des travaux : 1957
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement des ailes arrière

    Concepteur de la transformation :
    Gaston Gagnier (architecte)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1986
    Fin des travaux : 1989
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Recyclage de la maison-mère en collège

    Concepteurs de la transformation :
    Dimitri Dimakopoulos et associés (architectes)
    Jodoin, Lamarre, Pratte et associés (architectes)
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1990
    Fin des travaux : 1991
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Construction des sections centre et est d’une nouvelle aile face au boulevard De Maisonneuve

    Concepteurs de la transformation :
    Dimitri Dimakopoulos et associés (architectes)
    Jodoin, Lamarre, Pratte et associés (architectes)
     
  • Travaux 4
    Date des travaux : 1994
    Fin des travaux : 1996
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Construction de la section ouest d’une nouvelle aile face au boulevard De Maisonneuve

    Concepteurs de la transformation :
    Gersovitz, Becker et Moss (architectes)
    David John Wigglesworth (architecte)
    Tétreault, Parent, Languedoc et associés (architectes)
     
haut de page
Lecture architecturale  
L’aspect monumental de la maison-mère de la Congrégation de Notre-Dame illustre l’importance qu’a eu cette communauté religieuse à Montréal et au Québec jusque dans les années 1960. L’édifice se rattache au courant Beaux-Arts qui marque l’architecture conventuelle montréalaise du début du XXe siècle, notamment par sa composition symétrique de son plan et de ses façades. Le plan en forme de H consiste en deux ailes parallèles qui longent la rue Sherbrooke et le boulevard De Maisonneuve, reliées entre elles par un corps de bâtiment central qui abrite la chapelle. La façade de la rue Sherbrooke se distingue par ses quatre avant-corps placés de part et d’autre de l’entrée principale. Cette entrée qui est située dans l’axe de l’aile de la chapelle bénéficie d’un traitement décoratif plus élaboré. Elle est insérée dans un arc monumental qui renferme une rosace et est surplombée par un fronton triangulaire à base ouverte. Les coupoles habituellement disposées à l’avant de la nef d’une chapelle ou d’une église sont ici ramenées vers la façade avant de la maison-mère pour mieux souligner l’emplacement de l’entrée.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans l'ensemble d'immeubles patrimoniaux de la Maison mère de la Congrégation de Notre-Dame (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (1977-08-19) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9738-97-3718-01

Propriété :

9738-97-3718

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 1 février 2013