Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Façade avant, donnant vers le sud.
©Ville de Montréal, 2006
 
Façade avant et mur-pignon ouest.
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Andegrave

Autre appellation :
  • Maison Drouin-Xénos
Adresse civique :
  • 5460, boulevard Gouin Est
Arrondissement ou ville :

Montréal-Nord (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1741-1742

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Pierre Hallé
    (maître maçon)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Pierre Andegrave (cultivateur)
    (propriétaire du 1740-06-13 à environ 1800)
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

En 1741, le cultivateur Pierre Andegrave se fait construire cette maison de pierre sur la terre qu’il a récemment acquise, alors sise à l’extrémité est de la paroisse du Sault-au-Récollet. Il engage le maître maçon Pierre Hallé pour exécuter les travaux. La maison est achevée à l’été 1742. Les Andegrave y demeurent jusqu’en 1835. La famille Meilleur en prend alors possession pour les 83 ans à venir. C'est probablement au cours de cette période que le versant sud du toit est prolongé de manière à couvrir une nouvelle galerie qui s’étend sur toute la longueur de la maison.

Ayant ensuite appartenu successivement à neuf propriétaires, la maison est acquise par les Drouin-Xenos en 1969. En réponse à leur démarche, la maison est classée monument et lieu historiques par le gouvernement du Québec en 1970. Le bâtiment est restauré entre 1970 et 1974. En 2006, la maison sert toujours à fins résidentielles.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Paul Meilleur
    (propriétaire du 1852-08-14 au 1918-01-30)
    En août 1852, Paul Meilleur acquiert la propriété par donation de son père, Amable. Ce dernier possédait la terre depuis 1835.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 22 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : avant 1900
    Transformation majeure de la façade.

    Le toit est couvert de tôle à baguette et le larmier est prolongé du côté sud de manière à couvrir une galerie longeant la façade.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1970
    Fin des travaux : 1974
    Transformation majeure de la façade.

    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Le toit est couvert de bardeaux de cèdre et le larmier du côté sud est rétréci. Les dimensions de la galerie sont réduites. L’intérieur de la maison est restauré.

    Concepteurs de la transformation :
    Vianney Guindon (architecte)
    Claude G. Leclerc (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maison Andegrave est l’une des plus anciennes maisons de ferme toujours existantes sur l’île de Montréal. Elle est sise sur une élévation abrupte et sa façade principale, comprenant deux portes et deux fenêtres, donne vers le sud et fait dos à la rivière des Prairies et au boulevard Gouin Est. Sa façade nord, comportant deux fenêtres et aucune porte, est partiellement cachée par la végétation. Alors que les maisons de ferme donnaient généralement sur la rue, la maison Andegrave faisait plutôt face à la terre agricole qui s’étendait sur 40 arpents vers le sud. Par ailleurs, le rez-de-chaussée de la maison est surélevé permettant l’utilisation optimale du sous-sol de plain-pied du côté de la cour.

Cette maison est un exemple intéressant de la maison rurale québécoise du XVIIIe siècle. Maçonnée en pierre des champs recouverte de crépi sur sa façade sud, elle est de plan presque carré et est couverte d’un toit à deux versants. Deux cheminées sont disposées en chicane dans les murs-pignons. Elles alimentaient à l’origine deux foyers au rez-de-chaussée, l’un dans la salle commune et l’autre dans la grande chambre, et vraisemblablement un âtre au sous-sol.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :Le bâtiment est identifié aux inventaires patrimoniaux dans la catégorie suivante :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9452-26-3738-01

Propriété :

9452-26-3738

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013