Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Poste de police numéro 27, caserne de pompier numéro 35
©Ville de Montréal, 2002
 
Détail de l’ornementation de la façade et l’appareillage de la brique
©J. Jabourian, 2008
 
L’entrée principale du poste de police située à l’angle de la rue Lajeunesse et du boulevard Gouin Est
©J. Jabourian, 2008
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Poste de police numéro 27, caserne de pompier numéro 35

Autre appellation :
  • Caserne #35
Adresses civiques :
  • 10827, rue Lajeunesse
  • 550, boulevard Gouin Est
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ahuntsic-Cartierville (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1929

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • J.-L.-D. Lafrenière
    (architecte -- concepteur)
    Nous savons peu de choses sur l’origine et la formation de cet architecte. Durant les années 1920, jusqu’en 1931, J.-L.-D. Lafrenière est à la tête du Bureau de l’architecte de la Cité, où il dirige notamment les architectes Donat Beaupré, J.-E. Blanchard, Émile Daoust et Lucien Kérouac. Il prend notamment la relève de Louis Parant à la supervision des travaux de reconstruction de l’hôtel de ville de Montréal, 275 Notre-Dame Est (1922-1926), sous la responsabilité d’une commission consultative d’architectes en pratique privée : Jean-Omer Marchand, Joseph-Dalbé Viau, Louis-Alphonse Venne, Ernest Cormier, Louis-Auguste Amos et David Jerome Spence. Il signe également les plans de la caserne no 41, 7405 rue Champagneur (1924-1926) et de l’écurie de la cour des Carrières, 1500 rue des Carrières (1928-1929), en collaboration avec l’architecte-conseil Jean-Omer Marchand et l’architecte Donat Beaupré.
  • Jean-Omer Marchand
    (architecte-conseil)
    Jean-Omer Marchand (1872 – 1936), architecte-conseil

    Jean-Omer Marchand (1872-1936) est né à Montréal. Il est le premier architecte canadien à obtenir son diplôme de l’École des beaux-arts de Paris. De 1902 à 1913, Marchand est associé avec l’architecte américain Samuel Stevens Haskell (1871-1913). Ils conçoivent alors quelques immeubles importants, dont la cour du recorder de Montréal, 775 rue Gosford (1912-1913), ainsi que la maison mère des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, 3040 rue Sherbrooke Ouest (1904-1908). On doit également à Jean-Omer Marchand le bain Généreux, 2050 rue Amherst (1926-1927), ainsi que la cour juvénile, 5030 rue Saint-Denis (1928-1930). À titre d’architecte-conseil de la Ville de Montréal, Jean-Omer Marchand contrôle le design de nombreux édifices réalisés sous la signature des architectes et ingénieurs de la Ville, dont le bâtiment des pompes du réservoir McTavish, 855 avenue Docteur-Penfield (1928), et le poste de pompiers no 35, 10827 rue Lajeunesse (1929).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de environ 1929 à aujourd'hui)
    En 1929, la Cité de Montréal fait construire le bâtiment logeant la caserne de pompiers no 35 et le poste de police no 27 à l’emplacement de l’ancienne caserne du quartier portant le même numéro. Le nouveau bâtiment est construit en 1929 dans le cadre de travaux d’aide au chômage. Les plans de l’édifice sont signés de l’architecte J.-L.-D. Lafrenière, qui est à la tête du Bureau de l’architecte de la Cité de Montréal, et Jean-Omer Marchand qui agit à titre d’architecte-conseil de la Cité. La réalisation des travaux est confiée à Concrete Construction Co, entrepreneur général et à Morrison Quarry Co. pour la pierre de taille. L’édifice est inauguré le 1e octobre 1929. Malgré la fermeture du poste de police en 1993, la fonction de caserne de pompiers de l’édifice est conservée jusqu’à nos jours.
haut de page
 
 
Poste de police numéro 27, caserne de pompier numéro 35
©Ville de Montréal, 2002
 
La caserne de pompiers no 35 et l’ancien poste de police no 27
©C. Boucher, 2008
 
Histoire  
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Carrefour jeunesse emploi
    (locataire de environ 1977 à une date inconnue)
    L’ancien poste de police est réaménagé en 1997 afin d’y loger les bureaux de l’organisme Carrefour jeunesse emploi. Cet organisme aide les jeunes de 16 à 35 ans à se trouver un emploi ou à effectuer un retour à l'école.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 13 mai 2009 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1938
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réparations diverses
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1961
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Travaux de réaménagement intérieur du poste de police

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal, Service d’édifices municipaux
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1965
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Travaux de réaménagement intérieur de la caserne

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal
     
  • Travaux 4
    Date des travaux : 1975
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réfection de la maçonnerie

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal
     
  • Travaux 5
    Date des travaux : 1990
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Remplacement de quatre fenêtres du poste de police

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal
     
  • Travaux 6
    Date des travaux : 1995
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Remplacement des portes du garage de la caserne

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal
     
  • Travaux 7
    Date des travaux : 2005
    Fin des travaux : 2005
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réaménagement de la caserne

    Concepteur de la transformation :
    Ville de Montréal
     
  • Travaux 8
    Date des travaux : 2008
    Fin des travaux : 2009
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Divers travaux de rénovation, notamment la réfection de la maçonnerie et de la dalle du plancher, remplacement des fenêtres et du système de chauffage

    Concepteurs de la transformation :
    Delisle architectes
    S .D.K.L.B.B structure, génie civil
    Aubé-Gareau ingénieurs-conseils
    Procova Inc. (entrepreneur)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9146-40-7641-01

Propriété :

9146-40-7641

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 16 décembre 2011