Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Habitat 67, côté fleuve.
©Ville de Montréal, 2002
 
Habitat 67
©Ville de Montréal, 2002
 
Habitat 67
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Habitat 67

Adresse civique :
  • 2600, avenue Pierre-Dupuy
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Cité du Havre

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1965-1970

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Moshe Safdie
    (architecte)
    Originaire d’Israël, Moshe Safdie (1938- ) obtient son diplôme de l’école d’architecture de l’université McGill en 1961, puis travaille au sein de l’agence de l’architecte Louis Kahn à Philadelphie en 1962-1963. De retour à Montréal, Safdie conçoit le complexe Habitat 67 dans le cadre de l’Exposition universelle de 1967 à Montréal. En 1970, Safdie retourne en Israël où il réalise plusieurs bâtiments d’envergure, principalement à Jérusalem. Établi à Boston en 1978, Safdie devient directeur du programme de design urbain et professeur d’architecture et de design urbain de la Harvard Graduate School of Design. Au cours des années 1980, Safdie conçoit entre autres plusieurs projets institutionnels majeurs au Canada, notamment le Musée de la civilisation à Québec (1981-1987), la Galerie nationale à Ottawa (1983-1988), et le pavillon Jean-Noël Desmarais du Musée des beaux-arts de Montréal (1985-1991). L’agence Moshe Safdie and Associates possède aujourd’hui des bureaux à Toronto, Boston et Jérusalem et réalise des projets à travers le monde.
  • August E. Komendant
    (ingénieur)
    Originaire d’Estonie, August E. Komendant (1906-1992), ingénieur en structure spécialiste du béton précontraint, s’installe aux États-Unis au début des années 1950. Proche collaborateur de l’architecte Louis Kahn, Komendant joue un rôle crucial dans la conception, le développement et la réalisation d’Habitat 67 tant par son expertise en science des structures que par la caution donnée à l’entreprise par son implication dans le projet.
  • David, Barott, Boulva
    (architectes associés)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Société canadienne d’hypothèque et de logement
    (propriétaire de 1968 à 1986)
Typologie d'origine :
  • Tour d'habitation

Commentaire sur la construction

Les plans d’Habitat 67 sont complétés en mai 1965 et la construction débute en juillet de la même année. Le bâtiment est inauguré le 27 avril 1967. Les travaux ne sont toutefois complétés qu’en août 1970.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

L’idée d’Habitat 67 est issue du projet de maîtrise que Moshe Safdie (1938- ) élabore à l’Université McGill en1960-1961 sous la codirection des architectes Douglas Shadbold et Daniel van Ginkel. Conçu comme une alternative à la banlieue, ce projet se veut une critique du concept de banlieue développé dans les villes nord-américaines depuis la Seconde Guerre mondiale.

En 1963, Daniel van Ginkel propose à Safdie de se joindre à l’équipe d’architectes mandatée par la Compagnie canadienne de l’Exposition universelle (CCEU) pour concevoir le plan directeur de l’Expo. L’équipe propose de concevoir des pavillons permanents autour du thème de la communauté et de profiter de l’occasion pour revitaliser un secteur de la ville. Safdie imagine alors un complexe d’habitation à l’image de ses projets étudiants. Le prototype imaginé par Safdie devait incarner la créativité et l’ingéniosité canadienne en matière de conception d’un nouveau type d’habitation.

Le choix du site, sur la jetée Mackay, est arrêté en 1963. Dans le but de réaliser Habitat 67, Safdie s’associe avec une firme montréalaise reconnue, David, Barott, Boulva, et fait appel à l’expertise de l’ingénieur August Komendant. Après plusieurs propositions de plus grande envergure, un projet comprenant 150 logements et s’élevant sur 10 étages est accepté en 1964. Les plans de cette proposition, qui correspond au complexe que nous connaissons aujourd’hui, sont complétés en mai 1965. Lors de l’Expo, inauguré le 27 avril 1967, 89 logements sont habités alors que 26 autres sont réservés à la présentation d’aménagements intérieurs. Les visiteurs de l’Expo sont invités à effectuer un parcours à travers ces appartements au même titre que dans tout autre pavillon thématique.

En février 1986, Habitat 67 est vendu à la Société en commandite complexe d’habitation 67. Le complexe, jalon important de la concrétisation des idées sur l’habitation explorées par les architectes modernes au cours du XXe siècle, est cité à titre de monument historique par la Ville de Montréal en 2007. En 2009, le complexe est classé par le ministère de la Culture, des Communication et de la Condition féminine en 2009; la désignation inclue le terrain et l'intérieur des unités 1011 et 1012.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Société en commandite complexe d’habitation 67
    (propriétaire de 1986 à aujourd'hui)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 juillet 2010 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1986-
    Transformation majeure de la façade.

    À partir de 1986, installation de verrières sur certaines terrasses (jardins d’hiver) selon un design standardisé approuvé par Moshe Safdie.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Habitat 67 est un complexe d’habitation situé sur la Cité-du-Havre, un site construit sur le fleuve pour l’Expo 67. Implanté selon une trame à 45 degrés, ce complexe est composé de 354 modules d’habitation préfabriqués en béton armé mesurant 12,5 x 5,7 x 3,2 mètres, superposés et assemblés de 16 façons différentes, formant 158 appartements de un ou deux étages et d’une superficie de 60 à 170 mètres carrés. L’organisation des logements assure un bon ensoleillement, une bonne ventilation ainsi que l’intimité de chaque habitation dotée en plus d'au moins une terrasse de 60 mètres carrés. Le regroupement des unités superposées prend la forme de trois pyramides irrégulières de douze étages accessibles à l’aide de passerelles horizontales lancées au 6e et au 10e étage à partir des cages verticales des ascenseurs et des escaliers. La stabilité de l’ensemble est assurée par le poids des modules autoportants solidarisés les uns aux autres à l’aide de câbles de post-tension intégrés aux parois et par le système de passerelles.

Habitat 67 est l’un des rares pavillons hérités de l’Expo 67 et le seul bâtiment conçu comme un pavillon permanent. Cette oeuvre fait partie de l’image publique que Montréal propose aux visiteurs étrangers. Sa participation à cet événement toujours fermement ancré dans la mémoire collective, son architecture et sa localisation exceptionnelle concourent à en faire une icône et un repère marquant du paysage montréalais.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0139-37-5032-01

Propriété :

0139-37-5032

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 29 janvier 2013