Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Ancien Vélodrome olympique, façade sud
©Ville de Montréal, 2006
 
Ancien Vélodrome olympique, façade sud
©Ville de Montréal, 2006
 
Ancien Vélodrome olympique, façade est
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Vélodrome olympique

Autre appellation :
  • Biodôme de Montréal
Adresse civique :
  • 4777, avenue Pierre-De Coubertin
Arrondissement ou ville :

Mercier—Hochelaga-Maisonneuve (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Parc olympique

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1971-1976

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Roger Taillibert
    (architecte)
    Né en 1926, à Châtres-sur-Cher, en France, Roger Taillibert est diplômé en 1955 après des études à l'École du Louvre et à l'École nationale supérieure des Beaux-arts. Après un voyage d’études de deux ans en Suède et en Finlande, il crée sa propre agence à Paris en 1963. Parallèlement, il travaille à l’Institut Polytechnique de Stuttgart en Allemagne de 1962 à 1966, puis en tant qu’architecte en chef des Bâtiments Civils et Palais Nationaux et de chargé de recherches de structures pour le Ministère de l'Éducation nationale et des Sports en France. C’est au cours de cette période qu’il conçoit le stade du Parc des Princes (1969-1972) à Paris. Suite à cette commande, il sera appelé à réaliser les plans des bâtiments composant le Parc olympique de Montréal en vue de la tenue des Jeux olympiques d’été de 1976. La réalisation de ce vaste chantier lui vaut d’être appelé par la suite, soit en qualité d’architecte-conseil ou de chargé de mission, pour des équipements sportifs et de loisirs dans de nombreux pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Parmi ses réalisations les plus importantes on retrouve, outre le Parc des Princes de Paris, la piscine Carnot de Paris (1967), dotée d’un toit amovible, ainsi que le centre couvert de natation et de sports de Chamonix (1973), la piscine olympique de Kirchberg (Luxembourg, 1984) et le centre international des conférences d’Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis, années 1990). Ces trois dernières constructions adoptent des structures similaires à celles du vélodrome de Montréal.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Régie des installations olympiques (RIO)
    (propriétaire de 1975 à 1992)
    Le 12 mai 1970, à Amsterdam, la Ville de Montréal obtient la tenue des Jeux olympiques d’été de 1976. La venue de cet événement international est l’occasion de doter Montréal de nouvelles installations sportives. Le maire Jean Drapeau invite donc l’architecte Roger Taillibert à concevoir les principaux équipements sportifs.

    En novembre 1975, suite à d’importants retards dans le chantier et face à l’éventualité que les Jeux ne puissent être présentés, l'Assemblée nationale du Québec adopte le projet de loi 81 qui crée la Régie des installations olympiques (RIO). Celle-ci doit prendre en charge la construction des installations du Parc olympique. Ainsi, alors qu’à l’origine seule la Ville de Montréal devait assurer le financement de la construction de ce dernier, la contribution du gouvernement provincial s’est avérée essentielle, tant sur le plan financier qu’administratif. Au moment de l’ouverture des Jeux de la XXIe Olympiade, le Parc olympique comprend : le stade, le Centre de natation (situé sous le mât du stade inachevé), le vélodrome ainsi que le Village olympique (Roger D’Astous et Luc Durand, architectes).

Typologie d'origine :
  • Centre communautaire / sportif
haut de page
 
 
Ancien Vélodrome olympique, façade sud (détail)
©Ville de Montréal, 2002
 
 
Histoire  
Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1992 à aujourd'hui)
    Le Biodôme est devenu propriété de la Ville de Montréal en 1992 et est intégré aux activités du Jardin botanique cette même année. Aujourd’hui, il abrite cinq écosystèmes différents, soit les forêts tropicale et laurentienne, le Saint-Laurent marin de même que les mondes polaires de l'Arctique et de l'Antarctique. Le Biodôme fait partie des muséums nature de la Ville de Montréal, qui regroupent l’Insectarium, le Jardin Botanique et le Planétarium.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 10 juin 2007 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1989
    Fin des travaux : 1992
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Transformation du vélodrome en Biodôme.

    Concepteur de la transformation :
    Les architectes Tétreault Parent Languedoc et associés
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0046-94-0111-01

Propriété :

0046-94-0111

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 3 septembre 2012