Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Château Dufresne
©Ville de Montréal, 2002
 
Château Dufresne
©Ville de Montréal, 2002
 
Château Dufresne (arrière)
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Château Dufresne

Adresses civiques :
  • 4040, rue Sherbrooke Est
  • 2929, avenue Jeanne-d'Arc
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Mercier—Hochelaga-Maisonneuve (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1915-1918

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Marius Dufresne
    (architecte)
    L’ingénieur municipal, arpenteur et architecte Marius Dufresne (1883-1945) conçoit à partir de 1910 d’importants projets d’urbanisme et d’architecture qui visent à faire de la ville de Maisonneuve une cité modèle. Ces travaux comprennent l’aménagement du boulevard Morgan et la construction d’édifices publics, dont le marché Maisonneuve, 4375 Ontario Est (1912-1914), le bain Maisonneuve, 1875 Morgan (1914-1916), et le poste d’incendie de Maisonneuve, 485 Letourneux (1914-1915). Il conçoit le Château Dufresne en collaboration avec l’architecte français Jules Renard.

  • Guido Nincheri
    (maître verrier et peintre)
    L’artiste d’origine italienne Guido Nincheri (1885-1973) s’établit à Montréal en 1914 et fonde un studio situé sur le boulevard Pie-IX en 1921. La production de ce studio comprend quelque deux mille vitraux ainsi que de nombreuses fresques et décorations intérieures principalement pour des églises du Québec et des États-Unis. Entre 1920 et 1938, Guido Nincheri réalise également des peintures marouflées, des vitraux et des décorations murales au Château Dufresne, la nouvelle résidence des frères Marius et Oscar Dufresne.

Nom du propriétaire constructeur :
  • Marius et Oscar Dufresne
    (propriétaire de 1918 à 1945)
    Marius et Oscar Dufresne jouent un rôle de premier plan dans le développement de la ville de Maisonneuve avant son annexion à Montréal en 1918. L’architecte Marius Dufresne (1883-1945) est l’ingénieur municipal de cette ville de 1910 à 1918. L’industriel Oscar Dufresne (1875-1936) est gérant, puis directeur et propriétaire de l’usine de chaussures familiale Dufresne et Locke, qui est établie dans la ville de Maisonneuve depuis 1900. Il est également échevin et président du comité des finances de Maisonneuve dès 1906.
Typologie d'origine :
  • Maison semi-détachée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Le Château Dufresne comprend deux habitations séparées par un mur mitoyen et est conçu par l’architecte et ingénieur civil Marius Dufresne comme résidence pour lui-même et pour son frère Oscar. La famille Dufresne y habite jusqu’en 1945. Les Pères de Sainte-Croix achètent le Château Dufresne en 1948 pour y établir l’annexe de leur externat classique. Le bâtiment devient la propriété de la Ville de Montréal en 1957, mais il est loué aux Pères de Sainte-Croix jusqu’en 1961 et au gouvernement du Québec de 1965 à 1968 pour que puisse y être installé le Musée d’art contemporain. Le Château Dufresne reste par la suite vacant jusqu’en 1976, année où débute sa restauration, pour accueillir le Musée des arts décoratifs de Montréal, vocation qui prend fin en 1997. Le Château Dufresne est depuis connu sous le nom du Musée du Château Dufresne, qui ouvre ses portes en 1999. On peut y admirer le mobilier et l’opulence du décor d’origine en plus de visiter des expositions portant sur l'histoire, le patrimoine ou les arts visuels. La Ville de Montréal réalise des travaux de restauration de 2002 à 2004, qui comprennent la restauration des œuvres d’art logées dans le musée.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Pères de Sainte-Croix
    (propriétaire de 1948 à 1957)
    Les Pères de Sainte-Croix font l’acquisition du Château Dufresne en 1948 dans le but d’y installer une annexe de leur collège, l’externat classique Sainte-Croix. Des modifications sont alors apportées au premier sous-sol, et certaines toiles de Guido Nincheri sont recouvertes d’une couche de peinture. Les Pères de Sainte-Croix vendent le Château Dufresne à la Ville de Montréal en 1957, mais le bâtiment continue d’accueillir les classes supérieures du cours classique jusqu’en 1961.

  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1957 à aujourd'hui)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Musée des arts décoratifs de Montréal
    (locataire de 1979 à 1997)
    David Macdonald Stewart (1920-1984), alors président de la fondation Macdonald-Stewart, commence la restauration du Château Dufresne en 1976. Les travaux réalisés grâce à l’aide de la fondation et de la Ville de Montréal se terminent en 1979. Le Musée des arts décoratifs de Montréal ouvre ses portes en 1979 et occupe le Château Dufresne jusqu’en 1997. Sa collection comprend entre autres le mobilier et des objets d’art de la famille Dufresne acquis en 1976.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 18 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1976
    Fin des travaux : 1979
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration et recyclage du bâtiment en Musée des arts décoratifs de Montréal
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 2002
    Fin des travaux : 2004
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration des œuvres d’art et du bâtiment

    Concepteur de la transformation :
    Martin, Morris et Marcotte (architectes)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Le Château Dufresne s’inscrit dans la tentative de créer, au début du XXe siècle, un nouveau secteur résidentiel habité par la bourgeoisie francophone dans l’est de Montréal. Il est érigé sur un site bien en vue, à l’angle de la rue Sherbrooke et du boulevard Pie-IX, et affiche le succès économique et social de la famille Dufresne. Ce bâtiment cossu, composé de deux maisons jumelées, est représentatif des goûts de l’élite canadienne-française et nord-américaine de l’époque et démontre plus particulièrement la force d’attrait de l’éclectisme architectural bien au-delà de l’ère victorienne. Ainsi, l’extérieur du Château Dufresne est d’inspiration Beaux-Arts. Il se distingue par son revêtement en calcaire de couleur claire, par la symétrie et la monumentalité de sa composition et par son vocabulaire classique. La façade principale comporte des avant-corps en saillie qui encadrent une rangée de colonnes jumelées et est couronnée d’un parapet à balustrades. L’intérieur des résidences renferme des pièces de séjour traitées chacune dans un style différent. Les petits salons sont d’inspiration Louis XV et Louis XVI, l’un des fumoirs arbore un décor oriental, tandis que les cabinets de travail possèdent une ornementation de style gothique. Plusieurs œuvres du peintre et décorateur Guido Nincheri ornent les différentes pièces de la résidence. Il s’agit de l’un des plus riches intérieurs pouvant être admirés par le public à Montréal.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0045-57-6671-01

Propriété :

0045-57-6671

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013