Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2007
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Daniel-Gorrie I

Autres appellations :
  • Fourneau économique Saint-Antoine
  • Maison Saint-Mathias-des-Gardes-Malades
Adresse civique :
  • 440-454, rue du Champ-de-Mars
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Maisons Daniel-Gorrie
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1868

Nom du propriétaire constructeur :
  • Daniel Gorrie (brasseur)
    (propriétaire du 1845-07-19 à 1873)

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

On a longtemps donné 1850 comme année de construction de cet immeuble. La nouvelle date de construction a été établie par les rôles d’évaluation.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

Le brasseur Daniel Gorrie fait construire cette maison en 1868. Le bâtiment de trois étages en pierre comprend à l’origine deux résidences contiguës comportant chacune deux logements. Il est érigé sur un emplacement vacant acquis par Gorrie en 1845. Un hangar en pierre et en brique, aujourd’hui disparu, est érigé en même temps que la maison dans la cour arrière.

Dès 1869, deux marchands et un opticien occupent entre autres les logements de la maison. À la suite du décès de Daniel Gorrie en 1872, l’immeuble est vendu l’année suivante au marchand de fruits Louis Livernois qui emménage dans un des logements. Un membre de la famille Livernois occupe d’ailleurs le bâtiment jusqu’en 1890. Par le biais de deux transactions successives en 1898 et 1899, le prêtre Joseph-Charles-Onésime Hébert acquiert la propriété de la maison et en fait don en 1901 aux soeurs de la Charité de Montréal (Soeurs Grises) qui vont donner une vocation institutionnelle au bâtiment. En effet, depuis 1896, les religieuses y opèrent déjà le Fourneau économique Saint-Antoine, un organisme d’aide aux personnes démunies. Puis, une dizaine d’années plus tard, une résidence d’infirmières, la Maison Saint-Mathias-des-Gardes-Malades (St-Mathias Nurses Home), occupe les lieux jusqu’à ce que la communauté religieuse vende en 1925 l’immeuble qui reprend alors sa fonction résidentielle d’origine. À compter de cette période, huit logements occupent la maison dont la fonction locative se maintenait toujours en 2008.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Louis Livernois (marchand)
    (propriétaire de 1873 à environ 1890)
  • Charles-Onésime Hébert (prêtre)
    (propriétaire de 1898 à 1901)
  • Soeurs de la Charité de Montréal (communauté religieuse)
    (propriétaire de 1901 à 1925)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Fourneau économique Saint-Antoine (Organisme caritatif)
    (locataire de 1896 à 1906)
  • Maison Saint-Mathias-des-Gardes-Malades
    (locataire de 1906 à 1925)
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0041-60-4913-00

Propriété :

0041-60-4913

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2009