Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maîtrise Saint-Pierre
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maîtrise Saint-Pierre

Autre appellation :
  • Centre Saint-Pierre
Adresses civiques :
  • 1212, rue Panet
  • 1201-1215, rue de la Visitation
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble Saint-Pierre-Apôtre
comprenant aussi

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1868

Nom du propriétaire constructeur :
  • Les Missionnaires oblats de Marie-Immaculée
    (propriétaire de 1856 à aujourd'hui)
    La congrégation des Missionnaires oblats est fondée en France par monseigneur Eugène de Mazenod le 25 janvier 1816 et agréée par le pape Léon XII en 1826. Les Missionnaires oblats, arrivés au Canada en 1841 à la demande de monseigneur Ignace Bourget, évêque du diocèse de Montréal, s’installent dans le quartier Sainte-Marie en 1848. Ils y établissent leur maison provinciale jusqu’à son déménagement vers son emplacement actuel, avenue du Musée (anciennement avenue Ontario), en 1951. Nous pouvons souligner le rôle important joué par les oblats dans l’implantation de l’Église catholique dans l’ouest du Canada et dans la fondation du diocèse d’Ottawa.
Typologie d'origine :
  • École
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Au cours des ans, l’usage des lieux a changé suivant les besoins et desseins des Missionnaires oblats. D’abord simple maison de bois en 1859, la maîtrise Saint-Pierre est remplacée en 1868 par le bâtiment actuel en pierre. L’édifice sert à la fois de maison d’enseignement, de maîtrise (formation des chantres de l’église) et de lieu de réunion et de loisirs pour les jeunes du quartier (le cercle Saint-Pierre). La maîtrise, devenue une école normale en 1884, est dirigée par les Frères maristes à partir de 1886. Comme la maison d’enseignement connaît un grand succès, les oblats entreprennent la construction d’une véritable école, rue Panet, en 1886. Ce changement permet de transformer les locaux libérés de la maîtrise en logement pour les Frères maristes.

En 1949, la toiture à pignon est remplacée par un toit plat. Au début des années 1970, la baisse de la population du quartier amène la fermeture de l’école Saint-Pierre. Les oblats décident alors, en 1975, de convertir l’école et la maîtrise Saint-Pierre en centre d’animation populaire, connu actuellement sous le nom de centre Saint-Pierre. Ce centre est toujours actif.

Autres occupants marquants
Locataires :
  • Les Frères maristes
    (locataire de 1886 à 1905)
  • Le centre Saint-Pierre
    (locataire de 1975 à aujourd'hui)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1949
    Remplacement du toit à pignon par un toit plat.
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maîtrise Saint-Pierre fait partie de l’ensemble conventuel de l’îlot de l’église Saint-Pierre-Apôtre, classé site historique en 1977. Elle forme un ensemble d’une grande homogénéité avec sa voisine, la résidence des oblats (1854-1856), en reprenant le même langage architectural que cette dernière, mais avec des variantes. Ainsi, la façade est ordonnée selon les mêmes principes néoclassiques : composition rigoureusement symétrique sur tout son pourtour et utilisation d’un fronton dans la partie supérieure de la façade. Remarquons aussi le cartouche indiquant la date de la construction dans le tympan du fronton et l’escalier solennel qui nous mène au portail ouvragé du rez-de-chaussée surélevé.

L’utilisation différenciée du type de pierre permet d’animer la façade de jeux d’ombres et de lumière venant ainsi compenser la grande simplicité de la composition. Ainsi, on trouve de la pierre à bossages en soubassement, de la pierre bouchardée pour les deux étages supérieurs et de la pierre lisse pour l’encadrement des baies. Soulignons la qualité plastique des chambranles des ouvertures, légèrement en saillie, avec ses linteaux arqués et son léger relief à la partie supérieure des piédroits, conférant une certaine noblesse à cet édifice.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans l'ensemble d'immeubles patrimoniaux de Saint-Pierre-Apôtre (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (1977-10-05) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0041-59-7904-02

Propriété :

0041-59-7904

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 1 février 2013