Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L’immeuble en 2004.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 
L'immeuble en 1914.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.Z. Massicotte, 7-140-a (détail).
 
L'immeuble vers 1969.
Dossier du bâtiment au Bureau du patrimoine de la Ville de Montréal.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Entrepôt Edward-William-Gray

Autre appellation :
  • Maison Beaudoin
Adresse civique :
  • 437, rue Saint-Vincent
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Maison et entrepôt Edward-William-Gray
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1773

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Antoine Senet
    (maçon)
  • Louis Senet
    (maçon)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Edward William Gray (shérif)
    (propriétaire de 1783 au 1810-12-22)
Typologie d'origine :
  • maison urbaine façon Nouvelle-France

Commentaire sur les travaux

Marché de construction d'un « bâtiment à l'épreuve de feu » : 27 janvier 1773 (notaire P. Mézière).

haut de page
 
Élévation principale, après reconstruction à l’identique.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation latérale (gauche).
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation arrière.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Le marchand et shérif Edward-William Gray fait construire ce bâtiment en 1773 alors qu’il habite une maison ancienne adjacente qu’il remplacera ultérieurement. Il s’agit d’une « voûte », « à l'épreuve de feu », qui sert d'entrepôt et de lieu pour la vente à l’encan des marchandises reçues par Gray.

Cet immeuble et la nouvelle maison voisine construite par Gray en 1785 connaîtront une longue histoire commune, le tout appartenant toujours à un seul propriétaire. Toutefois, des transformations réalisées en 1933 sont plus radicales pour ce bâtiment, car il est littéralement éventré pour les besoins d’un terrain de stationnement implanté à l’arrière et comprenant une petite station-service. La restauration du début des années 1970 (peut-être en 1972 dans le cas de cet immeuble particulier), constitue de façon presque intégrale une reconstruction à l’identique.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Succession Edward William Gray
    (propriétaire du 1810-12-22 au 1828-03-15)
  • Séraphino Giraldi
    (propriétaire du 1828-03-15 au 1869-05-31)
  • Adjuteur Carmel (imprimeur)
    (propriétaire du 1890-05-08 au 1919-03-27)
  • Stephen Langevin (médecin)
    (propriétaire du 1919-03-27 au 1954-11-26)
  • Bernard Beaudoin (garagiste)
    (propriétaire du 1954-11-26 au 1970-05-06)
  • Succession Bernard Beaudoin
    (propriétaire du 1970-05-06 au 1987-01-14)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • George-Étienne Cartier (avocat)
    (locataire de environ 1857 à 1873)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 19 juillet 2010 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1933
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Remplacement de la toiture à deux versants par un étage à toit plat. Grande ouverture pratiquée au rez-de-chaussée pour créer un passage vers un terrain de stationnement à l’arrière.

    L’annuaire Lovell’s de 1933 n’indique aucun occupant dans tout l’ensemble; en 1934, le stationnement est ouvert.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : entre 1969 et 1973
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Reconstruction à l'identique de l'immeuble ancien, ce qui lui redonne notamment un toit à deux versants.

    Selon les annuaires Lovell’s, il n’y a aucun occupant dans l’immeuble en 1970, 1971 et 1972 (alors que le stationnement reste ouvert); un bureau de dessin publicitaire y est installé en 1973.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Ce bâtiment, comme tout l’ensemble dont il fait partie, présente depuis sa restauration des caractéristiques typiques de la maison urbaine façon Nouvelle-France, tant dans son implantation et sa forme que dans la composition de la façade et dans ses détails.

Malgré cette apparence de maison, cette « voûte » ne servait dès l’origine qu’à des fins commerciales. Pourtant, le sous-sol très apparent et le rez-de-chaussée surélevé disposent chacun d’une entrée qui pourraient suggérer qu’il s’agissait d’une maison de marchand ou d’artisan, avec boutique au sous-sol et habitation à l’étage. Cette « voûte », distincte de la maison avec laquelle elle forme un ensemble, témoigne de l’importance des activités du propriétaire-constructeur, à l’instar d’un Pierre Du Calvet qui possède une maison et une « voûte » mitoyennes à la même époque.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Maison Beaudoin
    Anciennement un monument historique classé (1969-06-04) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-56-8210-01

Propriété :

0040-56-8210

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 22 février 2016