Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Magasin-entrepôt locatif construit pour Marie-Hélène Jodoin, 1872-1873. Façade du 8, rue Saint-Paul Est.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 
Élévation rue Saint-Paul. Le dessin est incomplet.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Détail de la façade, rue Saint-Paul.
photographie ©Ville de Montréal, 2000
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Marie-Hélène-Jodoin

Adresses civiques :
  • 8, rue Saint-Paul Est
  • boulevard Saint-Laurent
    (façade latéralesans numéro civique)
  • 200, rue Saint-Jean-Baptiste
    (façade latérale)
  • 3-5, rue de la Commune Est
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1872-1873

Nom du propriétaire constructeur :
  • Marie-Hélène Jodoin (épouse d'Amable Jodoin)
    (propriétaire du 1872-01-16 au 1888-09-04)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Commentaire sur les travaux

Les édifices précédents sont démolis en mai 1872. Le nouvel immeuble est construit la même année, puisqu'occupé en mai 1873.

haut de page
 
Façade du 3-5, rue de la Commune Est.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 
Élévation rue de la Commune. Le dessin est incomplet.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Côté ouest, boul. Saint-Laurent
photographie ©Ville de Montréal, 2001
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Marie-Hélène Jodoin, épouse d’Amable Jodoin fils, acquiert cette propriété en 1872 de l’épicier en gros Victor Hudon qui y occupe alors un bâtiment commercial. Elle fait immédiatement démolir le bâtiment et ses dépendances et entame la construction d’un magasin-entrepôt de plus grande dimension couvrant toute la superficie du lot.

Les premiers occupants sont le fabricant de chaussures et de bottes Zéphirin Lapierre et l’épicier en gros Joseph Hudon. Au début des années 1880, Lapierre quitte l’immeuble ; Joseph Hudon en devient ainsi l’unique occupant jusqu’à son départ en 1893. Entre temps, la succession Marie-Hélène Jodoin avait vendu l’immeuble à la succession John Pratt en 1888.

Vers 1900, et pour les vingt années suivantes, le marchand et fabricant de boîtes de carton George A. Mace & Co. (la Standard Paper Box Co. vers 1920) occupe le bâtiment. En 1914, on prolonge la rue Saint-Laurent vers le sud, de Notre-Dame à de la Commune. L'édifice Jodoin échappe de justesse à la démolition. En 1919, le grossiste en quincaillerie, L. H. Hébert et Cie Ltée, installé depuis environ 35 ans sur la rue Saint-Paul, de biais avec l'édifice Jodoin, achète le bâtiment et y emménage quelques mois plus tard. L. H. Hébert et Cie Ltée y poursuit ses activités pendant plus de 50 ans, jusqu’à la vente de l’immeuble en 1971 à un détaillant d’articles de cuisine. L’édifice est revendu en 1980, rénové en 1981 et recyclé en 1984 en copropriété. Des appartements sont aménagés aux étages supérieurs et des commerces et des entreprises aux étages inférieurs.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Succession John Pratt
    (propriétaire de 1888 à 1919)
  • L. H. Hébert et Cie Ltée (quincaillerie en gros)
    (propriétaire du 1919-06-06 à 1971)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • George A. Mace and Co. (manufacturier de boîtes de carton)
    (locataire de environ 1903 à environ 1925)
haut de page
 
Élévation boul. Saint-Laurent.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation rue Saint-Jean-Baptiste.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
George A. Mace and Co. : atelier où l'on achève les couvercles des boîtes. Photographie tirée de L'Album universel, vol. 21, no. 1062, 27 août 1904, p.330.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, collection Revues d'un autre siècle, photographie 5798.
 
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-54-9014-00

Propriété :

0040-54-9014

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 19 septembre 2007