Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 

©Ville de Montréal, vers 1995.
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Thomas-Peck

Adresse civique :
  • 139, rue Saint-Paul Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Magasins-entrepôts Seymour-Peck
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1852-1853

Nom du propriétaire constructeur :
  • Thomas Peck (marchand quincaillier)
    (propriétaire de environ 1847 à 1874)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

En juillet 1852, l’emplacement est vacant (acte de commutation, notaire Lamothe, 15 juillet 1852); les premiers occupants du nouvel immeuble sont présents en mai 1853.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

Propriétaire et occupant depuis plusieurs années d’une maison de pierres et d’un entrepôt situés sur ce terrain, Thomas Peck les voit partir en fumée lors de l’incendie de juin 1852 affectant le secteur de la place Royale. Aussitôt, il fait construire un magasin-entrepôt, divisé en deux espaces locatifs, qui accueille ses premiers occupants en 1853. Le commerce de quincaillerie et de clous Thomas Peck & Company, connu sous le nom Peck, Benny & Company dès 1870, réintègre les lieux et occupe l’unité ouest jusqu’en 1893.

L’autre locataire d’origine est Andrew Macfarlane, un grossiste de dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être autres produits), qui occupe l’unité est jusqu’en 1856. Après son départ, des occupants nombreux et diversifiés se succèdent dans cette portion du bâtiment, notamment un autre marchand de dry goods, un grossiste d’épicerie et fournisseur de navires, un marchand de boissons alcoolisés et des manufacturiers de papier.

La décennie 1890 marque un tournant important dans l’histoire du magasin-entrepôt. En effet, après une occupation de 40 années, la quincaillerie Peck quitte l’unité ouest. Mais l’unité est entre aussi dans une nouvelle ère avec l’arrivée, en 1891, de Henri Jonas & Company. Cette entreprise spécialisée dans l’importation, la fabrication et le commerce d’extraits, de concentrés et d’épices occupe la partie est du bâtiment jusqu’en 1907, puis tout l’immeuble jusqu’en 1975. En 1947, elle en devient d’ailleurs le propriétaire après l’avoir acquis de la succession Peck.

Depuis 1975, et toujours en 2005, le rez-de-chaussée abrite un restaurant tandis que les étages supérieurs servent à l’habitation.

Autres occupants marquants
Locataires :
  • Henri Jonas & Company (fabricant et importateur de produits d'épicerie fine)
    (locataire de 1891 à 1976)
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-42-6907-00

Propriété :

0040-42-6907

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 17 décembre 2015