Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Motif d'avion décorant une porte d'entrée, 1929.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Édifice Jones-Heward

Autres appellations :
  • Édifice Philippe Dandurand
  • Standard Building
Adresses civiques :
  • 249-251, rue Saint-Jacques
  • ruelle des Fortifications
    (façade secondairesans numéro civique)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1904

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • J.-B. Resther et Fils
    (Firme d'architectes)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Louis Sutherland
    (propriétaire de 1880 à 1907)

Commentaire sur les travaux

Le Répertoire d’architecture traditionnelle de la CUM donne 1864 comme date de construction mais le rôle d’évaluation de 1904 indique que l’édifice est en ruine et l’on retrouve, la même année, une mention de la nouvelle construction dans Le Prix Courant. Il se peut que des éléments de la structure de la façade de l’ancien édifice détruit vraisemblablement par un incendie aient pu être conservés lors de la construction de 1904. Les ouvertures du rez-de-chaussée du nouveau bâtiment rappellent notamment celles de l’ancien bâtiment de 1864 avec ses deux entrées latérales et sa baie centrale.

haut de page
 
Épicerie d'Alexander McGibbon, rue Saint-Jacques, Montréal, 1864. Ce bâtiment aurait vraisemblablement été détruit par un incendie en 1903 et remplacé l'année suivante par le bâtiment actuel. Photographie, William Notman.
©Musée McCord d'histoire canadienne, Montréal, I-14013.1. Collaboration spéciale dans le cadre d'une entente de partenariat.
 
Édifice Jones-Heward dans les années 1980, avant la disparition de l'inscription de la façade.
Répertoire d'architecture traditionnelle de la CUM (Hôtels et immeubles de bureaux, p. 60).
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Cet édifice est érigé en 1904. L’année précédente, un incendie aurait vraisemblablement détruit un bâtiment de 1864 qui avait notamment abrité une épicerie ainsi que le journal Montreal Gazette. Louis Sutherland, propriétaire des lieux depuis 1880, fait donc construire en 1904 un édifice de quatre étages à toit plat selon les plans de la firme d’architectes J.-B. Resther et Fils.

À l’origine, le rez-de-chaussée de l’immeuble est occupé par un grossiste et détaillant de tabac. Différents professionnels, notamment un médecin, un dentiste, des agents d’assurances, des courtiers, ainsi que des entreprises liées au domaine de l’édition, aménagent leurs bureaux aux étages intermédiaires, tandis qu’un laboratoire d’analyse chimique s’installe au quatrième étage.

L’hebdomadaire montréalais The Standard occupe les lieux de 1906 à 1913 et l’édifice porte alors durant cette courte période le nom de Standard Building. Peu après la vente de la propriété par la succession de Louis Sutherland, l’édifice passe en 1921 aux mains de la compagnie de tabac Benson & Hedges Canada Limited. Celle-ci y installe son siège social, les bureaux du département des ventes en gros, ainsi qu’un comptoir de vente au détail qui occupe le rez-de-chaussée. En 1929, l’édifice est vendu à l’entreprise Jones Heward & Co.. Cette compagnie de courtage immobilier fait alors remanier par l’architecte N.I. Chapman la façade du rez-de-chaussée où elle installe ses bureaux. Lors de ces travaux, l’inscription « Jones Heward Building » est ajoutée à la façade du bâtiment. La Jones Heward & Co. se départit de l’immeuble de bureaux en 1949, mais continue d’y occuper des locaux jusqu’en 1986, tandis que l’inscription disparaît de la façade vers 1990. L’édifice abritait toujours en 2008 une dizaine de bureaux aux étages, alors qu’un restaurant occupait le rez-de-chaussée.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Benson and Hedges Canada Limited (Manufacturier, marchand en gros et détaillant de tabac)
    (propriétaire de 1921 à 1929)
  • Jones Heward & Co. (Courtage immobilier)
    (propriétaire de 1929 à 1949)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 3 avril 2009 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1929
    Travaux sur la façade du rez-de-chaussée.

    L’inscription « Jones Heward Building » est notamment gravée sur la pierre de la façade lors de ces travaux et demeure visible jusque vers les années 1990.

    Concepteur de la transformation :
    N. I. Chapman (architecte)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-11-4774-00

Propriété :

0040-11-4774

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 3 avril 2009