Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L'édifice Greenshields vu de l'ouest, sa façade principale plus étroite donnant sur le square Victoria.
©Denis Tremblay, 2005
 
L'édifice Greenshields vers 1903, quelques années avant son agrandissement.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. The Book of Montreal , p. 174.
 
Façade latérale, rue Saint-Antoine.
©Denis Tremblay, 2014
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Édifice Greenshields

Autre appellation :
  • Édifice de la Canada Steamship Lines
Adresses civiques :
  • 759, square Victoria
  • ruelle des Fortifications
    (façade latéralesans numéro civique)
  • 400, rue Saint-Antoine Ouest
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Complexe du Centre de commerce mondial de Montréal
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1899

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Hutchison and Wood
    (agence d'architectes)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Jane A. Cassils
    (propriétaire de 1894 à environ 1910)

Commentaire sur les travaux

Bien que les sources situent la construction initiale du bâtiment en 1903, le rôle d'évaluation précise clairement que le bâtiment est en construction en 1899. Il est occupé dès le mois de mai de l'année 1900. D'importants travaux d'agrandissement ont lieu en 1906-1907.

Détail des travaux

haut de page
 
Portail sculpté.
©Denis Tremblay, 2014
 
L'entrée principale, square Victoria, réaménagée entre 1989 et 1991.
©Denis Tremblay, 2014
 
Une partie de la façade latérale.
©Denis Tremblay, 2014
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

L'édifice Greenshields, oeuvre de l'agence d’architectes Hutchison and Wood, est construit en deux phases : la première est réalisée en 1899 et la seconde en 1906-1907. L'homme d'affaires Duncan McIntyre acquiert d'abord le lot appartenant à l'homme d'affaires William Clendinneng en 1885. L'immeuble qui s'y trouvait est incendié vers la fin de l'année 1898. Jane A. Cassils, la veuve de Duncan McIntyre, y fait alors construire un bâtiment de sept étages. En mars 1906, elle achète quatre lots adjacents dont les bâtiments donnant sur la rue Craig ont été incendiés peu de temps auparavant. Durant l'année qui suit, l'agence d’architectes Hutchison and Wood conçoit un agrandissement qui fait plus que doubler la superficie de l'édifice.  

Déjà présente dans l'ancien immeuble, la compagnie Greenshields Limited, l'un des plus importants distributeurs canadiens de dry goods (vêtements, articles de mercerie et produits divers) de l’époque, occupe tout le bâtiment entre 1900 et 1933. L'entreprise se fusionne avec deux autres compagnies en 1933 et déménage sur la rue Saint-Paul (Greenshields, Hodgson, Racine Ltd).  

L’immeuble est acheté en 1946 par l'armateur Canada Steamship Lines. Peu après, il est transformé partiellement en immeuble de bureaux et prend le nom de la compagnie maritime. Bien qu’en 2005 il abrite toujours les bureaux de l’armateur, la compagnie Power Corporation en est propriétaire depuis 1976. Cette dernière a entrepris, entre 1989 et 1991, d'importants travaux, dont l’ajout d’un étage, dans le cadre de la construction du Centre de commerce mondial. En 1997, l'Association des propriétaires et administrateurs du Québec a décerné à cet immeuble le titre d'édifice historique de l'année.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Canada Steamship Lines (compagnie maritime)
    (propriétaire du 1946-09-04 à 1976)
  • Power Corporation of Canada Limited (société de gestion)
    (propriétaire de 1976 à une date inconnue)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 21 juillet 2014 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1906
    Fin des travaux : 1907
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement important du côté de la rue Saint-Antoine. L'ajout fait plus que doubler la superficie initiale de l'immeuble.



    Concepteur de la transformation :
    Hutchison and Wood (agence d'architectes)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1989
    Fin des travaux : 1991
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Restauration de l'immeuble et ajout d'un étage. Le bâtiment est intégré au Centre de commerce mondial.



    Concepteur de la transformation :
    Arcop associés (agence d'architectes)
     
haut de page
 
 
L'immeuble qui fut remplacé par l'édifice Greenshields. Il était également occupé par la Greenshields Limited.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums Massicotte, 1-196-b.
 
 
Lecture architecturale  
L’édifice Greenshields est un immeuble de bureaux de huit étages de plan rectangulaire – la partie édifiée en 1899 était plutôt de plan carré –, coiffé d'un toit plat. Il occupe la totalité d'un angle d'îlot adjacent au square Victoria et présente deux façades sur rues, la principale s'élevant sur le square, revêtues d'un parement en calcaire de couleur chamois. Une structure d'acier soutient l'édifice, mais les élévations secondaires, invisibles en raison de leur mitoyenneté, sont des murs de maçonnerie autoportants servant de protection contre le feu.

La composition de l’édifice témoigne de sa construction en trois temps. L’immeuble original, de plan carré, était à l’origine divisé verticalement en trois parties – base à piliers très fenêtrée, section médiane comprenant trois niveaux et sommet en comptant deux. Les grands arcs de la partie supérieure s’appuient sur les pilastres de la partie médiane, donnant l’impression de suites d’arcades très ajourées entre deux extrémités plus massives, une autre forme de division tripartite (horizontale). La composition est restée similaire dans la partie de 1906-1907, les arcades faisant place à de plus simples travées entre les pilastres. La composition tripartite – avant l’ajout d’un étage – et la parfaite symétrie de la façade étaient d’esprit classique, voire beaux-arts. Tout ici est classique – même si les arcades étaient aussi en vogue dans l’architecture néo-romane –, notamment les arcs à fasces (planes), les chapiteaux toscans (ou doriques par certains détails), les moulures ornées d’oves et les écussons et couronnes enrubannés. On ne saurait attribuer une appellation « contrôlée » de style à l’édifice (ni « beaux-arts » ni « renouveau classique »), mais il s’inscrit assurément dans un fort courant nord-américain de retour au classicisme académique.

Avec ses huit étages, ses nombreuses fenêtres et son traitement académique soigné dans un emplacement de prestige, tout semble indiquer qu'il s'agit à l’origine d'un immeuble de bureaux, comme c'est le cas aujourd'hui. L'absence de certaines caractéristiques des immeubles de bureaux du début du XXe siècle – puits de lumière, plan en L ou en U et fenêtres dans les élévations secondaires – suggèrent pourtant un autre type d'usage plus conforme à la réalité d’origine. L'édifice était en effet utilisé comme un magasin-entrepôt. Par ailleurs, aujourd’hui comme à l’origine, l’entrée principale donne sur le square Victoria. Quant aux entrées secondaires donnant sur la rue Saint-Antoine, l'une d'elle semble avoir eu une certaine importance vu son décor très élaboré, l'autre qui servait aux véhicules de marchandises a été réduite à une entrée de stationnement.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection de l'Édifice de la Unity Building depuis le 1986-03-24 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-00-0205-01

Propriété :

0040-00-0205

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 juillet 2014