Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maison Charles John-Brydges
©Ville de Montréal, 2004
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Charles John-Brydges

Autre appellation :
  • Maisons Cytrinbaum
Adresse civique :
  • 81, rue Sherbrooke Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble Cytrinbaum
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Rue Sherbrooke (entre Aylmer et Amherst)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1867

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • George Browne et John James Browne
    (architectes)
    George Browne (1811-1885) et son fils John James Browne (1837-1893) œuvrent ensemble vers la fin des années 1860 et réalisent notamment la banque Molson, 278-288 Saint-Jacques (1864-1866). Père et fils conçoivent tous deux au cours de leur carrière de nombreuses villas et résidences, dont l’agrandissement de la maison James-Monk (1844) conçu par George Browne ainsi que la maison Thomas-Craig, 1201 Sherbrooke Ouest (1882), dessinée par John James Browne. Ils érigent aussi des maisons en rangée, des entrepôts et divers bâtiments publics, notamment à Montréal et à Kingston.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Charles John Brydges
    (propriétaire de 1867 à 1883)
    Charles John Brydges (1827-1889) est né à Londres et s’établit au Canada en 1852 pour occuper le poste d’administrateur de la Great Western Rail Road Company of Canada. Il contribue au développement des chemins de fer en tant que directeur général de la compagnie du Grand Tronc et surintendant général des chemins de fer du gouvernement fédéral. Charles John Brydges loue la maison John Gordon-Mackenzie au début des années 1860 avant d’en faire l’acquisition en 1865. Il est muté à Winnipeg en 1879.
Typologie d'origine :
  • Maison contiguë
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Charles John Brydges acquiert en 1865 la maison John Gordon-Mackenzie, située au 75, rue Sherbrooke Ouest. En 1867, il fait ériger une nouvelle demeure à l’ouest du bâtiment existant, au 81, rue Sherbrooke Ouest, selon les plans des architectes George Browne et John James Browne. L’avant-corps comportant le porche d’entrée richement décoré semble avoir été construit plus tard, mais aucun document n’en fait mention. Par ailleurs, la maison Charles John-Brydges est agrandie vers l’arrière à deux reprises, d’abord vers 1886, puis vers 1910. La maison a subi peu de modifications par la suite.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 18 novembre 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : vers 1886
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement de l’arrière du bâtiment
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : vers 1910
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement de l’arrière du bâtiment

    Concepteur de la transformation :
    Anastase Gravel (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maison Charles John-Brydges, située à l’angle des rues Sherbrooke Ouest et Saint-Urbain, présente des formes issues de deux principaux courants architecturaux. D’abord, elle fait montre d’une sobriété néoclassique. Les façades sont revêtues de pierre de taille et sont sobrement décorées de pilastres d’angle et d’un bandeau qui ceinture l’édifice. Une toiture à croupes à faible pente coiffe le bâtiment. Le traitement élaboré du porche de la façade principale, avec ses pilastres jumelés, ses corbeaux galbés, son fronton triangulaire et son arc surbaissé surmonté d’une frise est le reflet des tendances plus éclectiques qui ont cours vers la fin du XIXe siècle. Par sa composition architecturale raffinée, la résidence rappelle la fin du XIXe siècle, où une grande partie de la rue Sherbrooke était bordée de maisons bourgeoises.

haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans l'aire de protection de la Maison William-Notman depuis le 1979-12-08 (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9941-20-7381-1

Propriété :

9941-20-7381

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 1 février 2013