Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Cathédrale Christ Church
©Ville de Montréal, 2002
 
Cathédrale Christ Church (arrière)
©Ville de Montréal, 2002
 
Cathédrale Christ Church (façade latérale)
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Cathédrale Christ Church

Adresses civiques :
  • 635, rue Sainte-Catherine Ouest
  • 1440, rue Union
    (façade latérale)
  • 600, boulevard De Maisonneuve Ouest
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Square Phillips et rue Sainte-Catherine Ouest

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1857-1860

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Frank Wills
    (architecte)
    Né en Angleterre, Frank Wills (1822-1856) quitte en compagnie du Révérend John Medley son pays natal pour le Canada en 1845. Dès son arrivée, il commence pour le Révérend, la construction de la cathédrale Christ Church de Fredericton. Il signe les plans de plusieurs églises au Canada dont ceux de la cathédrale Christ Church de Montréal. Décédé avant le début des travaux, c’est Thomas S. Scott qui se charge de mener à terme la construction, achevée en 1859.
  • Thomas Seaton Scott
    (architecte)
    Né à Birkenhead en Angleterre, Thomas Seaton Scott (1826-1895) fait son apprentissage auprès d’un architecte-ingénieur agréé, apparemment son frère aîné Walter. À la fin de 1855 ou au début de l’année suivante, il immigre au Canada. Engagé en 1857 pour la construction de la cathédrale Christ Church à la condition expresse de ne rien changer aux plans de Frank Wills, Thomas S. Scott doit plus tard être poursuivi en justice avec les entrepreneurs en construction, pour la qualité médiocre des fondations que Wills était sensé avoir faites. Il est nommé en 1871 architecte du département des Travaux publics du Dominion, puis promu en 1872 architecte en chef du département, devenant ainsi la première personne à détenir ce titre. Il dirige alors le programme fédéral de construction d’édifices publics. À ce titre, il participe à un seul projet, soit l’agrandissement de l’édifice de l’Ouest du Parlement d’Ottawa, entrepris en 1875.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Trustees of Christ Church Cathedral
    (propriétaire de 1857 à aujourd'hui)
    La cathédrale Christ Church est le siège du diocèse anglican de Montréal, lequel comprend le territoire de la ville de Montréal de même que les régions environnantes des Laurentides, de la Montérégie et une partie de l’Estrie.
Typologie d'origine :
  • Édifice de culte
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

La communauté chrétienne anglicane qui se réunit dans cet édifice est la plus ancienne congrégation anglophone de Montréal. Elle se dote d’un domicile permanent (à l’emplacement actuel des 11-21 rue Notre-Dame Ouest) en 1850, mais cette première cathédrale est détruite six ans plus tard par un incendie.

En 1857, on entreprend la construction de la cathédrale actuelle, rue Sainte-Catherine, sur l’emplacement de l’ancien verger de la famille Phillips. Elle est complétée vers la fin de 1859. En 1927, le clocher en pierre doit être enlevé puisque son poids risque de faire s’effondrer la tour. Il faut attendre l'année 1940 pour que soit érigée, sur une fondation solidifiée, une réplique du clocher presque identique, par les architectes Ross & Macdonald. La flèche est faite de pièces moulées d’aluminium dépoli, rivetées à une structure d’acier appuyée sur les murs de pierre de la tour. Cette technique innovatrice de plaques d’aluminium oxydées puis moulées imite la pierre à s’y méprendre.

La cathédrale Christ Church est classée à titre de monument historique en 1988 par le gouvernement du Québec.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 mars 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1937
    Réfection du portique.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1939
    Fin des travaux : 1940
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Reconstruction partielle ou totale du bâtiment.

    Reconstruction de la flèche.
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1987
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Consolidation de l’édifice et construction souterraine des Promenades de la cathédrale. Le Groupe de l'église - comprenant la cathédrale, le diocèse de Montréal et la Société biblique canadienne - négocie en 1985 et 1986 des ententes avec les promoteurs suivants : le Groupe Westcliff, Corporation Québec Première et les Coopérants, une compagnie d'assurance mutuelle. La construction des niveaux souterrains des commerces et d’un stationnement est le cœur du projet tout comme la restauration de l’église à la même occasion.

    Quinn Dressel et Associés de Montréal est la firme d’ingénieurs en charpente du projet. Le Groupe de l'église retient les services de Shector, Barbacki, Shemie et Associés ltée., également de Montréal, pour vérifier la conception à titre de mesure de précaution.

    Concepteur de la transformation :
    Quinn Dressel et Associés (ingénieurs en charpente)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Achevée en 1859, la cathédrale anglicane occupe un site privilégié au coeur du centre-ville de Montréal. Christ Church est un exemple remarquable d'architecture néo-gothique ornementée. Elle propose en effet l’image la plus fidèle des modèles gothiques britanniques originaux, avec sa longue flèche modelée sur celle de Salisbury (Angleterre), située à la croisée des transepts, ainsi que la forme d'ogive employée pour tous les types d’ouvertures.

La pierre grise est utilisée comme parement sur l’ensemble des façades, sauf pour les pièces d’ornementation, en majorité sculptées dans une pierre calcaire de l’Indiana de couleur jaunâtre, en remplacement de la pierre de Caen d’origine, qui était trop friable. Les ornements gothicisants, tels que les contreforts, les pinacles à fleurons (pilier dont le sommet en pointe est orné de feuillages sculptés dans la pierre) et les gargouilles, rappellent les églises médiévales. Parmi les éléments d’intérêt de cette cathédrale, mentionnons le triple portail décoré de gables (s’apparentant à un fronton), le tout finement sculpté dans la pierre.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9940-22-3146-01

Propriété :

9940-22-3146

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013