Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Résidence des employés du Collège de Montréal (3576 Côte-des-Neiges)
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Résidence des employés du Collège de Montréal

Adresse civique :
  • 3576, chemin de la Côte-des-Neiges
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble du Grand Séminaire de Montréal
comprenant aussi

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1870

Nom du propriétaire constructeur :
  • Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice
    (propriétaire de 1870 à 1994)
    La Compagnie des prêtres Saint-Sulpice est créée en France en 1641. À l’origine, en France, la vocation des sulpiciens est principalement orientée vers la formation des prêtres par la mise sur pied de séminaires. Le sulpicien Jean-Jacques Olier, étroitement lié à l’histoire de Montréal malgré qu’il n’ait jamais foulé le sol de la Nouvelle-France, est l’un des fondateurs de la Société de Notre-Dame de Montréal. Celle-ci est à l’origine de la fondation de Ville-Marie en 1642. La paroisse de Notre-Dame est desservie par les sulpiciens à partir de 1657, qui deviennent ensuite propriétaires de la seigneurie de l’île de Montréal en 1663. Leur statut de seigneurs permet aux sulpiciens d’être actifs dans le développement de l’île de Montréal en construisant notamment des moulins. C’est à la demande de monseigneur Ignace Bourget, en 1840, que les sulpiciens renouent avec leur vocation d’origine en acceptant la responsabilité de la formation des futurs prêtres du diocèse de Montréal.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

L’édifice du Grand Séminaire (1854) ainsi que celui du Collège de Montréal (1868-1871), auxquels plusieurs ailes se sont greffées, au fil du temps, constituent le principal ensemble architectural du site. Cependant, une série de bâtiments secondaires viennent compléter le complexe initial du Grand Séminaire et du Collège de Montréal, dont la résidence des employés. Plusieurs travaux ont modifié l’aménagement intérieur du bâtiment, mais l’extérieur est resté quasiment intact.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Corporation du Collège de Montréal
    (propriétaire de 1994 à aujourd'hui)
haut de page
Lecture architecturale  
Comme la plupart des bâtiments d’accompagnement du site du Grand Séminaire et du Collège de Montréal, la résidence des employés est construite en pierres grises et se caractérise par sa grande sobriété. De plan rectangulaire, elle comporte deux étages coiffés d’une toiture à croupes de faible pente. Des chambranles en pierres de taille encadrent les ouvertures. Le bâtiment est typique de la production architecturale courante de l’époque et conçu pour répondre à des besoins fonctionnels avant tout. Il est représentatif des édifices utilitaires que l'on retrouvait en grand nombre à l'intérieur de plusieurs domaines conventuels de Montréal.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial du Domaine des Messieurs de Saint-Sulpice (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (1982-05-26) (juridiction provinciale)
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-12-6740-06

Propriété :

9839-12-6740

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 1 février 2013