Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maison Jeffery Hale-Burland
©Ville de Montréal, 2002
 
Maison Jeffrey Hale-Burland
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Jeffrey Hale-Burland

Autres appellations :
  • Maison John-Wilson-McConnell
  • Prieuré des bénédictins de Montréal
Adresses civiques :
  • 1475, avenue des Pins Ouest
  • 1475, avenue Steyning
    (façade secondaire)
  • 1518, avenue Cedar
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Mille carré doré

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1913-1926

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • David Jerome Spence
    (architecte)
    David Jerome Spence (1873-1955) est diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston. Originaire du Kentucky, il étudie à Paris et travaille pour une firme de Boston avant de s’installer à Montréal vers 1900. Il y retrouve son collègue du MIT, S. A. Finley, et ils choisissent de s’associer jusqu’en 1912, où tous les deux décident de poursuivre des carrières indépendantes.
  • Charles Platt
    (architecte)
  • Kenneth Guscotte Rea
    (architecte)
    Les architectes Charles Platt de New York et Kenneth Guscotte Rea de Montréal sont engagés pour terminer les travaux de construction de la résidence. Rea est également le concepteur d’une autre résidence bourgeoise : la maison Ross Huntington McMaster, 1296 Redpath Crescent (1928-1929).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Jeffrey Hale Burland (homme d'affaires)
    (propriétaire de 1913 à 1914)
    Homme d’affaires, officier de milice et philanthrope, Jeffrey Hale Burland (1861-1914), fait ses études en sciences à l’Université McGill et se spécialise en chimie appliquée. Après avoir obtenu sa licence, il travaille dans l’entreprise de son père, la British American Bank Note Company. Il y demeure toute sa vie et en devient président en 1907, à la mort de son père.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

La construction de la maison McConnell se déroule sur plusieurs années. Les premiers travaux ont lieu en 1913 d’après les plans de l’architecte David Jerome Spence. Inachevée lors du décès du propriétaire J.H. Burland en 1914, la maison est acquise par John Wilson McConnell en 1924, qui se charge de faire terminer les travaux. Il confie le projet aux architectes Charles Platt de New York et Kenneth Guscotte Rea de Montréal pour agrandir et achever le bâtiment. Au terme des travaux, les architectes ont réalisé la terrasse avant, le passage couvert, les grandes portes de bronze à l’entrée, le solarium et les dépendances de la maison ainsi que les subdivisions intérieures. Les travaux débutent en 1924 et prennent fin en 1926.

En novembre 2002, la maison John-Wilson-McConnell et son site sont classés à titre respectif de monument et de site historique, par le gouvernement du Québec.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • John Wilson McConnell (éditeur, industriel, financier)
    (propriétaire de 1924 à 1975)
    Originaire de Muskoka en Ontario, John Wilson McConnell (1877-1963) est à la fois éditeur, industriel et financier. Il s’établit à Montréal en 1900 et œuvre dans le domaine de la finance. Il achète la propriété en 1924 et fait entreprendre les travaux de finition de la maison. En 1938, il prend la direction de l’important quotidien anglophone The Montreal Star, fondé en 1869 par Hugh Graham (lord Atholstan).
  • Les bénédictins de Montréal
    (propriétaire de 1975 à 2001)
    En 1975, les bénédictins de Montréal, connus sous le nom de l’association de prières John Main depuis 1991, acceptent de la fondation J. W. McConnell le don de la propriété afin d’y établir leur prieuré.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 mars 2004 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1924
    Fin des travaux : 1926
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Agrandissement et aménagement intérieur : le bâtiment est agrandi et terminé, la terrasse avant est ajoutée, de même que le passage couvert, les grandes portes, le solarium ainsi que les subdivisions des pièces.

    Concepteurs de la transformation :
    Charles Platt (architecte)
    Kenneth Guscotte Rea (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Cette grande résidence construite sur le flanc du mont Royal est en étroite relation avec son environnement, sise au cœur d’un terrain paysager et entourée de grands arbres. Elle exprime ce lien avec son site et le parc de la montagne à travers des éléments architecturaux inspirés des villas méditerranéennes. On remarque cette référence notamment par les nombreuses ouvertures, l’utilisation de loggias et par la longue terrasse délimitée par des balustrades. La véranda en saillie, rythmée de pilastres et de colonnes, crée un espace de transition, alors que la serre permet d’offrir une vue sur le paysage en toutes saisons. Ces différentes composantes sont autant de moyens utilisés ici par les architectes afin d’établir une relation entre l’extérieur et l’intérieur. L’esprit méditerranéen est accentué encore davantage par le recouvrement du toit en tuiles de terre cuite.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Maison John-Wilson-McConnel
    Anciennement un monument historique classé (2002-11-21) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial de la Maison-John-Wilson-McConnell (classé) (2012-10-19).
    Anciennement un site historique classé (2002-11-21) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique et naturel (2005-03-09) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection de la Maison Ernest-Cormier depuis le 1975-05-05 (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (cité) (2012-10-19).
    Anciennement un site du patrimoine (1987-12-18) (juridiction municipale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-09-3108-01

Propriété :

9839-09-3108

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013