Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Façade avant.
©Ville de Montréal, 2006
 
Pignon sud.
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

École du village

Autre appellation :
  • Hôtel de ville de l’île Bizard
Adresse civique :
  • 350, montée de l' Église
Arrondissement ou ville :

L'Île-Bizard—Sainte-Geneviève (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Noyau villageois de l'île Bizard

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1923-1924

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Joseph Sawyer
    (architecte)
    Joseph Sawyer (1874- ?) est un important architecte de la région montréalaise au cours des trois premières décennies du XXe siècle. Dès 1898, il est membre de l'Association des Architectes de la Province de Québec (AAPQ). Il conçoit plusieurs habitations en rangée dans différents quartiers de la ville en plus de bâtiments commerciaux aujourd’hui situés dans le Vieux-Montréal dont l’immeuble Hudon et Orsali, 105 rue Saint-Paul Est (1904). Il contribue également à des travaux institutionnels d’envergure comme à l’agrandissement de l’église de Saint-Eustache (1905), à la conception de l'ancien pensionnat Notre-Dame-de-Sainte-Croix, actuellement la maison Basile-Moreau, 5790 chemin Côte-des-Neiges (1928), et à l'hôpital Notre-Dame-de-la-Merci, 555 boulevard Gouin Ouest (1931-1932).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Commission scolaire de l’île Bizard
    (propriétaire du 1923-06-23 au 1963-10-24)
    En 1845, les commissions scolaires sont créées au Canada-Est en tant qu’organismes indépendants des conseils municipaux. Le régime scolaire s’établit sur la base de la paroisse. À l’île Bizard, les écoles ouvrent vraisemblablement leurs portes en 1851. Une première école du village est alors construite sur le site du bâtiment actuel. Les curés de la paroisse participent à l’administration des écoles notamment comme présidents de la Commission scolaire. C’est d’ailleurs la paroisse qui est alors propriétaire du terrain de l’école. En 1923, la Commission scolaire acquiert l’emplacement avant d’y construire la nouvelle école du village. Ce n’est qu’en 1964, avec la création du ministère de l’Éducation, que le rôle du clergé disparaît dans la gestion du système d’éducation.
Typologie d'origine :
  • École
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Au début des années 1920, l’école sise au cœur du village de l’île Bizard, à côté de l’église, est devenue trop exiguë pour accueillir les élèves du secteur et pour loger convenablement ses enseignants. En 1923, la Commission scolaire de l’île Bizard demande à l’architecte Joseph Sawyer de lui concevoir une nouvelle école. L’établissement ouvre ses portes à la rentrée scolaire de 1924. L’école compte deux classes au rez-de-chaussée, accueillant chacune une trentaine d’élèves. L’étage abrite le logement des professeurs comprenant deux chambres et une cuisine.

Seul bâtiment à caractère civique du village, l’école sert de salle de réunion pour le Conseil municipal à compter de 1936. En 1953, elle est à nouveau jugée trop restreinte, tandis qu'elle dessert 120 élèves dans cinq locaux répartis sur ses deux étages. La Commission scolaire fait bâtir une nouvelle école sur un terrain avoisinant. Ce n’est toutefois qu’au début des années 1960 que la vieille école cesse de servir à l’enseignement et est achetée par la municipalité de l’Île-Bizard.

L’ancienne école est réaménagée en hôtel de ville d’après les plans de l’architecte Patrick Stoker. Les travaux modifient notamment la façade avant dorénavant ornée d’un portail à large arcade semi-circulaire. L’hôtel de ville est inauguré le 21 juin 1964. Au milieu des années 1980, l’architecte Riopel Walsh est embauché pour bâtir une adjonction en arrière du bâtiment. Celui-ci est cité monument historique par la municipalité de l’Île-Bizard en 2001. Il sert en 2006 de point de services pour l’arrondissement L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Municipalité de la paroisse de Saint-Raphaël de l’Île-Bizard
    (propriétaire du 1963-10-24 au 2001-12-31)
    Le territoire de la paroisse Saint-Raphaël de l’île Bizard forme une municipalité à compter du premier juillet 1855.
  • Ville de Montréal
    (propriétaire du 2002-01-01 à aujourd'hui)
    Le premier janvier 2002, la municipalité de Saint-Raphaël de l'Île-Bizard est fusionnée à la Ville de Montréal et forme une partie de l’arrondissement L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1963
    Fin des travaux : 1964
    Transformation majeure de la façade.

    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Démolition totale ou partielle du bâtiment.

    Le bâtiment est recyclé et adapté à sa nouvelle vocation d’hôtel de ville. La façade en saillie fait notamment place à un portail orné d’une grande arcade semi-circulaire.

    Concepteur de la transformation :
    Patrick Stoker (architecte)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1985
    Fin des travaux : 1986
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Une annexe en brique d’un étage est ajoutée à l’arrière du bâtiment.

    Concepteur de la transformation :
    Riopel Walsh (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
À l'origine, par sa forme et sa taille, le bâtiment est représentatif des petites écoles de village du début du XXe siècle. Construit en brique rouge, le corps initial du bâtiment, correspondant aujourd'hui à la partie centrale de l'immeuble, est à deux étages et est coiffé d'un toit à deux versants.

À la suite des rénovations des années 1960, le volume du bâtiment a subi d’importants changements. Certains éléments architecturaux de sa nouvelle façade rappellent toujours la construction d’origine dont les fenêtres des pignons nord et sud surmontées de plate-bandes à arc surbaissé en brique. Le portail actuel à arc cintré évoque le fronton en saillie et les fenêtres en hémicycle de la façade d’origine.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

7538-04-4615-01

Propriété :

7538-04-4615

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013