Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Façade avant.
©Ville de Montréal, 2007
 
Détail du fronton.
©Ville de Montréal, 2007
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Couvent des Soeurs de Sainte-Anne

Autres appellations :
  • Couvent de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds
  • Résidence Sainte-Geneviève
Adresse civique :
  • 16115, boulevard Gouin Ouest
Arrondissement ou ville :

L'Île-Bizard—Sainte-Geneviève (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Noyau villageois de Sainte-Geneviève

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1905-1906

Nom du propriétaire constructeur :
  • Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne
    (propriétaire du 1872-11-29 au 2002-05-17)
    Esther Sureau-Blondin (soeur Marie-Anne), une institutrice de Vaudreuil, fonde la communauté des Soeurs de Sainte-Anne en 1850. Ayant pour but d’éduquer les jeunes filles des campagnes, la communauté, établie à Vaudreuil, fonde une première mission au village de Sainte-Geneviève en 1851. Les soeurs y enseignent jusqu’en 1970.
Typologie d'origine :
  • École

Commentaire sur la construction

La date de construction est confirmée par une inscription gravée dans la pierre sur le fronton du bâtiment.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Le 20 avril 1905, le couvent de Sainte-Geneviève, où enseignaient les Soeurs de Sainte-Anne depuis 34 ans, est détruit par un incendie. À la suite d’une entente avec la Fabrique de la paroisse et la Commission scolaire, la communauté religieuse se lance aussitôt dans la construction d’un nouvel établissement scolaire sur le même site, voisin de l’église paroissiale. Le couvent est inauguré en août 1906. Les religieuses y accueillent en moyenne 120 étudiantes par année, dont les deux tiers sont des pensionnaires. Du cours préparatoire à la huitième année, elles leur enseignent le français, les mathématiques, l’histoire et les sciences, tout en leur inculquant les valeurs catholiques.

En 1930-1931, le grenier du bâtiment est converti en dortoir avec salles de bain de manière à loger plus confortablement les pensionnaires de l’établissement. En 1970, les dernières pensionnaires quittent le couvent qui est transformé en maison de ressourcement. Fréquentée au départ principalement par des religieuses, la maison accueille progressivement des laïcs pour des formations spirituelles. En 1980, un ascenseur est ajouté, adossé au mur est de l’immeuble, pour assurer une meilleure accessibilité aux étages.

Le couvent est cité monument historique par la Ville de Sainte-Geneviève en 2001. L’année suivante, il devient la propriété du Centre de la petite enfance Limoilou qui l’occupe toujours en partie en 2006.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1970
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Le couvent est transformé en maison de ressourcement.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1980
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Ajout d’un ascenseur adossé au mur est du bâtiment.

    Concepteur de la transformation :
    Lemay-Leclerc (architectes)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Le couvent des Soeurs de Sainte-Anne est un exemple caractéristique de l’architecture institutionnelle prévalant au Québec au début du XXe siècle. Le plan rectangulaire du bâtiment coiffé d’un toit plat, la disposition symétrique de ses ouvertures et sa construction en pierre calcaire grise lui donnent une apparence austère et exprime la rigueur et la robustesse.

La sobre composition de la façade est structurée autour d'un axe vertical central dans lequel s’alignent, du bas vers le haut, la porte d’entrée principale, les fenêtres triples et un fronton conduisant en son point culminant à une croix rappelant la vocation religieuse de l’établissement. Ce fronton est d’autant plus significatif qu’il renseigne, par une inscription gravée dans la pierre, sur la date de construction du bâtiment et sur sa fonction première : « 1906 Couvent de Sainte-Anne ». La statue de Sainte-Anne, qui agrémente le parterre de l’établissement et qui est disposée vis-à-vis de la porte d’entrée principale, rappelle aussi l’identité des premières propriétaires.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

7537-56-8110-01

Propriété :

7537-56-8110

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013