Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Ancienne usine Coca-Cola Company of Canada, façade nord
©Ville de Montréal, 2006
 
Ancienne usine Coca-Cola Company of Canada, façade nord
©Ville de Montréal, 2006
 
Ancienne usine Coca-Cola Company of Canada, façade est de l'annexe est
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Numéro d'ouvrage :

25

Nom du bâtiment :

Usine Coca-Cola Company of Canada

Autre appellation :
  • Édifice du 200 Bellechasse
Adresses civiques :
  • 200-300, rue de Bellechasse
  • 6100, avenue Henri-Julien
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Rosemont—La Petite-Patrie (Montréal)

Localisation :
haut de page
Propriété municipale d'intérêt patrimonial  
Catégorie : Bâtiments
Statut de propriété : Propriétaire
Profil : Industriel
Usage principal actuel : Atelier
Intérêt patrimonial : Bâtiment municipal d'intérêt patrimonial
Type de bâtiment : Atelier / entrepôt / usine / garage
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1929-1930

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Kenneth Guscotte Rea
    (architecte)
    Kenneth G. Rea (1878-1941) est parmi les architectes montréalais les plus connus. Après avoir terminé ses études à l’Université McGill, il fait son apprentissage, dès 1894, auprès de l’architecte Alexander Francis Dunlop (1842-1923). En 1900, il joint la firme Shepley, Ruttan and Coolidge de Boston, puis il se rend à New York en 1902 pour ouvrir une succursale pour la firme Cram, Goodhue and Ferguson. Peu de temps après son retour à Montréal en 1905, Rea crée sa propre firme, qui restera en fonction pendant plus d’une trentaine d’années. Il est principalement connu pour la conception de nombreuses succursales de la Banque Royale et de la Banque de Montréal à travers le Canada. On lui doit également l’édifice de la Cunard, 232 de l’Hôpital (1913), l’édifice de la National Trust, 225 Saint-Jacques (1914-1915), l’édifice Steel Company of Canada Ltd, 525 du Dominion (1924), ainsi que la conception de quelques résidences dans le Mille carré doré à Montréal.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Coca-Cola Company of Canada
    (propriétaire de 1929 à 1973)
    Coca-Cola Company of Canada est une filiale en propriété exclusive de Coca-Cola Company, le plus grand fabricant et distributeur de boissons non alcoolisées au monde. Son principal produit, la célèbre boisson gazeuse Coca-Cola, a été inventé en 1886 par un préparateur-pharmacien d'Atlanta, John Stith Pemberton, et sa marque de commerce a été déposée en 1893. Le siège social de la compagnie est toujours situé à Atlanta, aux États-Unis.

    La Coca-Cola Company of Canada fait construire cette usine d’embouteillage en 1929. Elle occupe les lieux jusqu’au printemps de l’année 1973, date à laquelle elle ferme l’usine et transfère ses employés vers des installations plus modernes situées dans d’autres secteurs de Montréal.

haut de page
Évolution du bâtiment  

Histoire de la thématique du groupe ciblé

Au cours de la première moitié du XXe siècle, l’acheminement des marchandises par camion se substitue graduellement aux transports ferroviaire et hippomobile. Au cours des années 1920, le gouvernement provincial investit grandement dans des travaux de voirie et de pavage de route. En 1930, le pont Jacques-Cartier est inauguré, favorisant la circulation routière entre Montréal et sa rive sud. Entre 1920 et 1930, la charrette est graduellement remplacée par le camion pour le transport local des marchandises. Le développement du réseau routier permet d’étendre leur transport par camion à des trajets interurbains et, par conséquent, permet de centraliser les activités de distribution des entreprises. On assiste alors à de profondes mutations dans le système de distribution existant. Les petits centres de distribution traditionnellement répartis sur l’ensemble du territoire montréalais seront graduellement remplacés par de plus gros.

Jusqu’à l’avènement du transport de marchandises par véhicules motorisés, le principal facteur de localisation pour les entreprises œuvrant dans le secteur alimentaire, outre la présence d’un marché, était la proximité d’un chemin de fer ou d’un cours d’eau navigable. Mais en raison de l’amélioration du réseau routier et de la multiplication des voitures et camions, les opportunités de localisation des entreprises évoluent considérablement. En ce sens, la problématique d’implantation pour cette usine est semblable à celle vécue par les laiteries et les brasseries. À cet égard, la localisation de l’usine d’embouteillage de la compagnie Coca-Cola reflète particulièrement bien la réalité de l’époque. Tout d’abord, elle se trouve à proximité du chemin de fer et de routes importantes, soit le boulevard Rosemont, dans l’axe est-ouest, de même que le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Denis, dans l’axe nord-sud. Enfin, elle est située pratiquement au centre de la ville de Montréal telle qu’elle était développée à l’époque. Au moment de sa construction en 1929, la Coca-Cola Company of Canada n’ayant plus besoin d’écuries pour loger les chevaux et les voitures servant à la distribution, elle dote son usine de vastes garages pour abriter les nouvelles flottes de camions de l’entreprise.

Points d'intérêt

L’ancienne usine d’embouteillage de Coca-Cola, érigée en 1929-1930, est représentative de l’architecture industrielle de la fin des années 1920. Il s’agit de l’une des premières à être conçue en fonction de la nouvelle flotte de camions effectuant la distribution des produits alimentaires à travers la ville. Ainsi, les nombreuses portes de garage permettant d’accéder aux quais de chargement intérieurs dénotent une certaine modernité et témoignent d’un nouveau mode d’expression fonctionnel.

L’extérieur du bâtiment rappelle bien l’esthétique de l’architecture industrielle de la période de l’entre-deux-guerres par le caractère rationaliste qu’offrent ses pilastres en brique rythmant les façades et les grandes surfaces vitrées. L’accent mis sur l’entrée principale et la sobriété de son décor d’influence Art déco sont également caractéristiques de cette époque. Dans l’ensemble, l’édifice actuel possède une apparence extérieure proche de celle d’origine. Cette usine de la compagnie Coca-Cola constitue un rare exemple d’architecture industrielle attribué à l’architecte Kenneth G. Rea, mieux connu pour ses nombreuses succursales bancaires et ses sièges sociaux de grandes entreprises. Néanmoins, Rea a mis en œuvre son savoir-faire pour donner à cet immeuble fonctionnel en béton des façades rythmées et bien proportionnées.

L’ancienne usine de Coca-Cola Co. of Canada, devenue un atelier municipal comprenant des entrepôts et des bureaux, est située dans un petit parc industriel dont on doit le développement rapide à la présence du chemin de fer. La majorité des immeubles des premières industries à s’y être installées au début du XXe siècle sont encore présents, ce qui ajoute à la valeur patrimoniale du secteur.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1973 à aujourd'hui)
    La Ville de Montréal acquiert cette usine en 1973, dans laquelle elle aménage des ateliers municipaux et des bureaux pour la Division des édifices du Service des travaux publics. Aujourd’hui, les locaux sont principalement occupés par le Service de la prévention des incendies de la Division de la prévention ainsi que par le Service approvisionnement et soutien technique de la Division des ateliers et services généraux, tandis que plusieurs arrondissements se partagent des locaux d’entreposage.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 31 mars 2007 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1973
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Transformations intérieures et réaménagement des locaux.
     
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2005-2022
Données mises à jour le 28 janvier 2008