Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Cité du Havre

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Cité du Havre

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

La Cité du Havre est une péninsule artificielle qui protège le havre de Montréal des courants du fleuve. Un parc, aménagé sur la pointe, offre des vues magnifiques sur le Vieux-Montréal et sur le pont Jacques-Cartier. On retrouve également dans le secteur l’immeuble résidentiel Habitat '67, construit à l’occasion de l’Exposition universelle de Montréal.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le centre-ville, vu de la Cité du Havre
©Ville de Montréal, 2006
 
Avenue Pierre-Dupuy, vers l’est
©Ville de Montréal, 2006
 
Le fleuve, vu de la berge sud de la Cité du Havre
©Ville de Montréal, 2006
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1642-1824

   
Développement du milieu urbain

En 1642, la Société Notre-Dame de Montréal fonde Ville-Marie afin de créer, en pays amérindien, une communauté catholique exemplaire. En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l’ouvrir à la colonisation. À l’extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions et consacré à l’agriculture.

Jusqu’en 1824, à l’ouest de Ville-Marie, le rivage du fleuve Saint-Laurent forme une avancée délimitant un havre naturel. À l'époque, le secteur fait partie de ce havre.

haut de page

1825-1964

   
Développement du milieu urbain

En 1825, un premier canal navigable, le canal de Lachine, est creusé par les sulpiciens afin de contourner les rapides de Lachine. Les premières interventions humaines affectant la configuration naturelle du rivage du fleuve sont les écluses d’entrée du canal de Lachine et les quais du port. Le pont Victoria est construit à l’ouest du secteur par la compagnie de chemin de fer du Grand-Tronc et sera terminé en 1859.

Entre 1891 et 1898, une jetée refermant le havre est construite afin de protéger Montréal des embâcles de glaces et des inondations. Connue d'abord sous le nom de quai de Garde, cette jetée brise-glace est par la suite nommée jetée Mackay. Un embranchement du chemin de fer est construit sur la jetée, principalement utilisée à des fins de transbordement et de chargement de marchandises dans le port jusque dans les années 1960.

haut de page

1965 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

En 1965, la jetée Mackay fait partie des sites choisis pour la tenue de l’Exposition universelle de 1967 à Montréal. La jetée est élargie et reliée, par le pont de la Concorde, aux deux autres sites de l'Expo : l’île Sainte-Hélène et l'île Notre-Dame. On construit des pavillons et on aménage des jardins sur la nouvelle péninsule rebaptisée la Cité du Havre.

Plusieurs bâtiments de l'Exposition subsistent encore aujourd'hui à la Cité du Havre : l’ensemble résidentiel novateur Habitat '67, connu mondialement, le pavillon de l’administration, le musée d’art et l’Expo-Théâtre. En outre, deux tours d'habitation ont plus récemment été construites sur ce site exceptionnel du havre de Montréal.

Architecture

Tour d'habitation
 
Bâtiment commercial ou de bureaux
 
Musée (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 4 juin 2007