Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Monastère des Pères de Sainte-Croix

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Monastère des Pères de Sainte-Croix

Arrondissement ou ville :

L'Île-Bizard—Sainte-Geneviève (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur du monastère des Pères de Sainte-Croix, situé dans l'arrondissement de l'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, se trouve à l’est du noyau villageois de Sainte-Geneviève, dans la partie nord-ouest de l'île de Montréal. Le bâtiment du monastère date des années 1930 et est aujourd'hui occupé par le Cégep Gérald-Godin. Une nouvelle aile, d'une architecture contemporaine de grande qualité, a été érigée en 1999. Une allée, bordée de grands conifères, occupe le parterre avant du collège tandis que l'arrière de ce site tout à fait exceptionnel borde la rivière des Prairies.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le site et la rivière des Prairies
©Ville de Montréal, 2007
 
La façade avant du cégep
©Ville de Montréal, 2007
 
Le parterre avant du site
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1878

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. Ils divisent l'île en côtes, un ensemble de terres comptant une série de concessions. Ces dernières sont des bandes parallèles étroites et profondes destinées à l’agriculture.

La concession des terres dans la portion nord-ouest de l’île débute en 1717 et le chemin de la côte Sainte-Geneviève (l'actuel boulevard Gouin) est tracé en 1731. Une chapelle est construite le long de ce chemin, directement à l'ouest du secteur, en 1751.

Au milieu du XIXe siècle, le noyau villageois de Sainte-Geneviève prend forme. La chapelle est remplacée par une grande église en pierre et des maisons villageoises sont construites sur les terres voisines, divisées en lots plus petits.

haut de page

1879-1955

   
Développement du milieu urbain

Le village de Sainte-Geneviève est en pleine croissance à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. On construit des grandes résidences parmi les maisons villageoises du chemin de la côte. En 1879, une grande maison est érigée dans le secteur, en bordure du chemin. Le terrain et le bâtiment sont alors la propriété de la famille Pilette. Deux ans plus tard, l'ensemble est vendu à la congrégation de Sainte-Croix qui y fait construire le collège Saint-Joseph, à l'arrière du site.

Vers 1910, le collège nécessite des travaux importants. La congrégation demande donc aux architectes Viau et Venne d'élaborer des plans pour un nouvel édifice. Ce n'est toutefois qu'au début des années 1930 que les Pères de Sainte-Croix font construire leur nouveau monastère et qu'ils font démolir le collège Saint-Joseph et la maison Pilette.

Architecture

Édifice religieux (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
    
haut de page

1967 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

En 1968, le monastère devient une maison de retraite pour les pères de Sainte-Croix. Il est vendu par la suite à la société Dom Rémy pour être converti en centre de réadaptation pour alcooliques.

En 1998, le gouvernement du Québec acquiert la propriété pour y aménager le nouveau cégep Gérald-Godin qui dessert la population du nord-ouest de l'île. Son emplacement, dans l'ancien noyau villageois de Sainte-Geneviève et sur les rives de la rivière des Prairies, est enchanteur. Une nouvelle aile est ajoutée à l'est du monastère pour loger des laboratoires, des salles de cours, une salle de spectacle (la salle Pauline-Julien) et un centre sportif.

Intervention(s) contemporaine(s)
d'intérêt

Insertion contemporaine
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 20 novembre 2007