Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Autour de place Park

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Autour de place Park

Arrondissement ou ville :

Westmount

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Localisé au sud du parc Westmount, ce secteur est caractérisé par la présence d'immeubles institutionnels et d'habitations, son hétérogénéité et sa forte pente rappelant la falaise du ruisseau Glen. Alors que plusieurs bâtiments volumineux possédant plus de cinq étages occupent l'ouest du secteur, les bâtiments situés autour de Place Park, à l'est du secteur, forment un ensemble d’inspiration néo-Tudor très harmonieux en termes de proportions.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Place Park
©Ville de Montréal, 2010
 
Intersection de la rue Sainte-Catherine et de l’avenue Lansdowne (se transformant en Glen Road, au nord)
©Ville de Montréal, 2010
 
Rue Sainte-Catherine, vers l'est
©Ville de Montréal, 2010
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1872

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l’ouvrir à la colonisation. À l’extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions et consacré à l’agriculture. Dès 1695, les premières terres de la côte Saint-Antoine sont concédées. Lors du recensement de 1731, une dizaine de familles habitent et défrichent les terres traversées par le chemin Côte Saint-Antoine, dont le tracé correspond selon certaines sources à celui d’un ancien sentier amérindien.

À cette époque, le secteur est caractérisé par la présence de la falaise du ruisseau Glen et de ses nombreux embranchements.

haut de page

1873-1911

   
Développement du milieu urbain

En 1873, alors que le noyau villageois se constitue au nord du secteur, la côte Saint-Antoine est incorporée sous le nom de village de la côte Saint-Antoine. Le village prend ensuite le nom de cité de Westmount en 1895, puis celui de ville de Westmount en 1908.

En 1885, la ligne de chemin de fer du Canadien Pacifique construite au sud du secteur est achevée. Puis, au début des années 1890, la rue Sherbrooke est prolongée vers l’ouest et la ligne de tramway électrique de la Montreal Street Railway établit son circuit sur les rues Sainte-Catherine, Victoria, Sherbrooke et Greene. À la même époque, au nord du secteur, les 16 acres sillonnées par les embranchements est du ruisseau Glen sont convertis en parc public, le parc Westmount.

Dès les premières décennies de cette époque, le sud du village de la côte Saint-Antoine est convoité par de nombreux investisseurs. Toutefois, la topographie accidentée du secteur ne permet aucun développement. À la suite du nivellement et de la canalisation des 16 acres du parc Westmount en 1890, le prolongement de la rue Sainte-Catherine et la nouvelle avenue Glen, qui suit la courbe de la falaise, sont projetés. En 1892, le pont Glen est érigé et les projets de canalisation du ruisseau sont complétés. Au cours des décennies suivantes, le secteur est peu à peu loti. Des lots étroits de formes irrégulières caractérisent le secteur ouest près de l'avenue Glen alors que de vastes lots de forme rectangulaire se trouvent à l'est du secteur, au sud du parc Westmount. Bien que le ruisseau Glen et sa falaise aient été aménagés durant cette époque, leur présence se fait encore grandement sentir. Malgré tous les efforts déployés, le secteur compte à cette époque très peu de bâtiment.

haut de page

1912 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

À partir de 1912 le secteur subit de grandes modifications. Le parc Westmount est agrandi vers le nord, jusqu’à ses limites actuelles. Il s’étend dorénavant sur 26 acres et jouxte le nord-est du secteur. Cette nouvelle proximité semble donner le coup d'envoi au développement des terres desservies par la rue Sainte-Catherine. En 1913, l‘école Westmount Park School est construite en face au parc. Le projet immobilier Park Place est ensuite planifié et l'est du secteur accueille, au courant de cette période, de nombreux édifices de trois à quatre étages qui, par l’homogénéité de leur style architectural, forment un ensemble harmonieux.

Pour sa part, l'ouest du secteur, caractérisé par sa topographie accidentée, se construit beaucoup plus lentement. Bien que quelques immeubles à appartements soient édifiés aux extrémités de cette zone, la majorité des terrains demeurent vacants durant les deux premières décennies de cette période. En 1930, la Pom Bakerie décide alors de s'installer au sud du secteur, à l'intersection de la rue Sainte-Catherine et de l'avenue Glen, entraînant ainsi le développement graduel de l’'ouest du secteur.

Architecture

École
 
Édifice militaire
 
Immeuble de rapport

Immeuble de rapport (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 14 septembre 2014