Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Les tours de Westmount

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Les tours de Westmount

Arrondissement ou ville :

Westmount

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur Les tours de Westmount est situé dans la partie sud de cette municipalité. On y retrouve les seules tours d’habitations et de commerces de Westmount, notamment le complexe Westmount Square, une œuvre remarquable du patrimoine moderne conçue par Ludwig Mies van der Rohe, un des architectes les plus renommés du XXe siècle.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Sainte-Catherine, côté nord, vers l'ouest
©Ville de Montréal, 2010
 
Avenue Wood, côté ouest, donnant sur le Westmount Square
©Ville de Montréal, 2010
 
Rue Sainte-Catherine, côté nord, vers l'est
©Ville de Montréal, 2010
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1872

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l’ouvrir à la colonisation. À l’extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions et consacré à l’agriculture. Dès 1695, les premières terres de la côte Saint-Antoine sont concédées. Lors du recensement de 1731, une dizaine de familles habitent et défrichent les terres traversées par le chemin Côte Saint-Antoine, dont le tracé correspond selon certaines sources à celui d’un ancien sentier amérindien.

Durant cette période, la partie est du secteur appartient aux prêtres de Saint-Sulpice qui ont fondé, à la fin du XVIIe siècle, la mission amérindienne de la montagne sur le flanc sud du mont Royal. Les terres du secteur sont alors utilisées à des fins agricoles.

haut de page

1873-1959

   
Développement du milieu urbain

En 1873, alors que le noyau villageois se constitue au nord-est du secteur, la côte Saint-Antoine est incorporée sous le nom de village de la côte Saint-Antoine. À cette époque, les avenues Wood et Elm sont ouvertes entre les rues Sherbrooke et Sainte-Catherine. La partie ouest du secteur est lotie et des résidences sont peu à peu construites. Quant à la partie est du secteur, elle est tranquillement développée par les sulpiciens qui se départissent d’une partie de leur domaine.

Cette période est également caractérisée par le développement des nouveaux moyens de transport. En 1879, les tramways de la Montreal Tramway atteignent la partie sud-est de Westmount à l’angle des rues Sainte-Catherine et Atwater. Quelques années plus tard, en 1885, la ligne de chemin de fer du Canadien Pacifique construite le long de la falaise de l’ancien ruisseau Glen, au sud du secteur, est achevée. Puis, au début des années 1890, la rue Sherbrooke est prolongée vers l’ouest et la ligne de tramway électrique de la Montreal Street Railway poursuit son circuit sur les rues Sainte-Catherine, Victoria, Sherbrooke et Greene. L'accessibilité du centre-ville et le charme de la campagne font du village de la côte Saint-Antoine un lieu de résidence très convoité. Alors que la population de Westmount n’atteint que 200 personnes en 1876, 1850 personnes y habitent en 1890.

En 1895, le village prend le nom de Cité de Westmount, puis celui de Ville de Westmount en 1908. En 1913, les lots situés à l’ouest de l’avenue Wood sont densément construits. Plusieurs maisons contigües occupent les lots desservis par les avenues Wood et Elm. Une patinoire couverte et le terrain de baseball des Royaux de Montréal occupent l'est du secteur. Entre 1914 et 1959, peu de modifications surviennent dans le secteur.

haut de page

1960 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Dans les années 1960, le secteur subit d’importantes modifications en lien avec le réaménagement du centre-ville de Montréal. Vers la fin des années 1950, les activités administratives et commerciales du Vieux-Montréal migrent vers une nouvelle zone centrale axée sur la rue Sainte-Catherine. Afin d'améliorer la circulation automobile, le boulevard René-Levesque (à l'époque boulevard Dorchester) est élargi entre 1954 et 1955 et de nombreuses tours à bureaux y sont construites. L'inauguration du métro en 1966 vient consolider la position du nouveau centre-ville de Montréal.
Rapidement, l'expansion du centre-ville atteint les limites de Westmount. Vers 1960, à la suite du nouveau règlement de zonage permettant une plus forte densité et des fonctions commerciales, il est décidé de construire les premières tours à bureaux de Westmount dans le secteur. Ces nouvelles constructions entraînent néanmoins la démolition du quartier résidentiel développé lors de la période précédente.

La construction des nouveaux bâtiments du secteur débute en 1964. Les premières tours érigées sont celles du Westmount Square conçu selon les plans de Ludwig Mies Van der Rohe, architecte de renommée internationale. Durant cette même période, la première phase du complexe Place Alexis-Nihon est construite. Les tours du Westmount Square ainsi que le centre commercial de la Place Alexis-Nihon sont complétés en 1967.

En 1966, la station de métro Atwater est inaugurée et agit à titre de terminus de la ligne verte jusqu’en 1978. La station est située à la limite est du secteur, en sous-sol de l'intersection de l'avenue Atwater et du boulevard De Maisonneuve. Les tunnels de la ville souterraine permettent toutefois de rejoindre directement la station via le complexe Westmount Square et à la Place Alexis-Nihon.

Durant les décennies suivantes, d’autres tours sont construites dans le secteur telles que les tours des phases deux et trois du complexe Place Alexis Nihon (1970 et 1986) ainsi que celle du Château Westmount Square (1987).

Architecture

Bâtiment commercial et résidentiel
 
Bâtiment commercial et résidentiel
  
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 15 septembre 2014