Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Résidences du Lower Westmount

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Résidences du Lower Westmount

Arrondissement ou ville :

Westmount

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est situé sur le versant sud d’une des trois collines qui composent le mont Royal, la colline de Westmount. Cette zone résidentielle composée de grandes résidences est une zone très tranquille située à proximité de la rue Sherbrooke, de l’hôtel de ville et du parc Westmount.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Avenue Kensington, vers le sud
©Ville de Montréal, 2013
 
Avenue Redfern, vers le nord
©Ville de Montréal, 2013
 
Avenue Redfern, vers le sud
©Ville de Montréal, 2010
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1838

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l’ouvrir à la colonisation. À l’extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions et consacré à l’agriculture. Dès 1695, les premières terres de la côte Saint-Antoine sont concédées. Lors du recensement de 1731, une dizaine de familles habitent et défrichent les terres traversées par le chemin Côte Saint-Antoine, dont le tracé correspond selon certaines sources à celui d’un ancien sentier amérindien.

Vers la fin du XVIIIe siècle, la côte Saint-Antoine est convoitée par d’importants marchands de fourrure qui établissent leur maison de campagne au pied de la colline. Leur arrivée met fin à l’occupation strictement rurale de la côte Saint-Antoine. Les terres du secteur conservent néanmoins leurs fonctions agricoles tout au long de cette période.

haut de page

1839-1889

   
Développement du milieu urbain

L’élite économique montréalaise s’intéresse à la colline de Westmount qui offre des vues sur la campagne environnante. De grandes propriétés comprenant généralement des vergers et des jardins sont alors développées au nord du secteur. En 1839, l'ingénieur royal Moses Judah Hayes fait construire quatre maisons identiques destinées à l'usage de militaires haut gradés à proximité du secteur, au sud du chemin Côte Saint-Antoine. Située sur un lopin de terre nommée Terrasse Metcalfe, la construction de ces résidences s'effectue possiblement à la même époque que l’ouverture de l'actuelle avenue Metcalfe située à l’ouest du secteur. Cette artère permet un accès vers le centre-ville de Montréal en rejoignant l'avenue Dorchester (actuelle rue Sainte-Catherine Ouest).

En 1873, alors qu'un noyau villageois se constitue au nord du secteur, la côte Saint-Antoine est incorporée sous le nom de village de la côte Saint-Antoine. En 1879, la voie de tramway de la Montreal Tramway atteint la partie sud-est de Westmount à l’angle de l'avenue Atwater et de l’actuelle rue Sainte-Catherine. Les rails de tramway du quartier Saint-Henri sont ensuite prolongés vers le nord afin de desservir le sud de Westmount. Quelques années plus tard, en 1885, le Canadien Pacifique établit une ligne de chemin de fer le long de la falaise de l’ancien ruisseau Glen. À cette époque, environ 1850 personnes vivent à Westmount.

À la fin de cette période, la partie ouest du secteur est lotie et desservie par les avenues Metcalfe, Kensington ainsi que par le boulevard De Maisonneuve, nommé à cette époque l’avenue Western. Quelques résidences y sont construites alors que la partie est appartient aux Sœurs de la Charité, dites Soeurs Grises de Montréal, qui y exploitent une terre agricole.

Architecture

Maison isolée
 
Maison isolée
  
haut de page

1890-1949

   
Développement du milieu urbain

En 1890, la mise sur pied du comité d’amélioration du village de la côte Saint-Antoine permet la création du parc Westmount. Suite à l’échec de quelques tentatives de développement, les membres du comité proposent au conseil municipal d’acquérir les 16 acres sillonnées par les embranchements est du ruisseau Glen et de les convertir en parc public. Le parc Westmount, situé à l'ouest du secteur, est alors créé. D'importants travaux sont entrepris afin de niveler le terrain et de canaliser le cours d'eau. La valeur des propriétés riveraines augmente alors considérablement.

Le début des années 1890 est également marqué par le prolongement de la rue Sherbrooke vers l’ouest et l'implantation du circuit de la ligne de tramway électrique de la Montréal Street Railway sur les rues Sainte-Catherine, Victoria, Sherbrooke et Greene.

En 1895, le village de la côte Saint-Antoine prend le nom de Cité de Westmount et le développement immobilier se poursuit. La construction de la première gare ferroviaire sur l’avenue Abbott en 1896 ainsi que la présence de bâtiments industriels dans le sud-ouest de la ville entraînent le développement résidentiel des secteurs limitrophes. Des résidences plus modestes destinées à la population ouvrière sont construites dans la partie sud de Westmount.

Suite à la formation du parc Westmount, la construction de résidences s'intensifie rapidement sur l'avenue Metcalfe située à proximité. Puis, l'ouverture de la rue Sherbrooke accentue le développement de l'ouest du secteur. Pour sa part, la partie est se densifie plus lentement. Vers 1907, les Sœurs de la Charité se départissent de leur terre agricole. L'avenue Redfern est alors ouverte et des résidences cossues y sont peu à peu construites à partir de 1910. Les plans de 1913 montrent que tout le secteur est loti, l'est demeure toutefois moins dense puisque tous les terrains ne sont pas encore construits.

Architecture

Maison semi-détachée
 
Maison isolée
 
Édifice religieux

Maison isolée
 
Maison semi-détachée
 
Maison semi-détachée
haut de page

1950 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Depuis 1950, le secteur a subi de légères modifications dont la construction de nouveaux bâtiments qui a permis la densification de l’avenue Redfern.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 12 septembre 2014