Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Sherbrooke et parc Westmount

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Sherbrooke et parc Westmount

Arrondissement ou ville :

Westmount

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est situé sur le versant sud de la colline de Westmount. On y retrouve le parc Westmount dont le relief et les ruisseaux naturels ont graduellement été aménagés. À l’extrémité nord du parc, le long de la rue Sherbrooke, se trouvent le Victoria Hall et la bibliothèque de Westmount. La rue Sherbrooke est, quant à elle, définie par la présence de conciergeries, d’édifices religieux et de quelques résidences réhabilitées en bureaux.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Sherbrooke vers l'est, à la hauteur du parc Westmount
©Ville de Montréal, 2010
 
Parc Westmount
©Ville de Montréal, 2010
 
Rue Sherbrooke vers l'est
©Ville de Montréal, 2010
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1889

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l’ouvrir à la colonisation. À l’extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions et consacré à l’agriculture. Dès 1695, les premières terres de la côte Saint-Antoine sont concédées. Lors du recensement de 1731, une dizaine de familles habitent et défrichent les terres traversées par le chemin Côte Saint-Antoine, dont le tracé correspond selon certaines sources à celui d’un ancien sentier amérindien.

En 1873, alors qu'un noyau villageois se constitue au nord du secteur, la côte Saint-Antoine est incorporée sous le nom de village de la côte Saint-Antoine. Quelques années plus tard, en 1885, le Canadien Pacifique établit une ligne de chemin de fer le long de la falaise de l’ancien ruisseau Glen.

À cette époque, quelques terres agricoles sont exploitées au nord du secteur, le long de la rue Sherbrooke. Le terrain de l’actuel parc Westmount est, pour sa part, peu utilisé. La présence du ruisseau Glen et de ses nombreux embranchements caractérise cette partie escarpée et hasardeuse du territoire de Westmount. Selon certaines sources, il est possible d’accéder à pied aux basses terres du quartier Saint-Henri en suivant le ravin du ruisseau.

haut de page

1890-1912

   
Développement du milieu urbain

En 1890, la mise sur pied du comité d’amélioration du village de la côte Saint-Antoine permet la création du parc Westmount. Suite à l’échec de quelques tentatives de développement, les membres du comité d'amélioration proposent au conseil municipal d’acquérir les 16 acres sillonnées par les embranchements est du ruisseau Glen et de les convertir en parc public. Le parc Westmount, situé dans la partie sud du secteur, est alors créé. D'importants travaux sont entrepris afin de niveler le terrain et de canaliser le cours d'eau.

Le début des années 1890 est également marqué par le prolongement de la rue Sherbrooke vers l’ouest et l'implantation du circuit de la ligne de tramway électrique de la Montréal Street Railway sur les rues Sainte-Catherine, Victoria, Sherbrooke et Greene.

En 1895, le village de la côte Saint-Antoine prend le nom de Cité de Westmount et le développement immobilier se poursuit. La construction de la première gare ferroviaire sur l’avenue Abbott en 1896 ainsi que la présence de bâtiments industriels dans le sud-ouest entraînent le développement résidentiel des secteurs limitrophes. Afin de desservir cette nouvelle population, les commerçants s’installent peu à peu le long des voies desservies par le tramway. La commercialisation de la rue Sherbrooke est toutefois freinée par la municipalité qui souhaite concentrer les activités commerciales sur l’avenue Victoria. La construction de résidences est ainsi privilégiée le long de la rue Sherbrooke.

En 1897, la municipalité de Westmount désire célébrer et marquer de façon permanente le jubilé de diamant de la reine Victoria qui commémore ses 60 années de règne. Il est décidé de faire construire une bibliothèque publique et un centre récréatif au nord-ouest des terrains précédemment acquis en vue du futur parc, au sud de la nouvelle rue Sherbrooke. Le Victoria Jubilee Park devient alors le premier parc public de Westmount et s’étend sur 20 acres de champs sillonnés par le ruisseau Glen et son ravin. À l’aube du XXe siècle, le parc accueille la première bibliothèque publique du Québec, la bibliothèque de Westmount, ainsi que le Victoria Jubilee Hall dans lequel se trouvent une piscine, une salle de quilles ainsi que les bureaux de la Westmount Athletic Association et des Westmount Highland Cadet. En 1912, le parc est agrandi vers le nord, jusqu’aux limites actuelles; des plates-bandes de fleurs sont aménagées et un kiosque à musique est construit. Le parc s’étend dorénavant sur 26 acres.

Architecture

Bibliothèque
 
Maison isolée
 
Maison isolée

Maison semi-détachée
 
Maison en rangée
 
Maison en rangée
haut de page

1913-1949

   
Développement du milieu urbain

En 1913, la construction de la première conciergerie de Westmount, le Westmount Appartment situé à l’est du présent secteur, est précurseur à l'implantation d'un nouveau type de logements dans la ville de Westmount. Au cours des années suivantes, l’édification de plusieurs conciergeries modifie considérablement le profil de la rue Sherbrooke.

La rue Sherbrooke offre alors une ambiance prestigieuse qui s'affirme davantage en 1922 par la construction de l’hôtel de ville de Westmount, au nord de la rue Sherbrooke, à l’extérieur du secteur. L’importance de la rue Sherbrooke est ensuite accentuée par l'arrivée de plusieurs institutions qui privilégient cette artère mieux desservie par le tramway.

En 1924, un incendie détruit le premier Victoria Hall conçu par Robert Findlay en 1898, mais celui-ci est immédiatement reconstruit. Le nouveau centre communautaire accueille dorénavant des réceptions de tout genre puisque les activités athlétiques sont déménagées dans l’édifice du Y.M.C.A. situé directement en face, du côté nord de la rue Sherbrooke. Durant les années 1930 et 1940, l’édifice est hebdomadairement l’hôte de soirées dansantes auxquelles participent autant les Westmountais que les Montréalais.

Architecture

Édifice religieux
 
Immeuble de rapport
 
Centre communautaire / sportif

Halle d'exposition
 
Édifice religieux
 
Immeuble de rapport
haut de page

1950 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Depuis 1950, le secteur a subi quelques modifications. En 1964, le parc Westmount suscite des débats lorsqu’il est décidé de faire appel à la firme McFadzean & Everly afin de rajeunir son image. L’aménagement du parc est peu à peu modifié; des sentiers pédestres, des fontaines, des étangs et des plates-bandes ont progressivement remplacés le relief et les ruisseaux naturels selon une disposition plus formelle. Quelques bâtiments sont également construits dans le secteur dont l’agrandissement de la bibliothèque de Westmount en 1995.

Architecture

Bibliothèque
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 12 septembre 2014