Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Secteur Crevier

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Secteur Crevier

Arrondissement ou ville :

Senneville

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le chemin de Senneville est un chemin étroit ponctué de résidences, pour la plupart unifamiliales, aux formes variées et implantées le plus souvent à faible distance de la rue. Ce cadre bâti, érigé à compter de la fin du XIXe siècle, est en partie dissimulé par des arbres et des arbustes qui créent un magnifique cadre végétal. L’œil attentif découvrira d’intéressantes percées visuelles permettant d’apprécier le lac des Deux Montagnes.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le chemin de Senneville vers le nord
©Ville de Montréal, 2008
 
Le chemin de Senneville vers le nord
©Ville de Montréal, 2008
 
Le lac des Deux Montagnes depuis le chemin de Senneville
©Ville de Montréal, 2008
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1894

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal. Au cours de la décennie 1670, ils concèdent cinq fiefs à des officiers militaires afin d’assurer le développement du territoire et de le défendre contre les incursions iroquoises. L’actuel secteur Village Crevier comprend deux de ces fiefs, le fief D’Ailleboust, concédé en 1671, et le fief Bellevue, concédé un an plus tard.

En 1677, la paroisse de Saint-Louis-du-Bout-de-l’Île est érigée. Le secteur sous la menace iroquoise demeure peu attirant jusqu’à la Grande Paix de 1701.

Au cours de la première décennie du XVIIIe siècle, la majorité des terres sont concédées. La paroisse prend la dénomination de Sainte-Anne-du-Bout-de-l’Île en 1714. Cependant, jusqu’au début du XIXe siècle, on y compte peu d’habitants.

La municipalité de Sainte-Anne-du-Bout-de-l’Île, qui intègre l’actuel secteur Crevier, est créée en 1845, à une époque où la vocation des lieux demeure agricole.

Au cours des années 1870, les terres du secteur appartiennent à la famille Crevier. Vers 1875-1880, ces terres sont loties et le cadre bâti actuel est graduellement mis en place.

Architecture

Maison isolée
 
Maison isolée
 
Maison isolée
haut de page

1895-1945

   
Développement du milieu urbain

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, le développement de la villégiature en bordure du chemin de Senneville, qui devient le lieu privilégié par la grande bourgeoisie montréalaise, crée un contexte favorable à la formation de la municipalité du village de Senneville, qui se détache de Sainte-Anne-du-Bout-de-l’Île en 1895.

À la fin du XIXe siècle et au cours des premières décennies du XXe siècle, le caractère villageois et résidentiel de l’actuel secteur Crevier se confirme. Le cadre bâti se densifie avec la construction de plusieurs bâtiments, conçus en accord avec les courants architecturaux caractéristiques du tournant du XXe siècle, notamment les maisons à toit plat et celles de plan cubique.

En 1935, une loi vient modifier la charte du village de Senneville ; en plus de diviser le territoire en trois quartiers, elle règlemente les constructions : les maisons en rangée et à logements superposés y sont désormais interdites, tout comme l’implantation de commerces.

En 1945, la construction de l’hôpital des vétérans à l’est du secteur Crevier vient limiter le développement du côté est du chemin de Senneville.

Architecture

Maison isolée
 
Maison isolée
 
Maison isolée
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Pendant cette période, le cadre bâti se densifie. Des éléments d’architecture moderne et contemporaine viennent s’insérer entre les bâtiments érigés avant la Seconde Guerre mondiale.

L’autoroute transcanadienne est construite au cours des années 1960. Un viaduc vient alors surplomber le chemin de Senneville, créant une nette rupture entre le secteur Crevier et la portion nord du village.

À la période contemporaine (années 1970 à nos jours), le parc Crevier est aménagé du côté nord du chemin de Senneville (97, Senneville), puis une école de voile s’installe en bordure du lac des Deux Montagnes.

Le village de Senneville, qui englobe le secteur Crevier, est intégré à la ville de Montréal en 2002. Cinq ans plus tard, Senneville est reconstituée en municipalité autonome.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 28 août 2015