Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Secteur des cimetières

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Secteur des cimetières

Arrondissement ou ville :

Pointe-Claire
Beaconsfield

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur des cimetières chevauche les villes de Beaconsfield et de Pointe-Claire, dans la partie ouest de l’île de Montréal. Située au nord de la voie ferrée et de l’autoroute 20, ce secteur comprend trois cimetières distincts. Le Lakeview Memorial Gardens accueille les sépultures de la communauté protestante, l’Eternal Gardens Memorial Park est destiné à la communauté juive, tandis que le Champ d’honneur national du Fonds du Souvenir est un cimetière militaire. Le secteur, à l’aménagement soigné, comprend de longues allées rectilignes bordées d’arbres matures qui desservent les différentes sections des cimetières aux qualités paysagères exceptionnelles.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le cimetière Lakeview Memorial Gardens.
©Ville de Montréal, 2007
 
Le cimetière Eternal Gardens Memorial Park.
©Ville de Montréal, 2007
 
Le cimetière Eternal Gardens Memorial Park.
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1913

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l’île de Montréal et commencent à concéder dès lors des terres sur son pourtour. Les raids iroquois de la fin des années 1680, de même que les tensions qui suivent, freinent le timide développement de l’ouest de l’île, où l’on retrouve à ce moment-là seulement quelques postes de traite de fourrure. Le calme revenu, les concessions reprennent en 1698 et 1699 alors que les seigneurs concèdent une cinquantaine de terres sur les rives du lac Saint-Louis entre Lachine et Sainte-Anne-du-Bout-de-l’Îsle, parmi lesquelles on retrouve la côte de Pointe-Claire, dont fait partie le secteur. Ce dernier, situé à bonne distance du lac Saint-Louis, est essentiellement agricole jusqu’au début du XXe siècle, bien que le chemin de fer du Grand Tronc (aujourd’hui le Canadien National) divise les terres en deux parties dès 1854.

haut de page

1914-1929

   
Développement du milieu urbain

Le cimetière Lakeview Memorial Gardens, destiné à la communauté protestante, est aménagé en 1914 sur le territoire de la nouvelle ville de Pointe-Claire, constituée en 1911, aux limites de Beaconsfield. Quant au cimetière juif Eternal Gardens Memorial Park, il est aménagé en 1926 sur le territoire de la ville de Beaconsfield. Les deux nécropoles voisines, de type « cimetière jardin », adoptent des plans rectangulaires qui épousent les limites des longues bandes de terre étroites et profondes. Ils occupent la partie nord des anciennes terres agricoles à partir de la voie ferrée. Dans les deux cas, une allée centrale bordée d’arbres matures donne accès aux différentes sections de ces nécropoles. L’aménagement des cimetières est remarquable et met en valeur les qualités paysagères exceptionnelles du site en respectant la topographie, les ruisseaux et les coulées ainsi que la végétation sauvage caractéristique du lieu.

haut de page

1930 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

L’organisation Fonds du Souvenir (Last Post Fund) acquiert une partie du cimetière Lakeview Memorial Gardens en 1930 afin d’y établir un cimetière militaire qui sera connu sous le nom de Champ d’honneur national (Field of Honor). Le Champ d’honneur se classe parmi les plus importantes nécropoles militaires du Canada. L’organisation Fonds du Souvenir, qui possède plusieurs cimetières militaires à travers le Canada, procède gratuitement à l’enterrement de vétérans de la Première Guerre mondiale, puis, plus tard, de ceux de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre de Corée qui sont dans le besoin, afin qu’ils aient une sépulture décente en regard des services rendus à la défense du pays. En 1937, une immense porte est érigée à l’entrée du cimetière militaire par la Ville de Pointe-Claire afin de commémorer le souvenir de ceux qui sont tombés au combat pour la défense de la nation. En 1945, les dépouilles de 1 700 soldats britanniques morts en service au Canada au XIXe siècle sont transportées au Champ d’honneur national. Les pierres tombales sont disposées autour de la Croix du Sacrifice, de monuments commémoratifs et d’anciens canons.

Autrefois accessibles par l’avenue de la Pointe-Claire, à partir du chemin du Bord-du-Lac, les cimetières voient leur accès d’origine coupé par l’aménagement de l’autoroute transcanadienne dans les années 1960. Néanmoins, ils sont toujours en fonction aujourd’hui et entretenus avec soin.

Les Villes de Beaconsfield et de Pointe-Claire sont fusionnées à la Ville de Montréal lors de la réorganisation municipale de 2002 et font respectivement partie des arrondissements de Beaconsfield Baie-D’Urfé et de Pointe-Claire. Toutefois, elles sont reconstituées en 2006 et redeviennent les Villes de Beaconsfield et de Pointe-Claire.

Architecture

Édifice religieux
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 29 mai 2010