Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Le développement urbain de Saint-Laurent

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Le développement urbain de Saint-Laurent

Arrondissement ou ville :

Saint-Laurent (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est situé au centre de l’arrondissement de Saint-Laurent. Il s'agit d'un quartier résidentiel relativement homogène qui s'est développé au début du XXe siècle, lors de l'urbanisation de la ville de Saint-Laurent vers l'ouest. Il est essentiellement composé d'habitations de deux ou parfois trois étages en brique, possédant de vastes balcons en façade, des escaliers extérieurs et de longues fenêtres décorées de vitraux.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Parc Beaudet, vue vers l’ouest
©Ville de Montréal, 2007
 
Rue Decelles, côté nord
©Ville de Montréal, 2007
 
Rue Decelles, côté sud
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1895

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. Ils divisent l'île en côtes, un ensemble de terres comptant une série de concessions. Ces dernières sont des bandes parallèles étroites et profondes destinées à l’agriculture.

La côte Saint-Laurent est lotie en 1702. En 1732, une église paroissiale est érigée le long du chemin de la côte Saint-Laurent (l'actuelle avenue Sainte-Croix). Elle dessert surtout les familles de cultivateurs de la région. À cette époque, le secteur fait partie d'une terre agricole.

haut de page

1845-1945

   
Développement du milieu urbain

Des auberges, des hôtels et des commerces s'implantent dans le village qui se forme le long de la rue principale (l'actuelle avenue Sainte-Croix). La municipalité de paroisse de Saint-Laurent, érigée en 1845, devient un relais commercial entre le nord de l'île et la ville de Montréal, au sud.

Des activités industrielles et économiques sont générées par l'implantation du chemin de fer au sud du secteur et par la renommée du collège de Saint-Laurent, en pleine croissance, à l'est du secteur.

Au début du XXe siècle, des maisons sont construites directement à l'est du secteur, sur une nouvelle trame de rues conçue par le promoteur Ludger Cousineau et Édouard Gohier, le premier maire de la ville de Saint-Laurent. Le développement urbain du secteur est alors en plein essor. On prolonge vers l'ouest les rues structurantes du plan Gohier, soit les rues du Collège, de l'Église et Decelles. De plus, la rue Beaudet et quelques nouvelles rues transversales sont ouvertes vers l'ouest.

Architecture

Immeuble de rapport
    
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

L'industrialisation de la ville de Saint-Laurent connaît un essor considérable pendant et après la Seconde Guerre mondiale. À partir des années 1960, son territoire est desservi par le réseau autoroutier de l'île de Montréal et par le métro. Mis à part quelques constructions récentes, le quartier demeure relativement inchangé.

La ville de Saint-Laurent devient un arrondissement de Montréal en 2002 suite aux fusions municipales.

Architecture

Immeuble de rapport
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 novembre 2007