Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Les Highlands

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Les Highlands

Arrondissement ou ville :

LaSalle (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur des Highlands est situé en bordure du lac Saint-Louis, à l'ouest du pont Mercier, dans l'arrondissement de LaSalle. Ses rues sont étroites, bordées de grands arbres et de maisons datant de toutes les phases de son développement. C’est dans les Highlands que le premier hôtel de ville de LaSalle est aménagé dans une ancienne résidence, à proximité de la gare de chemin de fer et du moulin à vent Fleming, un bien archéologique classé, devenu l’emblème de l’arrondissement.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Strathyre, côté ouest
©Ville de Montréal, 2007
 
Lac Saint-Louis, depuis le boulevard LaSalle
©Ville de Montréal, 2007
 
Rue Stirling, vers le nord
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1811

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. En 1667, l'explorateur René-Robert Cavelier de LaSalle, reçoit des sulpiciens un grand territoire correspondant à une bonne partie des arrondissements actuels de Lachine et de LaSalle. Il divise ses terres en concessions et se réserve une grande propriété mais en 1669, il décide de tout quitter pour entreprendre une nouvelle expédition vers les Grands Lacs.

Jean Milot achète alors la terre de Cavelier de LaSalle et veille à la construction d'un moulin par les sulpiciens. L'église de la paroisse des Saints-Anges de Lachine est construite en 1676, directement à l'est du secteur. Une petite école et le couvent des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame forment avec elle un noyau institutionnel faisant partie du village de Lachine. Ce village, protégé par une palissade et situé dans la partie riveraine du secteur, s'appelle aussi le fort Rémy. Il connaît un développement continu, tout au long du XVIIIe siècle.

Architecture

Maison isolée
    
haut de page

1812-1886

   
Développement du milieu urbain

En 1812, l’écossais William Fleming construit un moulin à vent dans le secteur. Les agriculteurs se rendent en grand nombre à ce moulin plutôt qu'à celui des sulpiciens, situé plus à l'ouest. Fleming remplace donc son moulin en bois par un nouveau moulin en pierre.

Le canal de Lachine, situé au nord-ouest du secteur, est inauguré en 1825. Il permet aux navires de contourner les rapides de Lachine. Dès lors, des commerces, des résidences et des industries sont érigés à son embouchure. L'ancien village de Lachine, qui se développait dans le secteur, entame alors une longue période de déclin et les activités économiques du secteur se déplacent vers le nouveau noyau villageois de la paroisse de Lachine. En 1865, une nouvelle église des Saints-Anges est construite à proximité du canal.

En 1869, l'ancienne église du secteur est démolie pour faire place au monastère de la corporation des Révérends Pères Oblats.

Architecture

Moulin
    
haut de page

1887-1945

   
Développement du milieu urbain

En 1887, la compagnie ferroviaire du Canadien Pacifique fait construire une voie ferrée traversant le fleuve, directement à l'est du secteur. Le St. Lawrence Bridge est la principale voie de liaison ferroviaire entre Montréal et les États-Unis. Entre 1887 et 1891, les terres du secteur sont divisés en lots. Quelques familles s’installent dans des maisons isolées et des plex à proximité de la gare du quartier des Highlands, sans doute nommé ainsi par des Écossais voulant évoquer une région de leur pays d'origine.

En 1912, la portion sud-est de la grande municipalité de paroisse de Lachine devient la municipalité de LaSalle. Le premier hôtel de ville est aménagé dans une maison des Highlands, le seul secteur urbanisé de cette municipalité encore rurale. Dans les années 1930, la présence du fleuve et du chemin de fer attire les industries dans le secteur. La compagnie pharmaceutique Burroughs Wellcome s'installe à l'extrémité ouest du secteur, tandis que la distillerie Seagram et la compagnie de produits cosmétiques J.B. Williams s'installent à l'est du secteur.

Architecture

Maison isolée
 
Atelier / entrepôt / usine / garage (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
  
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs nouvelles industries s'installent à LaSalle. On constate alors une augmentation rapide de la population. Deux importantes usines sont construites à l'est du secteur : la Brasserie Labatt Ltée et la General Foods. De grands promoteurs immobiliers s'impliquent dans le développement résidentiel du territoire, jusqu'alors demeuré largement agricole. Ce développement entraîne la démolition de bâtiments en bordure du fleuve, dont le monastère des Oblats, en 1970.

En 1983, la municipalité déménage son hôtel de ville dans l’édifice de la compagnie Burroughs Wellcome, laissé vacant suite au transfert de l’entreprise à Pointe-Claire. Cette opération de recyclage et les démarches effectuées pour le classement du moulin Fleming témoignent de l'intérêt croissant de la population de LaSalle pour la conservation de son patrimoine bâti.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 20 novembre 2007