Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Sainte-Anne

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Sainte-Anne

Arrondissement ou ville :

Lachine (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur Sainte-Anne, situé dans l'arrondissement de Lachine, comprend l'ensemble conventuel des Soeurs de Saint-Anne et un cimetière catholique. Des allées bordées d'arbres matures sont aménagées sur le parterre avant de l'institution tandis qu'un grand verger occupe la portion arrière du site. Le cimetière se trouve du côté ouest du couvent et une aile moderne, construite au cours des années 1960, se situe du côté est.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le parterre donnant sur la rue Provost
©Ville de Montréal, 2007
 
Le cimetière, à l'ouest du site
©Ville de Montréal, 2007
 
Le verger, à l'arrière du site
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1849

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. En 1667, ils concèdent à l'explorateur René-Robert Cavelier de LaSalle, un grand territoire en rive du fleuve Saint-Laurent, situé en amont du sault Saint-Louis (aujourd'hui les rapides de Lachine). Au bout d'un an, il vend ses biens afin de financer une expédition vers l'ouest afin de se rendre en Chine. En 1669, il rebrousse chemin car il est gravement malade. Depuis son retour hâtif, on nomme ses terres Lachine, par dérision.

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le secteur fait partie d'une terre agricole.

haut de page

1850-1962

   
Développement du milieu urbain

La communauté religieuse des Soeurs de Sainte-Anne, une communauté féminine consacrée à l’éducation par l’enseignement dans les écoles paroissiales, est fondée en 1850. Les Soeurs de Sainte-Anne s'installent à Lachine en 1862, où elles font construire un pensionnat sur le boulevard Saint-Joseph, au sud du secteur. En 1900, elles achètent la ferme de Joseph Descarries, une très grande terre dont fait partie le secteur. Deux ans plus tard, elles vendent une partie de leur propriété, située à l'extrémité ouest du secteur, à la Fabrique qui y aménage le cimetière de la paroisse des Saints-Anges.

De 1906 à 1909, les Sœurs de Sainte-Anne font ériger leur noviciat et la maison du chapelain. Elles font appel à l'architecte Louis Caron, très actif dans les diocèses de Trois-Rivières et de Nicolet. Entre 1937 et 1938, une nouvelle aile est construite à l'arrière pour accueillir le noviciat. Le bâtiment original devient alors la nouvelle maison mère de la communauté. Au cours des années suivantes, les soeurs vendent progressivement des parcelles de leur propriété, situées à l'extérieur du secteur.

Architecture

Édifice religieux
    
haut de page

1963 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

En 1963, un garage et un entrepôt frigorifique sont construits à l'arrière de la propriété. Entre 1965 et 1966, les soeurs font construire le pavillon Sainte-Anne donnant sur la rue Esther-Blondin. Un autre bâtiment, occupé par un Centre de la petite enfance, est construit sur cette rue, à l'extrémité nord du secteur, vers 1980.

Les soeurs de Saint-Anne occupent aujourd'hui encore ce secteur de grande qualité architecturale et paysagère.

Architecture

Édifice religieux
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 novembre 2007