Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Rue Saint-Hubert (entre De La Gauchetière Est et Viger Est)

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Rue Saint-Hubert (entre De La Gauchetière Est et Viger Est)

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Saint-Hubert angle De La Gauchetière Est, vers le sud
©Ville de Montréal, 2003
 
1015-1033 rue Saint-Hubert
©Ville de Montréal, 2003
 
1027-1047 rue Saint-Hubert
©Ville de Montréal, 2003
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1642-1852

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal. Ils divisent alors le territoire en concessions afin de l'ouvrir à la colonisation. Les terres près de la ville fortifiée sont divisées en fermes de 30 arpents de profondeur. Au cours du XVIIIe siècle, on commence à les subdiviser en vastes lots. Plus près des fortifications, des faubourgs se forment, dont le faubourg Saint-Louis.

Entre 1804 et 1810, on démolit l’enceinte fortifiée. En 1832, Montréal est constituée en municipalité et englobe à partir de ce moment les faubourgs.

Au début du XIXe siècle, quelques bâtiments sont déjà construits au centre d’un vaste terrain qui s’étend du ruisseau Saint-Martin (canalisé plus tard sous la rue Saint-Antoine) jusqu’à l'emplacement de l'actuel boulevard René-Lévesque. Avant le milieu du siècle, la rue Saint-Hubert, qui se développe à partir du sud et traverse ce terrain, est prolongée jusqu’au nord du boulevard De Maisonneuve Est (ancienne rue Mignonne) et la rue De La Gauchetière est percée à l’est de Saint-Hubert.

haut de page

1853-1914

   
Développement du milieu urbain

Vers le milieu du XIXe siècle, un nouveau découpage parcellaire en petits lots est popularisé. Cette forme de lots va de pair avec le développement d’un type d’habitation plus standardisé : les maisons en rangée et contiguës. Pour éviter la propagation des incendies d’un toit à l’autre, elles sont séparées par un mur mitoyen coupe-feu.

L’îlot de la rue Saint-Hubert qui constitue le présent secteur est subdivisé plus tardivement que les autres îlots du quartier, qui sont déjà parsemés de nombreuses constructions avant 1872. C’est vers 1875-1885 que les terrains du secteur sont lotis et que les maisons contiguës sont construites. Elles constituent une série continue et l’accès aux cours arrière se fait par une ruelle.

L’École des hautes études commerciales s’élève face aux résidences du présent secteur patrimonial dès 1908. Avec cet établissement d’enseignement et l’hôpital de la Miséricorde à proximité, le quartier compte une forte présence institutionnelle à laquelle se mêle la fonction résidentielle.

Architecture

Maison contiguë
 
Maison contiguë
 
Maison contiguë (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
haut de page

1915 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Le tronçon de la rue Saint-Hubert couvert par ce secteur patrimonial est déjà complètement construit avant le début de cette période. Par conséquent, peu de changements significatifs surviennent dans le bâti. Contrairement à plusieurs résidences situées plus près de la rue Sainte-Catherine qui subissent certaines modifications pour accueillir commerces et bureaux, ces maisons-ci conservent majoritairement leur fonction résidentielle et leurs caractéristiques architecturales d’origine.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 juin 2007