Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Griffintown (Prince et Ottawa)

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Griffintown (Prince et Ottawa)

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Duke, vue vers le sud
©Ville de Montréal, 2003
 
Rue Wellington angle Prince, côté sud vers l’est
©Ville de Montréal, 2003
 
Rue King angle William, côté ouest vers le sud
©Ville de Montréal, 2003
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1642-1800

   
Développement du milieu urbain

La partie sud du présent secteur se trouve sur l’ancien fief Nazareth, terrain situé entre la rivière Saint-Pierre (canalisée près de l’actuelle rue Saint-Paul) et le fleuve Saint-Laurent, à l’ouest de la ville fortifiée. Concédé à Jeanne Mance en 1654 par le Sieur de Maisonneuve, le fief est administré par les Hospitalières de l'Hôtel-Dieu à partir de 1663. La première fonction qu’acquiert peu à peu ce territoire est agricole et ce, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.

La partie nord du présent secteur fait partie du territoire de l'ancien faubourg des Récollets (nommé ainsi en raison de la présence de cet ordre religieux dans le voisinage). À la fin du XVIIIe siècle, quelques habitations de bois et boutiques d’artisans sont construites le long de l’actuelle rue Notre-Dame (alors nommée chemin Saint-Joseph), à l’ouest des fortifications.

haut de page

1801-1880

   
Développement du milieu urbain

Le développement du faubourg des Récollets s’accélère à partir de 1801, dès que débute la démolition de l’enceinte fortifiée. Les principales rues sont ouvertes et on subdivise les terrains en lots à bâtir, attirant de nouveaux résidents.

Immédiatement à l’est du présent secteur, le collège de Montréal est construit en 1806 entre les rues Saint-Paul et William. Au nord du secteur, un marché à foin est aménagé en 1810, sur le square des Commissaires (rebaptisé square Victoria en 1860) et, en 1833, le marché Sainte-Anne est construit à l’est du faubourg des Récollets, sur le site actuel de la place d'Youville. Ces installations témoignent de l’activité qui règne alors dans le voisinage, de plus en plus habité par une population qui travaille dans les nouvelles industries s’établissant près du fleuve Saint-Laurent et du canal de Lachine.

Le faubourg des Récollets est intégré aux nouvelles limites de la ville en 1846 et fait dès lors partie du quartier nommé Sainte-Anne, qui s’étend de part et d’autre du canal de Lachine jusqu’à Sainte-Cunégonde.

Architecture

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Magasin

Maison isolée (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
 
Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
haut de page

1881-1929

   
Développement du milieu urbain

À partir du milieu du XIXe siècle, après l’expansion de son développement urbain vers l’ouest, le quartier accueille de plus en plus d’industries et de commerces, qui s’établissent sur les rues au sud-est du présent secteur. On y trouve notamment des manufactures et des entrepôts, qui remplacent graduellement les habitations.

Ce changement de fonction du quartier est marqué, entre autres, par la fermeture du collège de Montréal en 1859 et la vente d’une partie de son terrain pour l’établissement d’un nouveau marché à foin entre les rues William et Saint-Paul, à l’emplacement actuel de la rue University.

Au début du XXe siècle, la plupart des habitations qui se trouvaient encore dans le quartier sont remplacées par des bâtiments industriels. Quelques bâtiments résidentiels anciens subsistent néanmoins, notamment dans le secteur des rues Saint-Paul Ouest et University.

Architecture

Bâtiment commercial et résidentiel
 
Maison en rangée
 
Atelier / entrepôt / usine / garage (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Immeuble de bureaux
  
haut de page

1930 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Dès 1933, le quartier Sainte-Anne est scindé en deux parties par la construction de la voie élevée du Canadien National. Avec la crise économique des années 1930, le quartier amorce une période difficile, alors que plusieurs industries ferment leurs portes et que la plupart des résidents préfèrent aller s’établir ailleurs. En 1965, la partie du secteur à l’ouest de la rue Duke est démolie alors que l’autoroute Bonaventure, voie de pénétration majeure du centre-ville moderne, est construite. L’aménagement de ces deux nouvelles voies de circulation ainsi que d’autres facteurs, provoquent la démolition de nombreux bâtiments et plusieurs espaces de stationnement occupent dès lors les terrains vacants.

La fin du XXe siècle amène un vent nouveau sur le quartier, situé à proximité de la nouvelle Cité du multimédia, où une concentration d’entreprises spécialisées dans ce domaine occupe d’anciens immeubles industriels rénovés et de nouvelles constructions. On assiste également à un renouveau de la fonction résidentielle dans ce secteur, sous la forme de copropriétés. On opte en effet pour une mixité des fonctions pour assurer la revitalisation du quartier.

Architecture

Atelier / entrepôt / usine / garage
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 juin 2007