Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Beaver Hall, Paper Hill

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Beaver Hall, Paper Hill

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur, situé au sud du boulevard René-Lévesque Ouest, se caractérise par une topographie accidentée et est dominé par l’église St-Patrick. On y retrouve plusieurs bâtiments institutionnels liés à l’éducation et des bâtiments industriels liés à l’industrie de l’imprimerie. Quelques bâtiments modernes en hauteur, comme la Tour de la Bourse, ponctuent le paysage urbain du secteur. Enfin, le secteur comprend aussi le Square Victoria qui a bénéficié récemment d’un réaménagement contemporain.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Saint-Alexandre, vue sud vers l’avenue Viger
©Ville de Montréal, 2007
 
Angle boulevard René-Lévesque Ouest et rue Saint-Alexandre
©Ville de Montréal, 2007
 
Angle rue De la Gauchetière et Beaver Hall
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1717-1840

   
Développement du milieu urbain

Au XVIIIe siècle, les faubourgs se développent à l’extérieur de la ville fortifiée. Le secteur situé au nord-est des fortifications est à cette époque essentiellement agricole. Le démantèlement des fortifications au début du XIXe siècle facile la circulation des marchandises et permet une ouverture de la ville sur les faubourgs qui connaissent alors une croissance remarquable et une importante densification de constructions. Les Commissaires élaborent un plan de réaménagement comprenant l’aménagement d’un square, au débouché de la rue Saint-Jacques, à l’endroit où était située une partie des anciennes fortifications. Le square est crée en 1813 et nommé le square des Commissaires. Plus au nord, de vastes terrains, situés de part et d’autre de la rivière Saint-Martin (dans l’axe de la rue Craig, actuelle rue Sainte-Antoine) sont utilisés comme marché à foin dont les activités débutent dès 1810. Le développement des faubourgs occasionne le percement de plusieurs rues comme les rues Saint-Augustin (actuelle rue McGill), De Bleury, Saint-Alexandre et De La Gauchetière.

haut de page

1841-1889

   
Développement du milieu urbain

En 1841, la Cité de Montréal achète le site du marché au foin et procède à l’agrandissement du square des Commissaires. Entre 1843 et 1847, l’église St-Patrick est construite afin de desservir la population irlandaise catholique. L’église domine alors le secteur. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, plusieurs maisons en rangée, édifices commerciaux et bâtiments institutionnels sont érigés dans le secteur, notamment l'édifice qui sera occupé par la St. Patrick Academy (1870), le centre d’accueil St. Bridget’s Home et un orphelinat. Plusieurs églises protestantes (aujourd’hui démolies) sont érigées autour du square, renommé square Victoria en raison de la visite du prince de Galles la même année, et aménagé au début des années 1860. En 1872, un monument de la reine Victoria, réalisé par le sculpteur Marshall Wood, est érigé dans la partie nord du square.

Architecture

École
 
Édifice de culte
 
Maison isolée
haut de page

1890-1929

   
Développement du milieu urbain

Au début du XXe siècle, le secteur subit d’importantes transformations. De nombreux bâtiments résidentiels sont démolis pour faire place à des bâtiments industriels dont plusieurs sont reliés à l’industrie de l’imprimerie d’où l’appellation du secteur Paper Hill. Les édifices Gillette (1911), Wilson (1912), Unity (1912), Southam (1916) sont des exemples qui témoignent du passé industriel du secteur.

Architecture

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Atelier / entrepôt / usine / garage
  
haut de page

1930 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Durant les années 1930 et 1940, quelques nouveaux immeubles commerciaux et de bureaux sont érigés sur la côte Beaver Hall. Durant les années 1950, le centre-ville se développe au nord du secteur. Certaines voies sont élargies, de nombreux stationnements sont aménagés et des édifices modernes en hauteur sont construits dans le secteur. La ville moderne s’articule le long du boulevard René-Lévesque (ancienne rue Dorchester). Des habitations situées le long de celui-ci et de l’avenue Viger sont démolies pour permettre la construction de tours à bureaux.

Durant les années 1960, une nouvelle voie, traversant la partie nord du Square Victoria, est ouverte afin de relier la rue McGill à la côte Beaver Hall. Dans la partie sud du secteur, on érige en face du square Victoria la Tour de la Bourse entre 1962 et 1965, un des dix plus hauts gratte-ciel de Montréal.

Une station de métro est construite en 1967, dont l’entrée, de style Art Nouveau, est une conception d’Hector Guimard. Entre 2002 et 2003, le square Victoria est réaménagé et retrouve sa configuration d'origine tout en bénéficiant d’un traitement contemporain. Depuis le début des années 2000, l’effervescence du marché immobilier entraîne la reconversion de plusieurs anciens édifices industriels et de bureaux du secteur en habitations.

Architecture

Atelier / entrepôt / usine / garage
 
Immeuble de bureaux
 
Élément d'aménagement paysager
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 mai 2010