Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Square Dorchester et place du Canada

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Square Dorchester et place du Canada

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le square Dorchester et la place du Canada forment ensemble un grand espace public au coeur du centre-ville de Montréal. Il s'agit d'un lieu chargé d'histoire, bordé par des édifices d'une grande qualité architecturale. On y trouve des hôtels et des bureaux prestigieux ainsi que la cathédrale catholique de Montréal. Les parterres sont plantés d'arbres matures et comportent plusieurs monuments commémoratifs.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Place du Canada, vers le square Dorchester
©Ville de Montréal, 2006
 
Place du Canada, vers la cathédrale
©Ville de Montréal, 2006
 
Place du Canada, vers l'hôtel Château Champlain
©Ville de Montréal, 2006
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1853

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. À l'extérieur de la ville naissante, le territoire est progressivement divisé en concessions, défriché et consacré à l'agriculture.

En 1775, la congrégation juive Shearith Israel achète des terrains dans le secteur, à l'emplacement actuel de l'église St. George. Le premier cimetière juif du continent y est aménagé. En 1799, à la suite de la fermeture des cimetières de la basse ville, la fabrique de Notre-Dame-de-Montréal acquiert des terrains à l'est du cimetière juif pour y établir le cimetière catholique Saint-Antoine. La fabrique fait construire une petite chapelle en 1812 et fait agrandir son cimetière, ce qui permet d'enterrer les victimes de l'épidémie de choléra en 1832. De 40 000 à 50 000 personnes y sont inhumées entre 1799 et 1854.

haut de page

1854-1872

   
Développement du milieu urbain

En 1854, le cimetière catholique Saint-Antoine est relocalisé sur le mont Royal et devient le cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Ceci permet le prolongement du boulevard René-Lévesque Ouest (anciennement la rue Dorchester) vers l'ouest et le développement du secteur. Plusieurs grandes propriétés sont loties et mises en vente.

À partir de 1865, différentes traditions protestantes construisent des églises dans et autour du secteur. En 1869, l'église anglicane St. George est érigée sur l'emplacement de l'ancien cimetière juif, aussi transféré sur la montagne, près de l'entrée du cimetière Mont-Royal. Cette même année, l'Association sanitaire de Montréal recommande l'achat des terrains du cimetière catholique par la Ville et leur transformation en parc public afin d'éviter le déplacement des dépouilles des victimes du choléra. L'année suivante, les terrains sont donc achetés et des plantations sont effectuées. En 1870 commence le long chantier de la nouvelle cathédrale catholique Marie-Reine-du-Monde (à cette époque nommée Saint-Jacques-Le-Majeur). En 1872, le square reçoit le nom de Dominion. Cette appellation provient du Dominion du Canada, formé des quatre provinces composant la confédération canadienne en 1867.

Architecture

Édifice de culte
 
Édifice de culte
  
haut de page

1873-1945

   
Développement du milieu urbain

À la fin du XIXe siècle, des immeubles prestigieux sont érigés en bordure du square Dominion. Par exemple, l'hôtel Windsor est construit sur la rue Peel, en 1878. Son architecte, G. H. Worthington, s'est inspiré du luxueux hôtel Waldorf Astoria de New-York.

En 1883, un carnaval d'hiver a lieu dans le square. Cet événement est le premier des grands rassemblements populaires à se tenir dans cet espace public. En 1889, on inaugure la nouvelle gare Windsor. Le square devient alors une importante porte d'entrée à la ville et un lieu symbolique. On y élève, en 1895, le premier de plusieurs monuments commémoratifs, une statue de Sir John Alexander MacDonald, Premier ministre du Canada de 1869 à 1873.

En 1914, la compagnie d'assurances Sun Life pose la première pierre de son nouveau siège social du côté est du square. L'édifice Sun Life est l'un des premiers immeubles de bureaux construits au centre-ville. Une église et plusieurs résidences sont démolies pour permettre son agrandissement en 1929. Cette même année, on érige l'Édifice Dominion Square, entre la place publique et la rue Sainte-Catherine Ouest, le plus grand ensemble mixte de commerces et de bureaux au Canada à l'époque. Pendant les années 1930 et 1940, le développement du pourtour du square Dominion est ralenti par la crise économique et la Seconde Guerre mondiale.

Architecture

Immeuble de bureaux
 
Immeuble de bureaux
 
Construction pour le transport terrestre
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, le centre-ville se transforme et se modernise. La ville connaît un accroissement important du transport automobile. Plusieurs voies principales sont élargies, dont le boulevard Dorchester qui sépare le square Dominion en deux parties distinctes.

En 1962, la Banque Canadienne Impériale de Commerce (BCIC) construit une tour à l'angle nord-ouest du boulevard et de la rue Peel, à l'emplacement de la partie la plus ancienne de l'hôtel Windsor, incendiée quelques années auparavant. C'est alors le plus haut édifice du Commonwealth.

En 1964, le Canadien Pacifique se lance dans la construction d'un complexe immobilier en face de sa gare, comprenant un hôtel de 38 étages, le Château Champlain. Le projet implique la démolition de plusieurs bâtiments, le réaménagement du square et la déviation de la rue de La Gauchetière. À la fin du chantier, en 1967, le complexe et la moitié sud du square sont nommés place du Canada. En 1986, une tour de 27 étages, la place Laurentienne, est érigée à l'angle sud-ouest de la rue Peel et du boulevard Dorchester. L'année suivante, le boulevard est renommé boulevard René-Lévesque et le square Dominion adopte l'appellation square Dorchester.

En 1996, le centre Molson (maintenant Centre Bell) est construit à l'ouest de la gare Windsor pour recevoir l'équipe de hockey des Canadiens de Montréal. Ce nouvel aménagement anime les abords de la gare Windsor et la portion sud-ouest du secteur.

Architecture

Immeuble de bureaux
 
Hôtel
  
Intervention(s) contemporaine(s)
d'intérêt

Insertion contemporaine
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 30 septembre 2010