Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Îlot Overdale (René-Lévesque Ouest et Lucien-L'Allier)

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Îlot Overdale (René-Lévesque Ouest et Lucien-L'Allier)

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur, traversé par le boulevard René-Levesque Ouest, comprend un îlot résidentiel surnommé "îlot Overdale", de l'avenue du même nom. C'est à cet endroit que se trouve la résidence habitée par Louis-Hippolyte Lafontaine, alors qu'il était premier-ministre du Canada-Uni. Les arbres longeant la voie ferrée qui borde le côté sud de l'Avenue Argyle, la dénivellation du terrain ainsi que l'échelle des maisons contribuent à donner un caractère particulier à ce coin du centre-ville. Le secteur comporte aussi des exemples intéressants d'architecture industrielle.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Avenue Overdale, vers l'est
©Ville de Montréal, 2006
 
Avenue Argyle, vers l'ouest
©Ville de Montréal, 2006
 
Rue Lucien-L'Allier, vers le sud
©Ville de Montréal, 2006
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1844

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. À l'extérieur de la ville naissante, le territoire est divisé en concessions, défriché et consacré à l'agriculture. Dès 1675, un sentier relie la ville au fort de la Montagne, situé sur le flanc sud du mont Royal. Ce fort fait partie du domaine des sulpiciens qui y exploitent une ferme, des vergers, des vignobles et une carrière de pierre.

Les terres du secteur se trouvent à l'extrémité sud du domaine des sulpiciens, à la limite d'une importante dénivellation. Comme les terres voisines, elles servent à des fins agricoles.

haut de page

1845-1945

   
Développement du milieu urbain

Au début du XIXe siècle, le secteur est à peine développé mais vers 1840, il connaît une densification spectaculaire. Il fait partie du nouveau quartier Saint-Antoine, habité surtout par la bourgeoisie anglophone. En 1849, Louis-Hippolyte Lafontaine, alors co-premier ministre du Canada-Uni, acquiert une maison dans le secteur. L'accès à cette maison est sur la rue Lucien-L’Allier (nommée rue de l’Aqueduc avant 1979), mais sa façade principale donne vers le sud, devant un jardin, afin de profiter de la vue et du dégagement qu’offre la pente du terrain à cet endroit. La maison est endommagée lors des émeutes liées à l'incendie du Parlement en 1849. À sa mort en 1868, la veuve de Louis-Hippolyte Lafontaine vend la propriété. Vers 1874, le nouveau propriétaire, James Sheridan, morcelle le terrain et ouvre l’avenue Overdale à travers le jardin pour y ériger une série de maisons contiguës.

À partir de 1888, des bâtiments industriels sont construits sur les rues de l'Aqueduc et de la Montagne, à proximité de la voie ferrée qui mène à la gare Windsor. On y trouve les compagnies Bell Telephone, Wells & Richardson, Joe Duncan Dairy et Purity Ice Cream. D'ailleurs, l'enseigne tridimensionnelle, en forme d'immense pinte de lait, de la Compagnie Guaranteed Pure Milk, est devenue, avec le temps, un repère visuel dans la ville. En 1929, la compagnie R.T. Ford & Co. construit un imposant hôtel de 12 étages sur le boulevard René-Lévesque Ouest ( à cette époque, rue Dorchester).

Architecture

Maison isolée
 
Ouvrage industriel (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
 
Ouvrage industriel (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

À partir des années 1950, la Ville planifie de nouveaux axes routiers afin de répondre à l'accroissement du transport automobile. Plusieurs bâtiments bordant le côté sud de la rue Dorchester sont démolis afin d'élargir la chaussée. La rue devient un boulevard avec un terre-plein central. Au cours des années 1960, l'autoroute Ville-Marie est mise en chantier, directement au sud du secteur, accentuant la barrière entre les parties hautes et basses de la ville. En 1980, la ligne 2 du métro est prolongée jusqu'à la Place Saint-Henri et la station de métro Lucien-L'Allier est ouverte dans le secteur, sur la rue du même nom.

En 1986, la démolition de logements en prévision d'un projet de construction de condominiums de luxe sur les îlots bordant l'avenue Overdale provoque un débat sur le logement social à Montréal. Le projet est retardé et finalement, la maison Louis-Hippolyte-Lafontaine est la seule des anciennes demeures qui n'est pas rasée sur l'îlot. La pression immobilière est grande dans cette portion du centre-ville et sur le boulevard Dorchester, rebaptisé René-Lévesque en 1988 en l'honneur du premier ministre du Québec de 1976 à 1985. Ainsi, en 1992, la compagnie IBM construit une tour à l'extrémité est du secteur et en 2004, le gouvernement du Québec amorce le projet de la Cité du commerce électronique, des tours en verre occupant l'îlot directement à l'ouest de l'îlot Overdale.

Intervention(s) contemporaine(s)
d'intérêt

Insertion contemporaine
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 juin 2007