Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Village Shaughnessy (Tupper et du Fort)

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Village Shaughnessy (Tupper et du Fort)

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue du Fort vers le sud
©Ville de Montréal, 2003
 
Boulevard René-Lévesque Ouest angle Saint-Mathieu
©Ville de Montréal, 2003
 
Rue Saint-Mathieu vers le nord
©Ville de Montréal, 2003
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1642-1829

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal. La seigneurie comprend le domaine des sulpiciens, qu'ils utilisent à leurs fins ainsi que les exploitations paysannes détenues en censive, c’est-à-dire soumises à une redevance payée aux seigneurs.

Sur leur domaine, implanté sur le flanc sud du mont Royal, les seigneurs exploitent une ferme, des vergers, des vignobles et une carrière de pierres. Ils y implantent une mission pour les amérindiens en 1676. Vers 1684-1686, ils remplacent la palissade entourant la mission par un fort en maçonnerie. Une grande maison occupe le centre du fort et sert de résidence aux missionnaires. Entre 1694 et 1706, les amérindiens quittent progressivement le village de la mission de la montagne pour la mission du Sault-au-Récollet, près de la rivière des Prairies. La grande maison de pierre devient ensuite une résidence de campagne pour les Messieurs de Saint-Sulpice. Les deux tours d’angle sud du fort subsistent encore devant l'actuel Collège de Montréal.

Le secteur fait partie du domaine des sulpiciens. Les seigneurs exploitent ces terres à des fins agricoles jusqu'au début du XIXe siècle. À l'est du domaine, des riches marchands de fourrure commencent à se faire construire des résidences secondaires. Une poignée de propriétaires se partagent les terres au pied de la montagne.

haut de page

1830-1910

   
Développement du milieu urbain

Attirés par la nature et les vues qu'offrent le site, de riches familles bâtissent des villas somptueuses le long du boulevard René-Lévesque Ouest (qu'on appelait alors la rue Dorchester). La maison Shauhgnessy, au 1923 René-Lévesque Ouest, maintenant intégrée au Centre canadien d'architecture, est un éloquent témoignage du caractère huppé de cette voie à l'époque.

Dans les rues avoisinantes, entre la rue Dorchester et la rue Sainte-Catherine Ouest, des développeurs construisent des maisons unifamiliales en rangées, et ce surtout entre 1870 et 1910. Les rues Tupper, Saint-Mathieu et du Fort recèlent encore aujourd'hui un vaste échantillonnage de ces résidences. Ce sont généralement des maisons de deux étages et demi, dont la façade principale est revêtue de pierre et qui bénéficient d'un petit jardin à l'arrière. La majorité d'entre elles s'inspirent du style architectural du Second Empire, conformément à la mode montréalaise de l'époque.

Architecture

Maison semi-détachée (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
 
Maison semi-détachée
 
Maison en rangée

Maison contiguë
    
haut de page

1910 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

La construction de ce secteur résidentiel se poursuit jusqu'à ce que tous les lots soient occupés au début du XXe siècle. À partir de 1920, on note l'apparition d'une nouvelle forme d'habitation dans le secteur : l'immeuble de rapport. Quelques exemples construits dans le secteur à cette époque sont d'une grande qualité architecturale.

Autour des années 1960-1970, le développement du centre-ville, à proximité, amène des pressions à la densification du secteur. Quelques tours d'habitation sont donc construites.

Par ailleurs, la construction remarquable du Centre canadien d'architecture entre 1985 et 1989 ainsi que la restauration de la maison Shaughnessy permettent de remembrer et de requalifier l'îlot bordé par les rues Dorchester et Saint-Marc, Baile et du Fort, malmené par des démolitions survenues au milieu du siècle.

Architecture

Immeuble de rapport
 
Tour d'habitation
  
Intervention(s) contemporaine(s)
d'intérêt

Insertion contemporaine
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 juin 2007