Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Église Saint-Esprit-de-Rosemont

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Église Saint-Esprit-de-Rosemont
(territoire correspondant au site patrimonial de l'Église Saint-Esprit-de-Rosemont (cité))

Arrondissement ou ville :

Rosemont—La Petite-Patrie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

La silhouette de l’église Saint-Esprit, le seul lieu de culte Art déco de Montréal, caractérise le paysage urbain du secteur. Le tronçon de la rue Masson, entre la 5e et la 6e Avenue, correspond au cœur institutionnel et commercial qui s’est développé entre 1920 et 1930. L’architecture commerciale y domine, avec surtout des bâtiments de brique à trois étages.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Masson angle 6e Avenue, côté sud vers l’ouest
©Ville de Montréal, 2004
 
Rue Masson angle 5e Avenue, côté nord vers l’est
©Ville de Montréal, 2004
 
Rue Masson angle 6e Avenue, côté nord vers l’est
©Ville de Montréal, 2004
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1900

   
Développement du milieu urbain

Au début du XVIIIe siècle, les sulpiciens, seigneurs de l’île de Montréal, ouvrent à la colonisation la côte de la Visitation. Les terres vouées à l’agriculture s’alignent en de longues bandes étroites de part et d’autre du chemin de la côte de la Visitation qui deviendra l’actuel boulevard Rosemont.

Essentiellement agricole, le secteur devient un village en 1870. Celui-ci prend le nom de la Petite-Côte en 1895. Les propriétés appartiennent pour la plupart à des familles anglophones, comme les Crawford, dont la vaste terre s’étend au sud du boulevard Rosemont.

haut de page

1901-1919

   
Développement du milieu urbain

En 1902, le Canadian Pacific Railway (CPR) entreprend la construction des usines Angus. Flairant la bonne affaire, la compagnie de promoteurs immobiliers Rosemount Land and Improvement Company (RLIC) achète la terre Crawford, située immédiatement au nord du site industriel. Elle la lotit dès 1903. Deux ans plus tard, le secteur constitue un village appelé Rosemont et est annexé à Montréal en 1906.

La RLIC adopte un plan de lotissement orthogonal où les avenues nord-sud sont réservées aux habitations et les voies est-ouest, plus larges et dotées de lots plus profonds, généralement destinées aux commerces et aux institutions. Après la création de la paroisse de Saint-Esprit (anciennement Sainte-Philomène), en 1905, on choisit d’élever une chapelle sur une artère est-ouest, la rue Masson, et ce, presque au centre géographique du lotissement. En 1907, on compte plusieurs maisons, mais seulement une dans le secteur.

En 1912, les usines Angus emploient près de 6 000 personnes et environ 500 familles habitent Rosemont. La rue Masson se commercialise avec la construction des premiers bâtiments à fonction mixte. À côté de la chapelle, on construit le presbytère actuel en 1914.

Architecture

Édifice religieux
    
haut de page

1920 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Dans les années 1920, des centaines de familles s’installent à Rosemont. Comme la chapelle ne suffit plus aux besoins de la paroisse, on entreprend la construction de l’église Saint-Esprit sur le même site. On érige d’abord le soubassement, en 1922-1923. La partie supérieure est construite entre 1931 et 1933 avec la pierre grise des carrières qui entourent Rosemont. Cet édifice Art déco se distingue par son originalité.

C’est pendant cette période de développement intense que la rue Masson, desservie par le tramway, s’affirme comme le centre des services et du commerce. On y construit plusieurs commerces et bureaux, notamment la Banque de Montréal (1927-1928), qui occupe toujours l’angle nord-ouest de Masson et de la 5e Avenue. Le secteur commence alors à se densifier de façon importante.

Architecture

Édifice de culte
 
Bâtiment commercial et résidentiel
 
Banque

Bâtiment commercial et résidentiel
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 29 avril 2013