Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Campus McGill

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Campus McGill

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur correspond au campus de l’université McGill, fondée en 1821. Le premier édifice est implanté à une bonne distance de la rue Sherbrooke Ouest, sur le haut d’un promontoire, dans l’axe de la rue McGill-College. Les pavillons subséquents sont implantés de manière à former une esplanade ouverte sur la rue Sherbrooke Ouest. Ce secteur comprend aussi la station de pompage McTavish et le vaste terrain du réservoir d'eau souterrain.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Axe central du campus de l'université McGill
©Ville de Montréal, 2004
 
Le campus de l'université McGill, vers le centre-ville
©Ville de Montréal, 2004
 
Entrée du campus par la rue McTavish
©Ville de Montréal, 2004
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1810

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. À l'extérieur de la ville, le territoire est divisé en concessions et consacré à l'agriculture. Dès 1675, un sentier relie la ville au fort de la Montagne, installé sur le flanc sud du mont Royal. Ce fort fait partie du domaine des sulpiciens qui y exploitent une ferme, des vergers, des vignobles et une carrière de pierres.

À partir de 1760, la bourgeoisie anglophone de Montréal acquiert des terres à l'est du domaine des sulpiciens. Les riches marchands de fourrure, tels Joseph Frobisher, James McGill et Simon McTavish, y érigent leurs maisons de campagne.

haut de page

1811-1881

   
Développement du milieu urbain

À sa mort en 1811, le marchand écossais James McGill fait don de sa propriété, qui n'est pas encore lotie, pour y ériger une université. L’Université McGill obtient sa charte en 1821 et prend possession des terrains en 1829. L’institution s’installe d’abord dans l’ancienne résidence de James McGill, nommée Burnside (aujourd'hui démolie). Le premier diplôme est octroyé en 1833.

En 1839, l’Université engage l'architecte John Ostell pour concevoir un édifice pouvant loger des salles de cours, un hall commun et des locaux de service. Le projet d’Ostell comprend un édifice central avec deux ailes latérales, implanté au bout d’une allée plantée. La portion centrale du pavillon est inaugurée en 1843 mais c'est un don de la famille Molson, en 1863, qui permet d'achever l'ensemble imaginé par Ostell.

Entre 1854 et 1856, la Ville de Montréal entreprend les travaux de dynamitage pour la construction du réservoir McTavish, un réservoir d'eau à ciel ouvert, à l'arrière du campus universitaire.

Architecture

Collège / université
    
haut de page

1882-1945

   
Développement du milieu urbain

À partir de 1882, le pavillon Morrice, à l'architecture d'inspiration gothique, la bibliothèque Redpath, d'inspiration romane et le musée Redpath, d'inspiration grecque, sont construits à l'ouest du pavillon d'Ostell. Le pavillon MacDonald de génie ainsi que les pavillons MacDonald-Harrington et MacDonald-Stewart sont construits du côté est. Ces bâtiments entourent l'esplanade ouverte sur la rue Sherbrooke. En 1924, Lady Redpath Roddick fait don d'un portail en pierre pour signaler de manière plus importante l'entrée principale du campus dans l'axe de la rue McGill-College. Une colonnade en hémicycle, d'inspiration grecque, est installée de part et d'autre de l'allée et comporte, du côté ouest, une tour carrée dotée de quatre horloges à carillons.

En 1928, la station de pompage McTavish est construite le long du réservoir d'eau et de l'avenue du Docteur-Penfield. Ses tourelles, d'inspiration médiévale, sont visibles depuis le campus de McGill. Entre 1929 et 1931, l'Université implante sa faculté de théologie (Pavillon William et Henry Birks) sur la rue University.

Architecture

Musée
 
Collège / université
 
Ouvrage industriel

Collège / université
    
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, l'Université construit de nouveaux pavillons le long des voies qui ceinturent son site. Elle acquiert également plusieurs propriétés à l'ouest du campus principal. Pendant les années 1950, la construction du pavillon de génie McConnell et du pavillon Frank Dawson Adams sur la rue University, permet l'agrandissement et le raccordement des pavillons MacDonald qui donnent sur l'esplanade.

Durant les années 1960, le pavillon de chimie Otto Maass et la bibliothèque McLennan sont construits le long de la rue Sherbrooke, aux extrémités est et ouest du campus. Le pavillon Stephen Leacock, de dix étages, implanté à l'ouest du bâtiment d'Ostell, permet le passage du pavillon de 1863 à la bibliothèque Redpath de 1880. Le pavillon Burnside, du nom original de la maison de James McGill, est le dernier bâtiment construit dans le secteur. Il s'agit d'une tour de béton de 13 étages, datant de 1970.

Architecture

Collège / université
 
Collège / université
 
Bibliothèque
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 19 juin 2010